Shiitake (Lentinula edodes)


Shiitake (Lentinula edodes)
4.2 (83.75%) 16 - Avis conso
Shiitake : cultiver, à consommer frais, cru ou cuit, déshydraté ou séché ? Vertus, propriétés, bienfaits, posologie, contre-indications, interactions, avis, préparation et recette Shiitake. Danger ou pas ? Bon pour la peau, perdre du poids ? Stimuler le système immunitaire, prévenir, soigner le cancer, herpes, lyme, contre cholestérol, thrombose, diabète ? Acheter et consommer du Shiitake bio ?

Shiitaké description
Shiitaké histoire & origines
Shiitake composition
Propriétés & vertus médecine japonaise Kampo
Propriétés, Bienfaits reconnus par la science
Shiitake, d’autres vertus, propriétés et bienfaits?
Shiitake posologie, dosage
Synergie Reishi, Shiitake, Maitake
Shiitake effets indésirables, secondaires
Contre-indications, interactions médicamenteuses
Avis des Experts
Association & Synergie Shiitake
Achat Shiitake : où l’acheter Bio ?

Shiitaké description

Shiitake Histoire & Description

Shiitake Histoire & Description

Appelé également champignon parfumé ou lentin des chênes, le Shiitaké (shiitake, shitake) est un champignon comestible découvert en Asie, il y a plus de mille ans.
En Extrême Orient, la Chine et Japon figurent au premier rang des pays exportateurs de Shiitaké frais, séchè ou en poudre.
Le Shiitaké est cultivé sur des branches mortes de feuillus ou en champignonnière. Pour la culture de champignons shiitakés, et pour que la fructification ait lieu rapidement, certains agriculteurs l’immergent dans de l’eau froide.
De couleur havane virant au brun roux, ce précieux champignon comestible, communément employé par la Médecine traditionnelle chinoise se distingue par des pieds légèrement ligneux et par un voile ouvert. Il est coiffé d’un grand chapeau pulpeux mesurant en moyenne entre 5 et 20 centimètres de diamètre. Sa chair bénéfique blanche distille un goût plus ou moins terreux et boisé. Elle exhale une odeur fumée assez prononcée, notamment lorsque la plante est asséchée. En médecine japonaise Kampo, les shiitakés sont employés depuis l’époque de l’empereur Chüai, et en MTC depuis la dynastie Song (très employé également par les médecins de l’empereur Ming) comme fortifiant, stimulant de l’énergie vitale (synergie Reishi Ganoderma), antiviral, pour la longévité, le système nerveux, stimuler l’immunité et les globules blancs, en « chimiothérapie naturelle contre le cancer ».

Shiitaké Histoire & Origines

Le nom japonais, « shii » se réfère à l’arbre sur lequel ces champignons poussent depuis toujours, alors que « také » signifie tout simplement champignon.
Très riche en polysaccharide, ces petites merveilles de la nature sont non seulement vénérées en raison de leur capacité à croître spontanément sans intervention humaine, mais également en raison des nombreuses propriétés médicinales et stimulantes pour la santé qu’elles distillent, découvertes au cours des siècles de pratique de médecine traditionnelle ancienne.
Lentinula edodes appartient à la famille des Marasmiacées. N’affichant ni racines, ni feuilles, fleurs ou encore graines, les Shiitakés font partie de la famille des champignons.
Souvent employé en cuisine asiatique au même titre que les champignons noirs, accommodés à la sauce soja, ou dégustés sous forme de fondue japonaise, les shiitakés sont néanmoins principalement employés en tant qu’ingrédient dans la préparation de soupes à base de pâtes. Sa cuisson se réalise souvent à feu vif durant très peu de temps pour préserver le maximum de micro et phytonutriments.
L’on peut éventuellement utiliser de l’ail en gousse, pour donner plus de saveur aux mets concoctés, mais cela n’est pas essentiel, car ce merveilleux champignon distille de formidables saveurs employé seul.
Célèbres pour leur texture riche et leur saveur fumée, leur grande valeur nutritionnelle, leur richesse en oligo-élément comme le potassium, il s’agit des champignons comestibles les plus cultivés après les champignons blancs, et certainement parmi les plus appréciés par les asiatiques, tout comme la pleurote pour les occidentaux.

Les shitakes sont disponibles de nos jours partout dans le monde, sous différentes formes (frais, séché à tremper, sous emballages cellophane ou en vrac, en morceaux à réhydrater, en poudre pour aromatiser les protéines de soja ou comme additifs alimentaires, extrait sec en gélule…).
Ils rentrent dans la composition de différentes préparations culinaires et recettes et se consomment farcis, marinés, en salade ou en julienne fraîche avec des oignons nouveaux, des poivrons rouges et du gingembre frais, sous forme de soupe aux nouilles chinoises avec pousse de bambou et citronnelle, de bouillon de légumes japonais (oignons verts, daikon, pois mange tout, courgette, brocoli, kale, sauce soya), en carpaccio de shiitaké cuit avec le tofu (soya) badigeonné d’huile de sésame et parsemé de graines de sésame, vinaigre de riz, échalote et coriandre finement ciselées, en fricassée de champignons, poêlée de légumes, sauté de légumes, de wok de boeuf ou de blanc de poulet, tempura, sushi, sauce soja, omelette, risotto, quiche, quinoa…



Faut-il cuire les Shiitakés ?

Certains consomment les shiitakés crus, cependant d’après plusieurs sources sérieuses comme  la dgccrf (répression des fraudes), les consommer ainsi pourrait s’avérer toxique.
Pour cuire les champignons shiitake, plusieurs solutions sont envisageables comme la cuisson vapeur, le wok, à la poêle, grillés, à la plancha, au four, cuits dans la soupe Miso, le bouillon, à ébullition dans l’eau bouillante, puis égoutter, pour faire une décoction ou un extrait liquide de Shiitake…
Le Champignon aussi bénéfique que son cousin Ganoderma, peut également se consommer sous forme de complément alimentaire (Thé au Shiitaké, spores, ampoules, capsules de Shiitaké déshydraté en poudre, teinture mère (TM), extrait titré…).
Le shiitaké, aussi commun en Asie que l’asperge en Aquitaine, est maintenant très apprécié par les gourmets des 4 coins du monde. Les Shiitakés frais, ou mieux déshydratés puis tremper pour être réhydratés, sont supposés fournir des saveurs biens plus intenses que les champignons de couche (champignons blancs). En effet leur goût et saveur s’intensifient lorsqu’ils sont séchés et reconstitués par trempage dans l’eau. Le shiitaké est souvent consommé en Asie accommodé à la sauce soya.
Sécher, tremper, réhydrater, mijoter, le shiitaké accompagne souvent au Japon le Miso.
Il n’est pas conseillé de consommer le Shiitaké cru, au risque de présenter des dermatites et autres affections cutanées.

Comment cultiver et récolter le Shiitaké ?

Culture et récolte : cultiver des champignons ?
Les meilleurs Shiitakés sont récoltés sauvages.
Mais la plupart du temps, pour la culture de champignons, les shiitakes sont maintenant cultivés en masse sur des blocs de sciure, en utilisant des pesticides et des fongicides compromettant la qualité et la sécurité du produit fini. La Chine fournit aujourd’hui environ 80% de la production mondiale de Shiitaké, bien que le Japon ait détenu durant un long moment le 1er rang d’exportateur.
De nos jours d’autres récoltants de part le monde utilisent la méthode de «foresterie» à grand renfort de main-d’œuvre pour produire des champignons Shiitake sur des grumes de feuillus et de façon (culture et récolte) à en garantir la traçabilité et qualité alimentaire. Entre les Shiitakes forestiers et la variété cultivée de façon intensive, la qualité, et bien évidemment le prix, varient.
En tout état de cause lors de l’achat de Shiitake, il convient de rechercher une qualité traçable et certifiée biologique, au risque d’obtenir un effet santé inverse de celui recherché.

Lorsque l’on jardine, on peut maintenant se fournir en spores de Shiitake, et inoculer des rondins de bois avec ces spores.
Il s’agit de la méthode la plus naturelle pour faire pousser des Shiitakés à la maison, puisque ces champignons lorsqu’ils poussent spontanément, sont soit récoltés sur les troncs d’arbres, les rondins et/ou souches de bois.
Dans le cas où l’on ne possède pas de jardin, il existe également maintenant des kits de culture biologique pour faire pousser des Shiitakés à la maison.

Attention : Il ne supporte pas la chaleur. Après la récolte, consommez-le rapidement, ou pour une meilleure conservation, placer le dans le réfrigérateur durant 8 jours tout au plus, en l’enveloppant dans un sac en papier brun.

Shiitaké composition

Les champignons sont nutritifs et pauvres en calories:
Ils représentent une bonne source de vitamines B (vit B5 acide pantothénique) , en particulier la niacine et la riboflavine, et se classent parmi les meilleurs légumes pour la teneur en protéines et l’une des meilleures sources alimentaires de vitamine D.
Du fait qu’ils soient pauvres en gras (lipides, principalement sous d’acide linoléique) et en calories (125 cal pour 500 gr), les nutritionnistes occidentaux les considèrent à tort comme sans valeur nutritive. Pourtant, sous forme séchée, les champignons fournissent presque autant de protéines que le veau et une quantité importante de glucides complexes appelés polysaccharides. L’un des champignons les plus précieux, à la fois nutritionnellement et par sa saveur, est très certainement Lentinus edodes (Berk.) Pegler, communément appelé Shiitake.

Qualité et composition nutritionnelles

Les protéines du Shiitaké sont composées de 18 types d’acides aminés, dont 7 des 8 acides aminés essentiels dans l’apport idéal de protéines pour les humains.
Parmi ces acides aminés, le lentin du chêne (Shiitake) est particulièrement riche en leucine et en lysine, souvent déficientes dans l’alimentation «moderne».
Pour les personnes suivant un régime végétarien, le Shiitake représente un excellent complément protéique, d’ailleurs les végétariens chinois l’appellent zhíwù huánghòu soit littéralement «Impératrice des plantes».
Ce champignon médicinal parfumé est également riche en enzymes, les chercheurs ont d’ailleurs retrouvés plus de 30 enzymes dans le Pinyin, l’autre nom que lui donnent les chinois. Deux d’entre elles sont particulièrement intéressantes : l’amylase, importante pour la bonne digestion, et la cellulase, qui dissout les fibres.
La richesse des enzymes contenus dans le Pyogo comme le nomment les coréens, peut aider avec combler les carences de ces composés importants.

Bienfaits nutritionnels Shiitaké

Le Shiitake contient des quantités importantes de vitamines B, thiamine, riboflavine et niacine.
Dans sa forme séchée au soleil, le shitake contient la plus forte teneur en vitamine D de tous les aliments végétaux.
Seul dans le poisson, la volaille, la viande et les œufs sont trouvés des niveaux plus élevés de vitamine D.
Comme la plupart des champignons, les champignons Shiitake offrent une variété unique de phytonutriments, y compris les bienfaisants polysaccharides bêta-glucanes, surtout lentinane et laminarine.
Un élément nutritif abaissant le cholestérol appelé éritadénine ou lentinacine se trouve dans le Shiitake, ainsi que la récente découverte d’un acide aminé particulier, l’ergothionéine, un puissant antioxydant.
Cet excellent champignon offrent également une grande variété de nutriments plus classiques. Ainsi il est une excellente source de cuivre, d’acide pantothénique et de sélénium.
Il est également une très bonne source de vitamine B2 et de zinc. De plus, ils est une bonne source de manganèse, de magnésium, de vitamine B5, B6, vitamine PP, de niacine, de choline, de fibres alimentaires, de vitamine D et d’acide folique.
En comparant les vitamines, les minéraux, les antioxydants et les phytonutriments contenus respectivement dans les aliments, les champignons Shiitake sont tout à fait uniques.
Le cuivre contenu dans cet élixir de vie est sans doute le plus important, il renferme en effet 65% de la valeur quotidienne conseillée par portion ; le cuivre est l’un des plus importants oligo-éléments métalliques, en plus des acides aminés et acides gras (acide linoléique entre autres), essentiels à la santé humaine.
Puisque l’organisme ne peut synthétiser le cuivre, nos régimes doivent le fournir régulièrement. Cependant les chercheurs affirment, que non seulement peu de gens mangent des quantités suffisantes d’aliments contenant du cuivre, mais que la carence en cuivre peut aussi être un facteur de développement de la maladie coronarienne.
Juste derrière le cuivre, l’acide pantothénique et le sélénium sont également bien représentés dans les composantes du Shiitaké.
En effet, il en contient respectivement 52% et 51% de la valeur quotidienne conseillée. La riboflavine, la niacine, le zinc et le manganèse jouent un rôle de soutien de l’organisme, de même que l’ergothionéine, un antioxydant qui inhibe le stress oxydatif.
Les champignons Shiitake contiennent également des composés très puissants ayant la capacité naturelle d’enrayer l’inflammation, les tumeurs, les «mauvaises» bactéries, les virus nuisibles et, ironiquement, les mycoses.
Les vitamines B telles que B2, B5 et B6 font également partie de l’étendue de sa composition bienfaitrice, fournissant de l’énergie en décomposant les graisses, les glucides et les protéines.

Le Shiitake bio pour les végétariens

Le Shiitake cru ou cuit est depuis longtemps reconnu comme une très bonne source de fer parmi les aliments végétaux, même comparable en terme quantitatif et de biodisponibilité à certains aliments de provenance animal.
Une étude préliminaire récente a déterminé que la biodisponibilité du fer des champignons Shiitake est peut être encore meilleure que ce que les scientifiques pensaient.
Bien que conduite en laboratoire, cette étude prouve que le fer contenu dans le champignon Shiitake séché (déshydraté) est très biodisponible, et assimilé comme supplément de fer sous forme de gluconate ferreux.
Le gluconate ferreux, s’emploie couramment à faible dose comme un complément de fer chez les végétariens et vegan.
Ce résultat de recherche se voit particulièrement prometteur pour les personnes ne consommant très peu ou pas de produits animaux, et recherchant par là même souvent des aliments fournissant des quantités précieuses de fer biodisponible, puisqu’elles se trouvent dans le Shiitake, bio de préférence.

Propriétés, vertus en Médecine traditionnelle Orientale

Bienfaits traditionnels du Shiitake

Considéré comme une véritable plante médicinale, le shiitaké tient un rôle important dans les cultures asiatiques.
Le shiitaké est très riche en glucides, protéines, est une très source de fibres, et constitue donc une excellente nourriture.
Il contient également de nombreux polysaccharides (beta-glucanes, lentinane, AC2P et KS2 en plus faibles proportions), à l’origine des nombreux bienfaits conférés par la médecine traditionnelle asiatique.
Le Shiitaké japonais, le plus souvent consommé dans les soupes et les nouilles, sous sa forme déshydratée puis réhydratée, sous forme de Shiitake dashi, oroshi, teriyaki, umami ou même cru (pas conseillé pourtant), vapeur, grillé est très apprécié en cuisine japonaise, non seulement pour ses arôme et goût particuliers, mais aussi pour ses vertus bénéfiques sur la digestion, et ses autres nombreuses propriétés sur la santé.
Ainsi cette plante porteuse de vie permet de récupérer du tonus et de renforcer le système immunitaire.
Elle est fortement recommandée par la médecine japonaise Kampo, dans les périodes de fatigue cérébrale, générale et même sexuelle.
En Orient, le champignon étant pourvu d’un caractère aphrodisiaque, bon nombre de couples asiatiques en raffolent pour intensifier leur épanouissement sexuel.
Le Shiitaké constitue également depuis toujours au pays du Soleil-Levant, un excellent remède naturel pour lutter contre le cancer et pour retarder le vieillissement.
Les médecins Kampo peuvent également prescrire de l’extrait de Shiitake pour réduire les taux de graisses dans le sang.

En médecine traditionnelle japonaise Kampo, le Shiitake s’emploie depuis toujours pour :

- Combattre le rhume et la grippe
- Combattre les infections virales
- Résister à la faiblesse et prévenir l’épuisement
- Renforcer le système immunitaire
- Lutter contre les infections virales
- Traiter les maladies respiratoires
- Traiter la mauvaise circulation sanguine
- Prévenir et soigner la tension artérielle basse
- Prévenir la thrombose
- Lutter contre les radicaux libres comme un antioxydant
- Prévenir et traiter le cancer
- Réduire les tumeurs
- Améliorer la fonction hépatique
- Aider à guérir les maladies du foie
- Réduire le cholestérol
- Induire la perte de poids

Propriétés, Bienfaits reconnus par la science

Shiitake et système cardiovasculaire

Bien que le Shiitake soit vénéré depuis toujours par les médecines orientales pour ses exceptionnelles vertus à soutenir un bon système immunitaire, la recherche ayant également prouvé ces propriétés immuno-protectrices, rapporte aussi lors des études récentes, ses excellentes facultés à soutenir le système cardiovasculaire.
Ces études, montrent en particulier la capacité des champignons Shiitake mushroom comme le nomme les anglo-saxons à protéger contre les maladies cardiovasculaires en général, et même l’athérosclérose en particulier.
Lentinula edodes agit avec bénéfice à ce niveau, en empêchant une trop forte fixation des cellules immunitaires à la paroi des vaisseaux sanguins.
Les cellules immunitaires et d’autres matériaux adhérent plus ou moins aux parois des vaisseaux sanguins. Certaines molécules de protéines, appelées molécules d’adhérence cellulaires, sont produites et adhèrent sur ces parois.
En aidant à réguler voire bloquer le processus de production des molécules d’adhérences, les principes actifs contenus dans les champignons Shiitake peuvent aider à protéger les vaisseaux sanguins.
La production des molécules d’adhérence partiellement bloquée par les composants du champignon comprend les molécules d’adhésion ICAM-1, VCAM-1 et E-Sélectine.

Shiitake immunité et Système immunitaire

Aucun bénéfice pour la santé n’est mieux documenté pour les champignons Shiitake que ses intéressantes propriétés pour soutenir le système immunitaire. Les capacités de ce champignon à supporter l’immunité sont tout bonnement faramineuses.
D’une part, bon nombre de recherches convergent sur leur capacité à réguler l’activité du système immunitaire, et d’aider à prévenir son activité excessive.
D’autre part, de nombreuses études confirment également ses facultés à stimuler les réponses immunitaires dans certaines circonstances.
En d’autres termes, en consommant les Shiitake entiers, frais, cuits à la vapeur douce, ou même déshydratés puis réhydratés, dans les soupes japonaises par exemple, ceux-ci distillent des vertus à stimuler la fonction immunitaire dans les deux sens, soit en lui donnant un coup de pouce si besoin est, soit en réduisant une activité effrénée.

A noter au passage à propos de la consommation de Shiitake dans l’alimentation : qu’il s’agisse de champignons frais, séchés, réhydratés – à l’inverse de la supplémentation médicinale en extraits de Shiitake sous forme de poudres, spores ou gélules – elle ne semble pas moduler à outrance les actions suppressives du système immunitaire ou l’attisant fortement.
Il en est certainement mieux ainsi, car il ne convient pas que les aliments consommés modérément ou même fréquemment suppriment, ou à l’inverse activent en excès les fonctions de l’organisme.
Par contre, il est tout à fait légitime d’attendre de nos aliments quotidiens l’appui et le soutien des différents systèmes de l’organisme, ce, dans une variété de circonstances.
En consommant modérément et intelligemment ce champignon, c’est exactement ce que l’on obtient concernant le système immunitaire.

Un secteur particulièrement remarquable de soutien du système immunitaire, implique la disposition particulière du Shiitaké à activer les cellules immunitaires appelées macrophages.
Parmi leurs nombreuses activités importantes, les cellules de macrophages sont en charge d’identifier et supprimer les cellules potentiellement cancéreuses dans l’organisme.

Pour remplir et atteindre cet objectif, ces macrophages doivent être stimulés et activés d’une façon particulière.
Selon la science, le phénotype activé des macrophages doit afficher des niveaux accrus d’interleukine 1-bêta et de TNF alpha (facteur de nécrose tumorale alpha) et dans le même temps un niveau bas d’interleukine 10.
Les Shiitakés possèdent la faculté d’aider les cellules macrophages à atteindre ce profil activé, ainsi ces macrophages sont naturellement plus aptes à éliminer les cellules potentiellement cancéreuses de l’organisme.
Ces constatations scientifiques indiquent clairement l’aptitude du Shiitake à amplifier les réponses immunitaires de l’organisme pour prévenir et guérir le cancer.

Shiitake et cancer

Ce précieux champignon est capable de détruire les cellules cancéreuses

La science après des recherches en laboratoire et cliniques, suggère à propos des champignons Shiitaker, d’une part, leur capacité à lutter contre les cellules cancéreuses, et d’autre part grâce au lentinane qu’ils renferment, leur capacité d’aider à la guérison des dommages chromosomiques causés par certains traitements anticancéreux allopathiques.
Le Shiitake se voit employer depuis toujours en traitement naturel potentiel du cancer, et même dans les hôpitaux asiatiques «classiques » en traitement adjuvant aux thérapeutiques dites conventionnelles ou modernes.

Une étude datant de 2006 publiée dans le Journal de Médecine Alternative et Complémentaire eut pour rôle d’étudier les potentiels de l’acétate d’éthyle contenu dans ces champignons.
L’étude s’effectua sur 2 lignées cellulaires de carcinome mammaire humain, une lignée de cellules épithéliales mammaires humaines non malignes et deux lignées cellulaires de myélome.
Les résultats prouvèrent alors, que le champignon Shiitaké, réputé comme traitement naturel anti-cancer par les médecines orientales, est capable d’inhiber la croissance des cellules tumorales avec sa valeur mycochimique.
Le champignon Shiitake a également lors de cette étude, induit avec succès l’apoptose, le processus de mort cellulaire programmée.

Note :
La plupart des recherches sur les propriétés et vertus thérapeutiques menées sur les champignons Shiitake et leur capacité à combattre le cancer ont été effectuées sur des animaux de laboratoire ou sur des cellules en laboratoire.
Elles ont mis en œuvre des extraits de Shiitake et non des champignons frais, crus ou même cuits, consommés sous forme alimentaire.
Pour cette raison, bien qu’ils soient consommés depuis toujours au Japon, en premier lieu pour leur arôme et goût, puis en second lieu pour leur potentiel thérapeutique confirmé, les vertus anticancéreuses des champignons Shiitake entiers comme alimentation naturelle est encore préliminaire.
Selon les recherches effectuées à ce jour, l’ajout de champignons Shiitake à l’alimentation est néanmoins susceptible d’offrir des propriétés anticancéreuses préventives, surtout au niveau de la prévention du cancer de la prostate, du sein et du côlon.

Les extraits de Shiitake titrés en principes actifs, secs, spores en poudre, en gélules ont été étudiés pour la santé humaine beaucoup plus largement que le champignon entier en lui-même.
Les nombreux composants de ces champignons ont montré leur faculté à agir en synergie pour aider à bloquer la croissance tumorale, parfois en déclenchant la mort cellulaire programmée dans les cellules cancéreuses.
Ces composants biochimiques appelés communément mycochimiques antitumoraux contenus dans les champignons Shiitake, au nombre d’au moins 100 types différents, agissent en synergie pour activer ces vertus anti-tumorales.
Alors qu’à l’origine ces vertus étaient principalement attribuées aux nombreux polysaccharides uniques et bienfaiteurs, contenus dans ces champignons.

Shiitake pour la peau

Le shiitaké contient de bonnes quantités de sélénium, ayant les propriétés en synergie avec les vitamines A et E, à réduire la sévérité de l’acné, des poussées d’acné, et les cicatrices survenant en aval. Une poignée de ce fameux Shiitake santé renferme un peu moins de 6 milligrammes de sélénium, et apporte environ 10% des valeurs quotidiennes recommandées.
Le Shiitake mycelium représente donc un traitement naturel de l’acné.
Certaines composantes comme le succinate de tocopheryl et le sélénium améliorent l’apparence de la peau.
Le zinc quant à lui favorise la fonction immunitaire et réduit l’accumulation de dihydrostestostérone (DHT), influençant ainsi la guérison de la peau.

L’application de préparations naturelles à base d’extrait de champignon Shiitake sur la peau permet d’améliorer sa texture et son apparence.
Contenant également de l’acide kojique, un substituant naturel à l’hydroquinone, le Shiitake peut également embellir la peau en estompant taches de vieillesse et cicatrices.
Il est ainsi un excellent préventif anti-vieillissement et aide à garder la peau jeune et radieuse.
Il soigne également les conditions inflammatoires de la peau.

Grâce à ses excellentes propriétés antioxydantes, ce fabuleux champignon est également capable de combattre les inflammations affectant la peau.
Il est même en mesure de contrecarrer et soulager diverses conditions inflammatoires, y compris la rosacée, l’eczéma et l’acné.
Sa contenance en vitamine D, sélénium, en synergie avec les antioxydants, protègent la peau contre les dommages causés par les conditions environnementales.

Shiitake et cholestérol LDL

Le cholestérol LDL, lorsqu’il se trouve dans des quantités acceptables dans le sang n’est pas dangereux, à des niveaux excessifs, il participe au risque de contracter les affections et risques cardiovasculaires.
Une étude menée sur le Shiitake en Suède démontre le potentiel de ces champignons à faire baisser le niveau de graisses dans le sang d’une manière efficace.
L’éritadénine, un principe actif du champignon, est actif contre les graisses excédentaires dans le sang.
Une étude japonaise confirme cette aptitude du champignon.
Ses résultats montrent que les japonais consommant ces champignons affichent un taux de cholestérol plus élevé dans les selles, indiquant en contrepartie des niveaux plus bas dans l’organisme.

Shiitake contre la thrombose

La thrombose est une affection grave dans laquelle des caillots de sang se forment, et finissent par bloquer les veines, en entravant ainsi le flux approprié de sang.
Cette maladie affecte principalement les jambes, elle est accompagnée de douleur intense.
Les études montrent que la supplémentation en huile de Shiitake (macérât huileux) peut soulager cette maladie.
Utilisée régulièrement, l’huile de Shiitake pourrait même prévenir et contrecarrer le risque associé à l’apparition de la thrombose.
La présence de lenthionine en quantités conséquentes fournit à ces champignons la faculté de contrôler l’agrégation plaquettaires.

Booste l’énergie et la fonction cérébrale

Excellente source de vitamines B, la consommation de Shiitake soutient la fonction surrénale et transforment les nutriments des aliments en énergie disponible. En équilibrant de façon naturelle les hormones, il contribue à minimiser le cerveau embrumé ou brouillard mental, et à maintenir clairvoyance et performance cognitive tout au long de la journée.

Bien souvent le mode de vie moderne contribue aux carences en vitamines du groupe B.
Cet état de fait provoque des désordres d’ordre énergétique, également sur les cellules saines, les surrénales, et le brouillard mental.
Consommer des Shiitakés contribue à fournir l’apport en vitamines B afin d’éviter la carence.

Renforce le système digestif

Pour 100 grammes de Shiitake, 2,5 grammes de fibres alimentaires, correspondant à environ 10% des apports quotidiens recommandés, participent efficacement à renforcer le système digestif. Les fibres non seulement comme «un coup de balai» dans le tractus intestinal, absorbant toxines et autres substances indésirables, mais se lient également aux selles, les adoucit et en favorisent l’évacuation, en maintenant loin la constipation.

Prévient la carence en fer

Le manque de fer, surtout chez la gente féminine, peut conduire à des niveaux extrêmes de fatigue et d’anémie.
Les champignons Shiitake représentent de très bonnes sources de fer et de minéraux essentiels à la santé.
Les femmes au cours des périodes intenses et génératrices de fatigues peuvent ajouter ces champignons dans leur régime alimentaire.
Les études suggèrent également à propos des femmes enceintes, qu’elles pourraient également consommer ces champignons correctement cuits, pour répondre à leurs besoins en fer.
Il convient cependant, de vérifier en amont, et d’avoir l’avis d’un médecin, lorsque l’on est enceinte ou allaitante, car des allergies ou des intolérances peuvent survenir en consommant ces champignons.

Shiitake et Ostéoporose

La teneur en vitamine D et en calcium des champignons Shiitakés peut être améliorée durant la culture par l’ajout de coquilles d’œufs dans le substrat et la croissance grâce la lumière ultraviolette.
Des études récentes montrent une augmentation de la minéralisation osseuse, une augmentation du calcium sérique et une augmentation des gènes du transport du calcium duodénaux et rénaux avec une consommation régulière de Shiitakés renfermant de bonnes quantités de vitamine D et calcium.

Shiitake pour perdre du poids

Faibles en calories et denses en fibres, les champignons shiitake sont un excellent choix quand il s’agit de suivre sur régime faible en kcal.
En plus d’apporter des micronutriments et phytonutriments essentiels, il aide à maintenir un état de forme faisant souvent défaut lors d’un régime de perte poids, facilite l’évacuation des graisses, toxines, facilite une digestion effective, l’absorption des nutriments, et éloigne la constipation. Le Shiitake contribue également à faire baisser les taux de cholestérol élevés en les éliminant via les selles.

Shiitake et diabète

Les Shiitakés contiennent des fibres en très bonnes quantités et des niveaux négligeables de sucre. Il peut aider les diabétiques à empêcher l’hyperglycémie et l’apparition rapides de niveaux de sucre abondants dans le sang. Au vu de ses apports nutritifs, il préserve également des affres de la faim, pouvant dans certains cas, et en fonction des nourritures consommées mener aux pics de sucre dans le sang.

Shiitake et infections virales

Les champignons médicinaux en général, et le Shiitake en particulier, peuvent s’employer pour soigner une variété d’infections virales.
En soutenant le système immunitaire, ce champignon thérapeutique aide à prévenir les maladies virales, mais aide également à inhiber et à surmonter une infection existante et à accélérer la guérison.
Les mécanismes biochimiques des effets antiviraux du Shiitake comprennent l’amélioration de la réponse immunologique spécifique au virus, mais également non spécifique, englobant également l’amélioration de la production d’anticorps et la sécrétion d’interférons, puis l’activité antivirale directe, principalement en inhibant leur capacité à se multiplier.

La médecine traditionnelle Kampo et même la recherche scientifique moderne affirment maintenant d’un commun accord que le Shiitake et/ou des synergies de champignons médicinaux (Shiitake, Reishi, Maitake, Cordyceps) aident à lutter contre de nombreuses infections virales comme :

- Para influenza et rhinovirus (rhume commun)
- Grippe
- Herpès simplex (HSV-1 et HSV-2)
- Herpès zoster ou zona (virus de la varicelle zoster)
- Mononucléose (virus Epstein-Barr)
- Cytomégalovirus
- Virus de l’hépatite, et bon nombres d’autres infections virales.

Le lentinane, un type de bêta-glucane trouvé dans Lentinus edodes (Shiitake), active l’immunité humorale et cellulaire; il combat le VIH, la grippe et les infections des voies respiratoires.
L’extrait de mycélium shiitake et son composant EP3, s’avère être le plus puissant traitement naturel empêchant les dommages causés par les cellules infectées par l’herpès simplex (HSV-1 et HSV-2) et le virus de l’encéphalite équine.
Il inhibe également partiellement les oreillons, la rougeole et les virus de la poliomyélite.
Le principe actif contenu dans l’extrait titré de Shiitake, en application locale ou prise orale empêche la récidive de l’herpès chez les patients en bloquant la réplication virale.

Shiitake et bienfaits pour les dents

Une étude anglaise récente affirme que les vertus antimicrobiennes du Shiitake, lui permettent d’intervenir positivement pour soigner la gingivite, inflammation des gencives due à l’accumulation de plaque dentaire, un film microbien à la marge gingivale.
L’efficacité de ces champignons est plus probante pour éliminer la plupart des organismes pathogènes sans affecter ceux associés à la santé, contrairement aux bains de bouche à base déchlorhexidine.

Une autre étude préliminaire menée sur les bienfaits supposés sur les dents, indique que la consommation fréquente de ces champignons, ou la supplémentation de compléments alimentaires à base d’extraits de Shiitake pourrait réduire les chances de développer les caries dentaires.

Shiitake, d’autres vertus, propriétés et bienfaits ?

Herpès génital

L’herpès génital est la plus répandue de toutes les maladies sexuellement transmissibles, infectant des millions de personnes dans le monde entier.
Cependant, peu des sujets infectés savent qu’ils l’ont contracté, car ne présentent aucuns symptômes ou alors très mineures, souvent confondus avec d’autres maladies de peau.
L’herpès génital peut néanmoins devenir grave et causer de douloureuses plaies génitales.
Il devient particulièrement dangereux pour les femmes enceintes, car le virus peut aussi nuire au bébé.
La médecine officielle n’offre aucun remède, bien que certains médicaments peuvent prévenir ou enrayer les épidémies.

Les sujets atteints d’herpès génital peuvent obtenir des améliorations en se supplémentant en extrait de Shiitake.

Après un traitement à base d’extrait de Shiitake durant 3 mois :

- 30 % des sujets obtiennent une amélioration majeure
- 30% des sujets obtiennent une amélioration modérée
- Chez 10% des patients, la maladie s’est stabilisée et aucun n’a connu une progression de la maladie, une aggravation des symptômes ou des effets secondaires importants.

Hépatite chronique

Les champignons médicinaux sont également employés depuis, en médecine traditionnelle orientale, contre l’hépatite. Des chercheurs chinois et japonais, lors d’études en laboratoires et cliniques, ont découvert les nombreux effets hépatoprotecteurs remarquables des Shitakés.
La protection du foie contre les dommages chroniques peut en effet être assurée par les nombreux composés médicamenteux et principes actifs de ces champignons.

Le lentinane contenu dans le Shitake protège le foie, améliore la fonction hépatique et la production d’anticorps chez les patients atteints d’hépatite B.
Associé aux polysaccharides de Ganoderma lucidum (Reishi rouge) et de Trametes versicolor, le lentinane améliore et normalise les enzymes hépatiques d’hépatite toxique.

Des essais cliniques, effectués dans une quinzaine de cliniques japonaises, montrent que l’extrait de Shitaké améliore la production d’anticorps chez les sujets atteints d’hépatite B chronique.

Chez près de 40% des patients atteints d’hépatite chronique, le virus a été inactivé.
D’autres études récentes démontre qu’il guérit complètement les formes graves de l’hépatite chronique en moins de 3 mois.

Papillomavirus

Une des nombreuses vertus de certaines espèces de champignons comme le Shiitake, agit également pour guérir des infections à Papilloma Virus (HPV), si craintes en raison de leur association avec certains cancers.
Les champignons contiennent tous les stimulateurs immunitaires naturels incroyablement efficaces. Les polysaccharides, particulièrement les alpha et bêta-glucane, sont à l’origine des bénéfices apportés au système immunitaire par le Shiitake.
D’après les études récentes, l’on constate que consommer 1 à 2 petites portions de Shiitake séchés par jour durant 28 jours distille un effet bénéfique sur les fonction et réponse immunitaires.
De nouvelles recherches engagées récemment, l’extrait de champignon Shiitake peut aider à combattre et éradiquer l’infection par papillomavirus humain.
Une découverte intéressante, prouvant qu’un système immunitaire fort est généralement suffisante pour prévenir et combattre ce virus naturellement, et sans avoir recourt au vaccin Gardasil, tant décrié.

Maladie de Lyme

Le syndrome de fatigue chronique et maladie de Lyme vont parfois de pair.
En plus d’être un remède efficace préventif et curatif du cancer, les médecins japonnais ont récemment prouvé que le lentinane s’avère être très bénéfique pour guérir le syndrome des cellules tueuses (NK) faibles, un syndrôme se traduisant par la faiblesse, la fatigue chronique, et bien souvent l’immobilisation.
Selon les médecins, les symptômes de ce syndrome sont analogues au syndrome de fatigue incessante diagnostiqué en occident par les médecins sur les sujets atteints de Lyme.
Les médecins japonais affirment à propos du lentinane, qu’il contribue à l’inversion de plusieurs signes avant-coureurs comme la fatigue chronique ou l’épuisement, la fièvre redondante ainsi que syndrome des cellules tueuses (NK) faibles.
Le lentinane est également bénéfique dans la guérison des troubles liés à la maladie de Lyme car il a la capacité de stimuler l’action des cellules tueuses naturelles dans l’organisme.

VIH et Sida

Des études en laboratoires effectuées au Japon montrent que Lentinula edodes est moins toxique pour les cellules saines et plus toxique pour les cellules infectées par le VIH que l’AZT, un médicament ralentissant la progression du SIDA.

Les chercheurs ont également constaté que l’extrait de Shiitaké contient des substances boostant la formation de cellules dans la moelle osseuse, le lieu où la plupart des cellules du système immunitaire naissent. D’autres chercheurs ont découvert que les lignines du Shiitaké sont à l’origine de ces augmentations.

En laboratoire, on a montré que ces lignines empêchent les cellules VIH de proliférer et d’endommager les cellules T, et préviennent les lésions cellulaires causées par l’herpès simplex I et II, deux infections virales accompagnant souvent l’infection VIH.
Ces études sont prometteuses, mais des études cliniques sont nécessaires pour déterminer l’effet des lignines de Shiitaké sur les patients infectés par le VIH.

Le lentinane, un polysaccharide contenu dans le champignon, seul, n’a montré aucun effet contre le VIH lors des expériences en laboratoire, cependant, une combinaison de lentinane et d’AZT s’est avérée être 24 fois plus efficace pour inhiber le VIH que l’AZT seul.
Les essais cliniques de lentinane en association avec les médicaments anti-VIH furent approuvés au Japon à la fin des années 80 et montrèrent des résultats positifs.
Une étude à long terme et soigneusement contrôlée menée dans plusieurs hôpitaux des États-Unis a utilisé une stratégie similaire, consistant à soigner les patients atteints du SIDA, avec une synergie de lentinane et de médicaments anti-VIH, une thérapie bien plus efficace à celle de la thérapie allopathique seule.

Détérioration, dégénérescence maculaire

Les polysaccharides présents dans le Shiitake aident également à augmenter la fabrication d’interféron, très utile pour limiter le développement des vaisseaux sanguins anarchiques rencontré dans les cas de détérioration ou de dégénérescence maculaire.

Libido : Shiitake Viagra naturel ?

Shiitake est utilisé au Japon comme un puissant stimulant sexuel tonique.
La tradition asiatique recommande l’utilisation de ce champignon pour soigner l’hypertension, les maladies cardiaques, l’obésité mais également la dysfonction sexuelle.
Consommer des Shiitakés entiers ou se supplémenter d’extrait en poudre titré permet d’obtenir des résultats étonnants!
Consommer des champignons, en particulier le Shiitake peut améliorer les performances sexuelles!

Shiitake comme Viagra naturel ?

Shiitake avec ses propriétés vasodilatatrices réduit l’obstruction des artères et l’augmentation du flux sanguin dans le pénis.
Le zinc contenu dans ces champignons en plus de favoriser la fonction immunitaire, le zinc est reconnu comme étant l’oligo-élément améliorant les fonctions sexuelles.
Ces champignons très riches en zinc améliorent aussi la qualité, la quantité de spermatozoïdes, la fertilité chez les hommes, et permet de lutter contre la dysfonction érectile.

Shiitake posologie, dosage

Compte tenu de ses bienfaits pour la santé, il est bon d’inclure les champignons Shiitake dans l’alimentation, sauf dans les cas d’allergie aux champignons ou à tout autre principe actif contenu dans Lentinula edodes.
À des fins médicinales, en médecine orientale, le Shiitaké séché ou la poudre contenant du lentinane peuvent être prescrits à raison de 1 à 3 grammes, deux ou trois fois par jour.

Le lentinane est un polysaccharide de haut poids moléculaire, et est habituellement administré par voie intrapéritonéale en raison d’une biodisponibilité orale médiocre et d’un métabolisme rapide.
Le polysaccharide lentinane isolé de la culture Shiitake a été utilisé à des doses de 2 à 10 mg sur un programme hebdomadaire en tant que thérapie adjuvante pour le VIH ainsi que pour le cancer, principalement au Japon.

Un extrait de Shiitake en poudre a été administré oralement dans un essai pour le traitement du cancer de la prostate à raison de 8 g/jour pendant 6 mois sans effet significatif sur la progression de la maladie. Il convient donc en adjuvant au cancer, de préférer les capsules d’extrait titré en lentinane.

Avant de se supplémenter avec ce champignon, séché ou en extrait, il convient en dehors de vérifier la qualité et la provenance, d’en connaître la concentration en principes actifs.
Les suppléments à base d’extraits de Shiitake peuvent varier en composition, liste des excipients et pourcentage en principes actifs.
Certains compléments alimentaires de mauvaise qualité, n’affichent pas les concentrations voulues en principes actifs pour soutenir la santé, prévenir ou guérir les maladies.
La fiabilité des compléments alimentaires dépend de leur pourcentage en molécules actives, de la qualité et la quantité des ingrédients, des excipients, du processus de fabrication, des effets sur la santé et des allergies, des interactions, effets secondaires, indésirables, contre-indications.

Traditionnellement en Asie, de 5 à 15 grammes de champignon séché peut être consommé chaque jour. Il est usuellement consommé dans les soupes ou préparé en décoction.
En médecine Kampo, le médecin peut prescrire pour soigner différents types de pathologies, une dose de 1 à 3 grammes de Shiitake en poudre à raison de deux à trois fois par jour.
Pour les gélules dosées en mg, la posologie dépend du dosage en milligrammes des gélules en principes actifs.
Les capsules de Shiitaké dosées à 250 mg d’extrait sec, titrées à 30% en polysaccharides et 15 % de bêta-glucanes se prennent communément pour stimuler le système immunitaire et prévenir bon nombre de maladies de bénignes à graves.
En fonction de l’effet recherché, préventif, entretien ou curatif, le phytothérapeute peut prescrire de une à 6 gélules/jour.

Posologie, dosage en fonction de la source de supplémentation aux Shiitakés :
- Champignons frais: 3 à 4 champignons cuits par jour.
- Capsules: 400 mg pris 1 à 5 fois par jour.
- Teinture Mère: Une gouttelette 2 à 3 fois par jour.
? La vitamine C peut aider à l’absorption des polysaccharides.
Lors d’une supplémentation et/ou cure d’extrait de Shiitaké, il convient de respecter les doses, posologies renseignées, et si l’on doit augmenter les doses, toujours le faire progressivement.

Synergie Reishi, Shiitake, Maitake

Parmi les nombreux champignons existants, au moins trois variétés apportent un potentiel thérapeutique phénoménal : Maitake, Shiitake et Reishi.

Il est maintenant prouvé scientifiquement pour ces 3 champignons médicinaux, d’autant plus employés en synergie qu’ils peuvent :
- Stimuler la santé cardiovasculaire
– Prévenir et réduire le risque de cancer
– Promouvoir les fonctions immunitaires
– Prévenir les infections par virus, bactéries et mycoses
– Réduire l’inflammation
– Lutter contre les allergies
– Aider à équilibrer les niveaux de sucre dans le sang
– Soutenir les mécanismes de désintoxication de l’organisme.

La synergie Maitake, Shiitake et Reishi met en exergue et intensifie les nombreuses propriétés de ces champignons médicinaux.
En Médecine Traditionnelle Chinoise, l’on recommande Maitake pour stimuler, soigner l’estomac et les intestins, et pour réguler les niveaux de sucre dans le sang; Shiitake, quant à lui pour le traitement des carences nutritionnelles et des maux de foie ; Reishi enfin, pour promouvoir la santé respiratoire et la spiritualité.
Il peut être intéressant de combiner Maitake, Shiitake et Reishi pour optimiser les vertus médicinales de ces champignons médicinaux, à titre préventif et même curatif.

Shiitake effets indésirables, secondaires

Allergie et réaction allergique

Des dermatites ont été rapportées en réaction à l’ingestion de champignons crus ou partiellement cuits et/ou peut être une réaction allergique au lentinane.
Le Shiitake peut provoquer une réaction allergique chez certaines personnes, au niveau de la peau, du nez, de la gorge ou des poumons.
Les symptômes courants d’une réaction allergique aux champignons sont l’apparition d’urticaire, de visage gonflé, de difficulté à respirer, d’augmentation du rythme cardiaque.
Pour cela, il est important si vous êtes allergique aux champignons de ne pas consommer de Shiitake, et de consulter un médecin phytothérapeute avant d’entamer une cure ou un traitement à base de Shiitake.

A noter :
Les essais cliniques rapportent peu d’événements indésirables à des doses normales.
Les effets indésirables et secondaires décrits ci-dessous, sont généralement rares et associés à une grande consommation de champignons Shiitake en une seule fois, et probablement liée à l’incapacité de l’organisme à assimiler les composantes du champignon sur un laps de temps réduit.
Il convient donc comme pour tout nouvel aliment, ou toute nouvelle substance active, de consommer ces champignons ou tout produit dérivé issu des Shiitakes de façon progressive.

Troubles digestifs

Les champignons Shiitake de qualité sont généralement considérés comme sûr, bien qu’ils puissent causer quelques troubles digestifs, comme ballonnements et diarrhée.
D’autres effets secondaires digestifs comme des maux d’estomac, des nausées, des crampes d’estomac ou d’éventuels vomissements peuvent apparaître en consommant de grandes quantités ou réaction allergique à l’un de ses composants.

Éosinophilie

Une consommation exagérée de champignons Shiitake ou de tout produit dérivé issu des Shiitakés, sur de trop longues périodes peut entraîner l’éosinophilie, une augmentation anormale du nombre d’un type de globules blancs, souvent liés aux symptômes gastro-intestinaux associés à l’ingestion de champignons

Réactions cutanées

Bien que rares, des réactions cutanées associées à la consommation de ce champignon, comme la dermatite et la photosensibilité, peuvent apparaître.

Contre-indications, interactions médicamenteuses

Le Lentinane a été utilisé comme adjuvant aux thérapies contre le cancer peut améliorer la qualité de vie et prolonger le temps de vie.
Sur la base d’une étude préliminaire en laboratoire, le Shiitake peut réduire les taux sanguins de cholestérol, de triglycérides et de phospholipides.
Cependant ne pas consommer ce champignon (cuit, séché, réhydraté), ni se supplémenter avec un complément alimentaire à base de Shiitake (poudre, extrait, capsule, ampoule, teinture mère, huile, huile essentielle), ou alors sous surveillance médicale dans les cas de maladies avérées du système immunitaire, maladies graves, cancer et infection VIH, maladies cardiaques et circulatoires, hémophilie, diabète sévère.

Interactions avec les médicaments
Les extraits de lentinane et de Shiitake peuvent interagir avec les antifongiques, les antiviraux, les antioxydants et les immunomodulateurs. La prudence est recommandée.

- L’huile essentielle de Shiitake inhibe l’agrégation plaquettaire et peut donc augmenter le risque d’hémorragie lorsqu’on la prend avec des médicaments augmentant également le risque de saignement comme la warfarine.
- Le lentinane, le dérivé polysaccharidique, peut causer des anomalies du nombre de globules sanguins (thrombocytopénie).
- Lentinus edodes inhibe l’activité de la cyclo-oxygénase en laboratoire et peut donc interagir avec des médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens.
- Les polysaccharides de champignons, en particulier les bêta-glucanes comme le lentinane, peuvent interférer avec la façon dont le foie décompose certains médicaments. Consultez un professionnel de la santé qualifié, médecin ou pharmacien, pour vérifier les interactions.
- Sous traitement didanosine, inhibiteur nucléosidique de la transcriptase inverse pour le VIH, le lentinane peut augmenter les taux de CD4 chez les patients séropositifs.
- Le lentinane peut causer une augmentation de la sensibilité au soleil, pouvant être aggravée par des médicaments à la trétinoïne et les antibiotiques tétracycline.

Shiitake Avis des experts

Les recherches depuis des années mettent en évidence les nombreuses propriétés de Shiitake, d’une valeur médicinale immense.
Ce champignon est efficace pour prévenir l’hypertension artérielle et les maladies cardiaques, restreindre l’intensité du cholestérol sanguin, améliorer la résistance de l’organisme contre les virus, bactéries et mycoses, lutter contre les maladies très graves comme le cancer ; le lentinane obtenu à partir de Shiitake est tout à fait approprié pour guérir de l’hépatite.
Des études menées par des chercheurs japonais ainsi que des études cliniques démontrent que le lentinane peut également s’avérer utile dans le traitement des patients atteints du VIH/SIDA. Comme mentionné précédemment, le lentinane est communément utilisé en injection et administré aux personnes souffrant de cancer en vue de prolonger leur durée de vie.

Shiitake contient plusieurs composantes biochimiques importantes, l’éritadénine aidant à réduire le cholestérol, la L-ergothionéine, un puissant antioxydant, et le lentinane, un polysaccharide bêta-glucane stimulant l’immunité.
Le lentinane est le principal composé bioactif affichant des propriétés thérapeutiques puissantes, l’extrait le contenant est appelé Lendinus Edodes Mycelium (LEM).

Le Shiitake est une riche source de vitamine B5, convertissant les aliments en énergie et aidant à produire des graisses essentielles et des neurotransmetteurs.
Il contient également des minéraux essentiels comme le cuivre, le sélénium, le manganèse, le zinc, le potassium, le magnésium, le fer et le calcium.
Également les vitamines B1, B2, B3, B6, B9, C et D, certaines purines pouvant servir des fonctions importantes dans l’organisme.
En outre, les Shiitakés contiennent une grande quantité d’acides aminés essentiels comme la lysine, l’arginine, la méthionine et la phénylalanine.
Ils sont pauvres en calories et riches en fibres.
Si consommés intelligemment, les champignons Shiitakés de qualité constituent donc une excellente source nutritionnelle, et une très bonne base pour formuler des compléments alimentaires très efficaces.

Association & Synergie Shiitake

- En synergie Maitake, Shiitake, Reishi pour renforcer les défenses naturelles de l’organisme, prévenir les maladies graves.
- Pour stimuler les défenses immunitaires avec l’Extrait de pépin de pamplemouse (EPP), contre les symptômes de la grippe et les refroidissements avec l’Echinacée, comme antioxydant, antiseptique et prévenir, traiter les infections respiratoires avec la Propolis.
- Pour soutenir la circulation et la santé cardiaque avec Ginkgo biloba, Aubépine.
- Pour prévenir et soigner les diabètes avec Cordyceps sinensis.
- En cure détoxifiante avec Romarin, Artichaut, Chardon-Marie.
- En dépuration de l’intestin avec Psyllium, Artichaut, Radis noir.
- Dépuratif des reins avec le Sureau noir.
- Pour la beauté de la peau avec les Gojis.
- En cas d’anémie et de manque de fer avec l’Ortie.
- Pour booster les capacités cognitives, l’intellect et le mental avec Rhodiola, Schisandra et Gelée Royale.
- Pour perdre du poids avec le Konjac.
- En combinaison avec Curcuma et/ou Gingembre contre douleurs articulaires dues à l’ostéoporose.
- Avec les baies de Goji pour soutenir une bonne vision, et prévenir la DMLA.
- Avec l’Astragale comme anti-fatigue, pour vitalité et immunité, contre les troubles hépatiques et cardiovasculaires.
- Pour prévenir le stress, avec le Panax ginseng, l’Eleuthérocoque.
- Pour réguler les troubles de l’estomac dus à la nervosité avec la Camomille.
- Pour renforcer l’organisme, la vitalité et soutenir les articulations et le bien-être ostéo-articulaire avec le silicium organique.

Achat Shiitake : où l’acheter Bio ?

Où trouver, acheter, se fournir en Shiitake de bonne qualité ? Il convient déjà de savoir comment on souhaite le consommer ?
Vous souhaitez cuisiner, préparer une excellente recette au Shiitake frais bio, une omelette par exemple, ou encore une fricassée à la poêle, une cuisson vapeur, une salade, une quiche, un risotto de quinoa aux Shiitakés ?
Sachez que le prix des frais bio varie entre 15 et 30 euros la livre (rare qu’ils se vendent au kg) en fonction de la provenance.

Vous préférez plutôt consommer du Shiitake séché, comme les asiatiques ? Pour ensuite le réhydrater, et l’accommoder dans les soupes, ou même boire du thé, des infusions, des décoctions de ce fameux champignon ?
Toujours vérifier la provenance, possible d’en trouver de préférence dans les magasins biologiques.
En effet vous pourrez également vous fournir dans les épiceries asiatiques, cependant, rares sont celles distribuant des Shiitakés biologiques ou même de la poudre séchée organique, nombreuses sont celles, par contre, distribuant des Shiitakés cultivés en Chine sur de la sciure, à grand renfort d’engrais et de pesticides.
Bien évidemment, ces champignons consommés modérément n’entraveront pas forcément votre santé, par contre consommés sous forme de cure, ils peuvent vous faire plus de mal, que de bien !

Sachez qu’il existe également des spores de Shiitake pour faire pousser vos propres champignons sur des fûts de bois, des kits de cultures bio maison.

L’huile essentielle de Shiitake s’emploie également dans les médecine asiatiques, mais plutôt difficile à trouver dans nos contrées. Possible aussi de préparer une teinture mère (TM) de Shiitake.
Notez qu’il existe aussi sur le marché des ampoules d’extrait.

Dans le cas où vous souhaiteriez vous supplémenter avec des gélules :
Il existe deux types de gélules de Shiitaké, celles confectionnées à partir du champignon séché broyé en poudre et celles à partir d’extrait titré.

Les suppléments à base d’extrait peuvent contenir jusqu’à 20 fois de plus de composés actifs bienfaiteurs.
Les capsules ou gélules de Shiitake préparées avec des extraits de qualité sont bien plus pures et efficientes sur la santé humaine.
Il convient également de se fournir prioritairement en gélules dont les composants proviennent des modes de culture organique.
Puis enfin de bien s’informer, pour éviter les contrefaçons, sur le fabricant, les certifications, la valeur Orac, le % d’extrait de Shiitake et de principes actifs (polysaccharides en l’occurrence), la nature des excipients…

Où acheter du Shiitake Bio (Lentinula edodes) de qualité et titré à 30% en polysaccharides dont 15% de bêta-glucanes ?

Cette boutique en ligne s’est spécialisée dans les compléments alimentaires de très bonne qualité, et vous assure de trouver des gélules d’extrait titré de Shiitaké en poudre très qualitatives.

Extrait Premium biologique titré de Shiitatké

Également pour le cholestérol les plantes médicinales suivantes lécithine de soja, huile de saumon, huile de germe de blé, huile de lin et ail Pour la fatigue sexuelle et la baisse de libido le gingembre et le ginseng


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).