1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. A
  12. B
  13. C
  14. D
  15. E
  16. F
  17. G
  18. H
  19. I
  20. J
  21. K
  22. L
  23. M
  24. N
  25. O
  26. P
  27. Q
  28. R
  29. S
  30. T
  31. U
  32. V
  33. W
  34. X
  35. Y
  36. Z

L’Ayurveda ou médecine ayurvédique est une médecine traditionnelle parmi les plus anciennes. Née en Inde il y a environ 6000 ans, elle est aujourd’hui répandue dans le monde entier et de plus en plus en Belgique, France, Suisse et Canada.
La définition du mot « sanscrit » de l’Ayurveda combine les mots Ayur (vie) et Vedas (science ou connaissance) ainsi, « Ayurveda » exprime « la science de la vie »
Des ouvrages anciens qui datent de plus de 2000 ans écrits en sanskrit (une des plus grandes langues de l’Asie) sont considérés comme les principaux textes de la médecine ayurvédique: Charaka Samhita (traité médical) et Sushruta Samhita (traité de chirurgie).

Dans ces textes anciens de médecine ayurvédique huit branches sont décrites avec précision :

-La médecine interne
-La chirurgie
-Les traitements pour la tête et le cou
-La gynécologie, obstétrique et pédiatrique
-La toxicologie
-La psychiatrie
-Les soins aux personnes du troisième âge (rajeunissement)
-La vitalité sexuelle

L’Ayurveda (médecine indienne) ses pratiques et ses fondements examinent avec précision le bien-être de l’être humain sous toutes ses formes en supposant que le corps physique (corps énergétique) est composé de trois dosha: Vata, Pitta et Kapha.
D’après la médecine ayurvédique, toutes les maladies se produisent lorsque des déséquilibres apparaissent dans le dosha ( vikriti, déséquilibre qui conduit à la maladie ) en identifiant ce dernier, on peut trouver des remèdes pour restaurer l’état d’équilibre individuel (prakriti garant d’une bonne santé) et donc guérir.

De nombreux praticiens de l’Ayurveda mélangent les pratiques orientales avec d’autres techniques plus ou moins pertinentes et rendent souvent la médecine ayurvédique complètement différente de celle d’origine.
En Inde et dans d’autres pays de l’Est, beaucoup de gens combinent la médecine standard avec les pratiques ayurvédiques.
Certaines des substances utilisées en médecine ayurvédique ont des pouvoirs médicinaux, d’autres sont toxiques et d’autres n’ont qu’un pouvoir «rituel».

Après un examen approprié, des remèdes sont prescrits :

-Éliminer les impuretés : Panchakarma purifie le corps en éliminant la nourriture que le corps ne supporte plus, l’aliment non digéré et nocif pour l’organisme qui provoque le dysfonctionnement.
-Réduire les symptômes : Avec l’exercice, la méditation, la respiration ou les massages, le patient améliorera son état.
-Augmenter la résistance aux maladies : avec des plantes médicinales, des épices, des minéraux, des vitamines, tous basés sur les descriptions des textes originaux.
-Réduire la tristesse et augmenter l’harmonie : éviter les émotions négatives et augmenter la pensée positive.

Beaucoup de plantes sont utilisées dans les préparations ayurvédiques, vendues sous la forme d’essences améliorées, de gélules et de remèdes.

Souvent, ce sont des plantes connues et utilisées en médecine occidentale, bien que leur utilisation en médecine ayurvédique soit différente.

Exemple :

La cannelle contre l’eczéma et ses propriétés anti-pelliculaires et anti-diarrhéiques.
Le gingembre en usage contre l’arthrite, fièvre, nausée, vomissement.
La coriandre contre la fièvre, diarrhée et effet apaisant contre la grippe, propriétés antispasmodiques, anti-inflammatoires et diurétiques.
Le curcuma contre le vieillissement, anti-inflammatoires, antioxydant puissant.
L’aloe vera pour la digestion des nutriments, agressions extérieures.
La boswellia : inflammation et douleurs articulaires.
Le garcinia: pour réduire l’appétit, le grignotage, éliminer le stockage des graisses.
Le mucuna : pour la joie de vivre, raideurs articulaires, tonique.
Le Tribulus : améliore les capacités sexuelles et développement musculaire.
Feuille de Neem : hypoglycémiant, antifongique,anti-bactérien et désintoxiquant.
Le gymnema : métabolisme du glucose, diminue l’envie de sucre.
Le guggul : lutter contre le cholestérol et triglycérides.
La centella asiatica : revitalise le cerveau, favorise la concentration.
Le coleus: éliminer les graisses et rondeurs.

Articles classés dans ‘Plantes médicinales ayurvédiques’