Polyarthrite rhumatoïde : remèdes & soins naturels


Polyarthrite rhumatoïde : remèdes & soins naturels
3 (60%) 10 - Avis conso

Polyarthrite rhumatoïde évolutive
Polyarthrite rhumatoïde symptôme
Remèdes naturels polyarthrite rhumatoïde
Conseils supplémentaires polyarthrite rhumatoïde

Maladie inflammatoire chronique, la polyarthrite rhumatoïde affecte le revêtement des petites articulations, telles que les doigts des mains et les orteils. Au fil du temps elle s’attaque aussi généralement aux genoux, chevilles, coudes, hanches et épaules, et au peut même entraîner une érosion des os et des déformations articulaires.

La polyarthrite rhumatoïde, plus fréquemment rencontrée chez la gente féminine que masculine, se diagnostique généralement chez les adultes dépassant la quarantaine, mais peut également accabler des personnes plus jeunes et même des enfants.

Polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde évolutive ?

La polyarthrite rhumatoïde est bien souvent héréditaire et évolutive, et les facteurs de risque liés à cette maladie comprennent fréquemment les antécédents familiaux, les facteurs environnementaux tels que l’hygiène de vie, le mode d’alimentation, le tabagisme, la maladie parodontale chronique…

Polyarthrite rhumatoïde symptôme

La PR est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire attaque par erreur la paroi des membranes entourant les articulations – connu sous le nom «membrane synoviale»- ; on ne sait pas exactement comment ce phénomène débute.

Les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde apparaissent et disparaissent par intermittence.
Lorsque les tissus du corps sont enflammées, la maladie propage des symptômes tels que des douleurs musculaires et articulaires, gonflement, raideur matinale et fatigue chronique.

Lorsque l’inflammation des tissus est réduite, la maladie reste inactive et les symptômes disparaissent temporairement.

Il n’existe pas de médicaments allopathiques connus pour soigner et guérir la PR ; même si certains médicaments comme les AINS (Anti-inflammatoires non stéroïdiens), les corticoïdes, les médicaments anti-rhumatismaux de fond, les agents anti-TNF peuvent soulager les symptômes, ils n’effectuent pas de traitement de fonds et distillent bien souvent un cortège d’effets secondaires et indésirables, qui à la longue entraînent d’autres pathologies plus ou moins sérieuses, et peuvent même aggraver les symptômes et douleurs, ainsi que la pathologie en elle-même.

Douleurs articulaires et musculaires

Douleurs articulaires et musculaires

Il existe par contre des approches et soins naturels, ainsi que de nombreux remèdes «maison» capables de soulager les symptômes et d’apporter un grand soulagement à la personne atteinte de cette pathologie ; et ce en respectant l’intégrité et la santé de l’organisme du sujet souffrant de PR.



Remèdes naturels pour soulager la polyarthrite rhumatoïde

Voici la liste des 10 meilleurs remèdes naturels pour soulager la polyarthrite rhumatoïde :

1/ Exercice
L’exercice régulier est l’une des premières mesures devant être prises pour lutter contre les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde. Faire des exercices permettra de réduire la fatigue, de renforcer les muscles et d’augmenter l’amplitude des mouvements.
Cela réduira également le risque de développer l’ostéoporose et aidera à lutter contre la dépression, toutes deux pouvant affliger celles et ceux ayant à faire face à cette maladie.

Douleurs articulaires

Douleurs articulaires

Trois types d’exercices sont des exercices très utiles à la souplesse des articulations.
- Chaque malade atteint de Polyarthrite rhumatoïde devrait exécuter pendant au moins 30 minutes par jour des exercices visant à la souplesse articulaire.
- Chaque malade atteint de Polyarthrite rhumatoïde devrait exécuter au moins 2 ou 3 fois par semaine des exercices de renforcement musculaire doux.
- Chaque malade atteint de Polyarthrite rhumatoïde devrait exécuter au moins 3 ou 4 fois par semaine des exercices de résistance (cardio ou aérobie).
Dans le cadre de ces exercices, consulter un ostéopathe peut s’avérer salvateur, surtout pour bien assimiler la façon d’entreprendre un programme d’exercices et les types d’exercices à exécuter et à éviter.

2/ Compresses chaudes et froides
L’alternance de compresses chaudes et froides peuvent aider à soulager l’inconfort dû à la polyarthrite rhumatoïde. Alors que la compresse chaude réduit la douleur en relaxant les muscles et les articulations douloureuses, la compresse froide soulage la douleur et réduit le gonflement et l’inflammation.

Procéder comme suit: Enrouler une bouteille d’eau chaude dans une serviette pour la compresse chaude. Envelopper quelques glaçons, préalablement emballés dans un sachet zip, dans une serviette mince pour la compresse froide. Placer la compresse chaude sur la zone douloureuse durant environ 3 minutes. Après ce laps de temps, enlever la compresse chaude et apposer la compresse froide à la place pendant environ 1 minute. Répéter le processus de 15 à 20 minutes plusieurs fois par jour. Possible également d’employer des compresses chaudes et froides séparément.

Remarque: Éviter les compresses chaudes si la zone touchée est rouge, chaude et douloureuse; ne pas utiliser les froides en cas de problèmes circulatoires.

3/ Huile de poisson

Huile de poisson

Huile de poisson

Plusieurs études effectuées montrent que l’huile de poisson contribue à réduire la douleur et la raideur articulaires causées par la PR.
L’huile de poisson, en fait, contient des oméga-3 (EPA et DHA), distillant un effet anti-inflammatoire et pouvant aider à réduire la douleur. De plus, elle protège contre les maladies cardiaques, ayant une incidence plus élevée chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde.

La posologie à déterminer avec le médecin phytothérapeute se situe en général à un maximum de 2,6 grammes d’huile de poisson dosée au moins avec 30% d’EPA/DHA, deux fois par jour.

A noter : Consulter toujours un médecin avant de se supplémenter en huile de poisson car cette huile pourrait interférer avec certains médicaments allopathiques.

4/ Curcuma
Pour aider à contrer les symptômes de la PR, l’un des remèdes les plus efficaces pourrait bien être le curcuma.

Curcuma avec la pipérine

Curcuma avec la pipérine

Une étude réalisée en 2012 montre que la curcumine, le principe actif du curcuma, contient des anti-inflammatoire et antiarthritique puissants, d’ailleurs plus efficaces que les Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).
Le curcuma peut empêcher l’inflammation des articulations en bloquant les enzymes et cytokines qui la provoquent.

Remède naturel au curcuma : porter à ébullition un litre d’eau de source. Ajouter une cuillerée de poudre de curcuma et faire bouillir durant 10 minutes. Laisser refroidir et boire une ou deux fois par jour.

Alternativement, vous pouvez prendre des capsules de curcuma de 500 à 1000 mg 3 fois par jour. Avant d’entreprendre ce style de traitement naturel, consulter votre médecin phytothérapeute.
A savoir : éviter de prendre des doses quotidiennes élevées de curcuma car il peut agir comme un anticoagulant et causer des maux d’estomac.

5/ Vinaigre de cidre
Le vinaigre de cidre de pomme est très efficace dans le soulagement de certains des symptômes de la PR. Riche en minéraux tels que le calcium, le magnésium, le potassium et le phosphore, il aide à réduire la douleur et l’inflammation.

Ajouter une cuillère à soupe de vinaigre de cidre brut, non filtré, et une cuillère à café de miel dans une demi-tasse d’eau chaude. Boire ce mélange une fois par jour.
Possible également tous les soirs avant de se coucher, d’appliquer un peu de vinaigre de cidre à la zone touchée et de masser avec de l’huile de ricin chaude. Ensuite, placer sur la zone douloureuse une compresse de coton et la couvrir avec du film alimentaire.

6/ Ail
Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires connues, l’ail est également recommandé pour le traitement de la PR. L’Ail inhibe la production de substances pro-inflammatoires appelées cytokines, et aide à réduire la douleur et le gonflement.

Macérât d'ail

Macérât d’ail

De plus, il inhibe la formation de radicaux libres pouvant causer des dommages aux articulations et renforce le système immunitaire.

Le conseil est de consommer 1 ou 2 gousses d’ail frais cru par jour.

Il existe également des capsules à base d’ail, demander à votre médecin phytothérapeute la dose correcte à envisager.

7/ Sel d’Epsom
Les sels d’Epsom sont certainement un autre très bon remède pour soulager la douleur et les gonflements causés par la polyarthrite rhumatoïde. Comme source de magnésium, les sels d’Epsom régulent le niveau de pH dans l’organisme en réduisant l’acidité: ceci induisant une réduction de la rigidité, de l’inflammation et des douleurs articulaires. En outre, les sels d’Epsom contribue à la minéralisation osseuse.
Pour ce remède, il convient juste jusqu’à trois fois chaque semaine d’ajouter 2 tasses de sel d’Epsom dans une baignoire pleine d’eau chaude et de s’y plonger pendant 30 minutes.

8/ Gingembre

Infusion de Gingembre

Infusion de Gingembre

En naturopathie et en médecine ayurvédique, le gingembre s’utilise depuis fort longtemps pour le traitement des maladies inflammatoires. Le gingerol, le principe actif du gingembre, est un anti-inflammatoire naturel aidant à réduire la douleur, l’inflammation et le gonflement causés par l’arthrite rhumatoïde.

Frotter un macérât d’huile de gingembre sur la zone touchée, puis l’exposer aux rayons du soleil pendant 5 à 10 minutes pour la réchauffer, peut être une solution naturelle très efficace.
Mâcher quelques tranches de gingembre frais tous les jours peut aussi être salvateur.
Possible également d’ajouter le gingembre frais dans la nourriture ou boire 2 ou 3 tasses de thé au gingembre tous les jours.

9/ Massage
Si cela est réalise correctement, le massage peut détendre les muscles raides et soulager la douleur causée par l’arthrite rhumatoïde. Le massage stimule la circulation sanguine, soulage l’inflammation et l’inconfort qu’ils causent.
Ajouter 10 grammes de camphre à 1 tasse d’huile de moutarde et faire chauffer jusqu’à ce que le camphre soit complètement dissous. Laisser refroidir cette huile de massage et ensuite l’utiliser pour masser doucement la zone touchée.
En outre, possible également d’ajouter quelques gouttes d’huile de lavande à un peu d’huile d’olive (1ére pression à froid) chaude et d’utiliser cette synergie pour masser la zone affectée avec des mouvements doux.
Masser les zones touchées pendant quelques minutes, 2 ou 3 fois par jour.

Remarque: Évitez de masser si vous sentez que vos articulations et vos muscles sont trop sensibles.

10/ Huile d’Onagre
L’huile d’onagre, une huile végétale, peut aider à réduire la douleur et la raideur articulaire le matin. Elle contient un acide gras essentiel appelé acide gamma-linolénique, qui contribue à réduire l’intensité de nombreux symptômes.
La dose conseillée par la médecine naturelle tourne autour de 500 mg à 2,8 g d’huile d’onagre par jour en doses fractionnées tout au long de la journée.
Toujours consulter un médecin phytothérapeute pour la posologie correcte et savoir si ce supplément peut interférer avec un traitement allopathique existant.

Conseils supplémentaires pour soulager la polyarthrite rhumatoïde

- Prendre rendez-vous chez un naturopathe, qui pourrait vous donner de très bonnes pistes à suivre pour soulager cette maladie à la racine, puis espacer et atténuer les crises et symptômes de la polyarthrite rhumatoïde.
- Accorder une grande importance à l’équilibre acido-basique.

Equilibre acido-basique

Équilibre acido-basique

- Déterminer avec le naturopathe les pistes à entreprendre à propos d’une hygiène de vie, un mode de nutrition (diète alcaline?), des cures, des tisanes, des huiles essentielles pouvant vous apporter un réconfort et un soulagement certains.
- Ne pas mésestimer les grandes vertus des poudres d’argiles en cataplasmes concernant le soulagement des inflammations musculaires, articulaires, tendineuses et pour la reminéralisation.
- Ne pas mésestimer les grandes vertus de plantes médicinales telles que le Boswellia, la Griffe du diable, le Saule blanc, et tout autre anti-inflammatoire naturel.
- Consommer de l’huile d’olive première pression à froid, qui grâce à l’acide oléique limite naturellement l’inflammation.
- Au moins une fois par jour, mouvoir les articulations touchées dans toute la mesure de leur amplitude possible. Y aller doucement et par étape pour éviter toute douleur.
- Évitez les situations et les positions en mesure de forcer sur les articulations.
- Apprendre à réaliser des mouvements en vue de réduire le stress sur les articulations.
- Utiliser des outils aidant à effectuer des activités quotidiennes avec facilité.
- Se reposer à chaque fois que l’on en ressent le besoin.
- Éviter de garder les articulations touchées dans la même position pendant trop longtemps.
- Au travail, s’assurer de prendre une courte pause toutes les heures.
- En cas de surpoids, essayer de perdre un peu de poids, vos articulations seront certainement soulagées.
- Suivre un régime alimentaire sain en s’assurant de prendre des doses suffisantes de vitamine D, vitamine C, fer, calcium, potassium, magnésium et acides gras oméga-3.
- Arrêter de fumer pour réduire le risque de complications de la PR.
- Arrêter de boire de l’alcool, cela peut aggraver l’état de la polyarthrite rhumatoïde.

Bain relaxant

Bain relaxant

- Toujours maintenir une attitude positive pour distraire le cerveau des douleurs et ressentis douloureux.
- Manger des cerises douces fraîches de préférence ou éventuellement congelées chaque jour.
- Prendre un bain chaud ou une douche chaude durant 10 à 15 minutes avant le coucher pour se détendre et s’endormir profondément.
- Boire 2 à 3 tasses de thé vert par jour.
- Pratiquer des techniques comme l’hypnose, la visualisation guidée, la respiration profonde et la relaxation musculaire, le yoga qui soigne, la réflexologie plantaire, pour maintenir la douleur sous contrôle.
- Également possible d’essayer l’acupuncture pour réduire la douleur et aider votre corps à se détendre.


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).