Alzheimer et microbiote intestinal : le lien est confirmé


Alzheimer et microbiote intestinal : le lien est confirmé
5 (100%) 9 - Avis conso
De nouvelles recherches menées en Suisse et en Italie ont confirmé non seulement que les bactéries intestinales sont un facteur clé dans le développement de la maladie d’Alzheimer, mais que l’inflammation ultérieure dans le sang peut être le pont entre les deux déclencheurs de la maladie.

Bactéries et systèmes immunitaire, nerveux
Lien entre les bactéries et la maladie d’Alzheimer
L’Alimentation à privilégier ?

Plus nous comprenons la santé intestinale, plus nous découvrons à quel point il est important d’avoir un microbiote sain et diversifié. Et sur la base de cette recherche, publiée dans le Journal of Alzheimer’s Disease , nous avons tous une raison de plus de penser à notre microbiome. Voici ce que les chercheurs ont trouvé.

Comment les bactéries affectent les systèmes immunitaire et nerveux ?

Bactéries pathogènes vs santé intestinale

Bactéries pathogènes vs santé intestinale

Les chercheurs ont mené leur étude sur la base de ce que nous savons déjà sur la santé intestinale en ce qui concerne les maladies neurodégénératives. Nous savons que les bactéries présentes dans l’intestin peuvent influencer notre système immunitaire, ce qui affectera – et parfois perturbera – la façon dont le système immunitaire fonctionne avec le système nerveux.
Certaines bactéries inflammatoires ont des protéines appelées lipopolysaccharides, qui ont été trouvées dans les plaques amyloïdes du cerveau des patients atteints de la maladie d’Alzheimer.
Comme l’explique Giovanni Frisoni, co-auteur de l’étude et neurologue, dans un communiqué de presse : « Nous avons découvert une association entre un phénomène inflammatoire détecté dans le sang, certaines bactéries intestinales et la maladie d’Alzheimer – d’où l’hypothèse que nous voulions tester ici: L’inflammation du sang pourrait-elle être un médiateur entre le microbiote et le cerveau? »

Lien entre les bactéries et la maladie d’Alzheimer

Alzheimer

Alzheimer

Pour ses recherches, l’équipe a examiné 89 personnes âgées de 65 à 85 ans, certaines atteintes de maladies neurodégénératives et d’autres sans. Ils ont mesuré la quantité de plaques amyloïdes dans le cerveau, ainsi que divers marqueurs inflammatoires et protéines dans le sang causés par des bactéries intestinales.
Ce qu’ils ont trouvé était une preuve «incontestable» que certaines bactéries intestinales étaient en corrélation avec la quantité de plaques amyloïdes dans le cerveau. En tant que docteur en médecine moléculaire et co-auteur de l’étude, Moira Marizzoni, Ph.D, note: « En effet, des taux sanguins élevés de lipopolysaccharides et de certains acides gras à chaîne courte étaient associés aux deux grands dépôts amyloïdes dans le cerveau. »
Fondamentalement, le sang contenant plus de ces protéines interfère avec les systèmes immunitaire et nerveux, déclenchant la maladie d’Alzheimer. Cependant, un autre acide gras à chaîne courte appelé butyrate était associé à moins de plaques amyloïdes, offrant un moyen potentiel de prévenir la maladie.



L’Alimentation à privilégier

Légumes lacto-fermentés

Légumes lacto-fermentés

Au fur et à mesure que nous en apprenons davantage sur les bactéries bénéfiques pour nos intestins et la santé en général – et sur celles qui ne le sont pas -, cette recherche ouvre la possibilité de nouvelles mesures préventives contre les maladies neurodégénératives, par exemple en complétant son alimentation avec les pré et probiotiques.
Mais comme Frisoni le soulignera certainement, il reste du travail à faire pour identifier exactement les souches de bactéries que nous voulons cibler. Et en outre, ce serait une stratégie préventive, pas un traitement – soulignant l’importance de la détection précoce.
Néanmoins, une chose dont nous pouvons être sûrs est le rôle de la santé intestinale pour la santé globale, du vieillissement en bonne santé aux maladies neurodégénératives, à la digestion, à la santé de la peau, aux maladies auto-immunes et bien plus encore. Jusqu’à ce que nous en comprenions davantage sur des souches spécifiques de bactéries, il semblerait que la meilleure chose que nous puissions faire est de faire attention à notre intestin; car en fin de compte, l’optimisation de votre flore intestinale peut avoir des avantages majeurs pour votre santé générale.

3.5 milliards de bonnes bactéries par gélule végétale!

Mélange Probiotiques et fibres

Mélange Probiotiques et fibres


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).