Traitement de la préménopause méthodes naturelles


Traitement de la préménopause méthodes naturelles
3.7 (73.33%) 3 - Avis conso

La ménopause chez la femme
Ménopause et douleurs articulaires
Maigrir après la ménopause
Bouffées de chaleur sueurs nocturnes
Traitement naturel ménopause

La ménopause chez la femme

La ménopause est un événement normal par lequel toutes les femmes passent un jour. Le terme «ménopause» désigne les

Ménopause chez la femme

Ménopause chez la femme

changement que rencontre une femme une fois que ses règles cessent et que sa capacité de reproduction n’est plus assurée.
Une femme naît avec un nombre défini d’ovocytes qui sont stockés dans les ovaires. Les ovaires produisent également les oestrogènes et la progestérone, qui contrôlent les menstruations et l’ovulation. La ménopause survient lorsque les ovaires ne libèrent plus d’ovules tous les mois et que les menstruations s’arrêtent.
La ménopause est considérée comme une partie normale du vieillissement lorsqu’elle intervient après l’âge de 40 ans, mais certaines femmes peuvent passer par des phases de pré-ménopauses qui arrivent de manière précoce, soit à la suite d’une chirurgie, ou soit par des problèmes ayant causé des dommages au niveau des ovaires tels que la chimiothérapie par exemple. Toute ménopause survenant avant l’âge de 40 ans est considéré comme une ménopause précoce.
La préménopause marque la période de transition qui mène à la ménopause, c’est la période pendant laquelle les changements hormonaux commencent à avoir lieu. Elle peut durer de quelques mois à plusieurs années et commence généralement vers 40 ans.
Malgré une baisse de la fécondité durant cette période, les femmes peuvent toujours connaitre une grossesse car l’ovulation continue, même si c’est souvent de manière irrégulière.

Ménopause et douleurs articulaires

Lorsque l’âge de la ménopause arrive chez une femme, il est fréquent que des douleurs musculaires et articulaires s’ajoutent

Douleurs articulaires : solutions naturelles

Douleurs articulaires : solutions naturelles

aux symptômes habituels. Ces douleurs articulaires sont souvent dues à une inflammation dont l’origine est la ménopause elle même, ou d’autres problèmes tels que l’arthrite etc.
Si il s’agit de la ménopause, plusieurs éléments peuvent entrer en jeu. Premièrement, les faibles niveaux d’oestrogènes (très fréquent chez les femmes en ménopause) vont généralement de paire avec des niveaux bas de sérotonine (un neurotransmetteur important qui régule l’humeur et la douleur des récepteurs), ce qui peut contribuer à des douleurs généralisées ou localisées au niveau des articulations.
Deuxièmement, le stress causé par la ménopause peut contribuer à une inflammation chronique due à des niveaux élevés de cortisol, une hormone libérée par la glande surrénale en réponse au stress.
Les femmes qui sont en préménopause souffrent souvent de fatigue surrénale, et par conséquent, ont également des niveaux très élevés de cortisol dans le corps.
Comme la plupart des symptômes de la ménopause, les douleurs articulaires sont généralement causées par un déséquilibre hormonal. À l’approche de la ménopause, les hormones de la femme connaissent de gros changement et bien que les médecins ne soient pas encore certains du rôle que jouent les hormones (en particulier les œstrogènes) dans les les articulations, la plupart se sont résignés au fait que les œstrogènes avaient un impact majeur sur les douleurs articulaires pendant la ménopause. Les oestrogène diminuent l’inflammation, et l’on sait aujourd’hui que l’inflammation est une cause majeure de douleurs articulaires.
De ce fait, comme les niveaux d’oestrogène commencent à tomber pendant la préménopause, les articulations reçoivent de moins en moins d’œstrogènes et la douleur articulaire est bien souvent le résultat.



Maigrir après la ménopause

Les préoccupations les plus courantes exprimées par les femmes ménopausées concernent les bouffées de chaleur et la prise

Maigrir après la ménopause

Maigrir après la ménopause

de poids. Bon nombre de femmes croient que la ménopause provoque un changement radical dans le corps qui fait qu’il est impossible de perdre du poids, mais est-ce vraiment le cas ? Pas vraiment. Des études ont montré que les femmes qui consommaient plus de fruits et légumes, moins de desserts et de boissons sucrées, ainsi que moins de viande et de produits laitiers ne prenaient pas particulièrement de poids après la ménopause. Les statistiques montrent également que les femmes végétariennes qui passent l’étape de la ménopause sont celles dont le poids reste le plus stable. Ce sont également celles qui reportent le moins de douleurs articulaires.
L’augmentation du poids chez la femmes ménopausée est aussi un facteur d’hypertension artérielle, de maladies cardiaques, de diabète et d’arthrite, en particulier au niveau des hanches et des genoux. Il est donc très important pour toutes les femmes ménopausées de faire attention à leur régime alimentaire et de privilégier les fruits et les légumes.

Bouffées de chaleur sueurs nocturnes

Les bouffées de chaleur sont le symptôme le plus fréquent de la ménopause et de la préménopause.

Bouffées de chaleur

Bouffées de chaleur

Une bouffée de chaleur est un sentiment rapide de chaleur parfois accompagné de transpiration et de rougeurs. La cause exacte de bouffées de chaleur n’est pas connue, mais pourrait être liée à des changements dans la circulation sanguine chez la femme ménopausée.
Les bouffées de chaleur se produisent lorsque les vaisseaux sanguins près de la surface de la peau se dilatent, et cela peut s’accompagner parfois d’un rythme cardiaque accéléré et d’une sensation de malaise.
Les bouffées de chaleur avec transpiration peuvent également se produire dans la nuit et sont appelées sueurs nocturnes. Elles peuvent rendre les nuits très difficiles et donc causer une grande fatigue chez les femmes qui ne se reposent pas correctement.
Il existe des traitement médicamenteux aidant à réduire les bouffées de chaleur, mais il est préférable de se tourner vers les moyens naturels tels que l’alimentation et les plantes qui peuvent être tout aussi efficaces à condition de savoir quoi utiliser.
Voici quelques exemples de remèdes naturels pour lutter contre les symptômes de la ménopause et de la préménopause:

Traitement naturel ménopause

Les symptômes de la ménopause et de la préménopause peuvent être évité ou tout du moins diminués grâce à quelques conseils simples concernant principalement l’alimentation, l’hygiène de vie et aussi les plantes médicinales.

Ashwagandha et cycle en préménopause

Ashwagandha et cycle en préménopause

La nourriture et les plantes sont des remèdes souvent utilisés car certaines plantes partagent des caractéristiques moléculaires semblables avec nos propres hormones, ce qui leur permet de soutenir notre production d’hormones, la ralentir, ou même imiter le rôle de nos hormones pour répondre aux besoins de l’organisme.
Parmi ces plantes, on retrouve souvent le Black Cohosh (surtout utilisée pour les bouffées de chaleur), la passiflore, le gattilier, le Wild Yam (Dioscorea villosa) ou encore l’ashwagandha.
Les aliments à base de soja sont aussi très conseillés durant la ménopause car les isoflavones du soja aident à équilibrer les niveaux d’hormones. Utilisez principalement les aliments tels que le tofu, le lait de soja, les edamame, les fèves de soja grillées ou encore le tempeh.
Les graines de lin sont aussi très bonnes. Elles contiennent des substances appelées lignines qui sont d’importants modulateurs du métabolisme hormonal. Vous pouvez broyer les graines de lin dans un moulin à café et utiliser 1 à 2 cuillères à soupe par jour. Il est aussi possible de les ajouter à votre alimentation comme par exemple dans les salades.
Le Dong Quai (Angelica sinensis) est connu à la fois en Chine et en occident pour sa capacité à soutenir et à maintenir l’équilibre naturel des hormones féminines. C’est l’une des herbes les plus utilisées pour la ménopause, et son efficacité est aujourd’hui reconnue dans le monde entier.
L’huile d’onagre et l’huile de cassis sont par ailleurs de bonnes sources d’acide gamma-linolénique (GLA), un acide gras essentiel qui peut aider à la synthèse des prostaglandines et aider à traiter efficacement les symptômes de la ménopause.

Voir aussi: prise de poids, baisse libido, cellulite, chute de cheveux, dépression, insomnies, mal de tête, fatigue, jambes gonflées, ostéoporose, rétention d’eau

 

Réduit efficacement les bouffées de chaleur

Bouffées de chaleur et autres désagréments

Bouffées de chaleur et autres désagréments


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).