L’alimentation idéale durant la grossesse


L’alimentation idéale durant la grossesse
Noter cet article
alimentation grossesse

Alimentation grossesse

Au cours de la grossesse, chaque femme enceinte doit bien manger pour se maintenir en bonne santé et permettre dans le même temps, aux tissus fœtaux de se former et se développer de la meilleure manière. Une bonne nutrition est l’une des conditions fondamentales pour le développement normal de la grossesse et la croissance normale du fœtus : la quantité et la qualité des aliments et boissons doivent être soigneusement contrôlées.

En termes très simples, la femme enceinte doit manger d’une manière adaptée à ses besoins et à ceux de son enfant. Nous pouvons dire tout de suite que l’alimentation pendant la grossesse ne devrait pas différer beaucoup de celle qui devrait être suivie de toute autre période de la vie, à la différence que l’apport calorique devrait être plus élevé et que certains nutriments particuliers doivent être présents. Cela ne signifie pas que la femme enceinte doit « manger pour deux », en effet , le poids du corps doit toujours être contrôlé, sans toutefois s’aligner forcément sur des paramètres établis de manière rigide.

Le régime alimentaire se révèle très important pour les changements physiologiques de la grossesse, l’accouchement et la période postnatale. Il est donc essentiel de prendre une bonne quantité de calories et de faire une sélection de qualité de la nourriture, adaptée aux besoins spécifiques de la période.

Il est important de connaître son poids et de l’évaluer en fonction de l’avancement de la grossesse afin de calculer l’indice de masse corporelle (poids en kg divisé/par taille en m x 2) : les valeurs inférieures à 20 revêtent de l’insuffisance pondérale, le poids normal se situe entre 20 et 25, entre 25 et 30 pour le surpoids et l’obésité au-dessus de 30.

Les femmes n’étant pas enceintes, ayant un poids normal et une activité physique régulière ont besoin environ de 2500 kcal par jour. Au cours du premier trimestre de la grossesse, les besoins caloriques montent à 2650 et au cours du deuxième et troisième trimestre à 2800.

Malheureusement, la propagation des aliments riches en calories conduit facilement la consommation quotidienne à 3000 kcal, ce qui conduit à un gain de poids excessif, à une altération du métabolisme gluco-lipidique, qui dans les cas majeurs a des effets négatifs sur la croissance fœtale et la naissance elle-même.

Le gain de poids chez une personne de poids normal enceinte, au cours des neuf mois de gestation devrait être d’environ 12 à 13 kg ; cependant si cette personne est en surpoids (IMC supérieur à 25), la prise de poids sera alors de 7 à 11 Kg, pour les femmes au poids insuffisant (IMC inférieur à 20) est souhaitable, soit une augmentation de 14 à 16 kg. Prenez l’habitude de toujours vous peser sur la même balance, au même moment de la journée, de préférence le matin avec l’estomac vide, après avoir vidé la vessie.

La prise de poids excessive au moment de la conception ou au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse peut entraîner de la fatigue chez la mère et peut prédisposer au diabète gestationnel (qui implique une croissance non harmonique et excessive du fœtus et pour la mère un risque de développer le diabète de type 2, même plusieurs années après la naissance) et de faire une pré-éclampsie, une affection dans laquelle apparaissent une série de modifications telles que l’augmentation de la pression artérielle, l’augmentation fréquente des protéines dans l’urine, l’apparition d’un oedème. L’excès de poids pendant la grossesse est lui-même associé à un risque accru de mort intra-utérine, de naissance prématurée et de l’utilisation de la césarienne. Il peut également encourager d’autres conditions désagréables telles que les vergetures et les varices dans les jambes.

Comment manger ?

La bonne façon de manger pendant la grossesse est, de toute évidence, subjective et dépend de l’état physiologique et/ou pathologique spécifique à chaque femme enceinte. Par exemple, les femmes enceintes souffrant d’anémie falciforme, de diabète ou une prédisposition au diabète gestationnel, d’hypertension, d’allergies ou d’intolérances alimentaires ou tout simplement végétariennes devront suivre un régime alimentaire très différent les unes des autres, mais toujours efficace pour assurer un bon état de santé de la mère et de l’enfant. Il convient donc de suivre quelques considérations générales et de l’information sur une bonne nutrition pendant la grossesse .

Il est bon de faire des petits repas fréquents, en évitant les longues périodes de jeûne pendant le jour et la nuit (l’idéal étant le régime en 5 repas dont 2 sont compatibles avec de petites collations le matin et l’après-midi). Mangez lentement, en évitant l’ingestion d’air qui peut donner des ballonnements et prenez de la nourriture plus calorique le matin et à midi, en évitant peut-être trop de calories les jours ou votre activité est très faible.

Ce qui est bon de manger ?

1/ Les glucides complexes : pain (de préférence complet), les pâtes, le riz, les céréales, les légumineuses; même si leur absorption est plus lente, riches en fibres, elles contiennent également une bonne proportion de protéines, il serait préférable d’éliminer les sucres simples (sucre , bonbons, boissons sucrées).

2/ Protéines : utile pour la croissance du fœtus, la viande (préférer la viande blanche), les poissons (surtout les petits poissons), les œufs, le soja, le lait, le lait demi-écrémé, les légumineuses .

3/ Matières grasses : préférez l’huile d’olive extra vierge, limitez votre consommation de beurre et de margarine ; toujours retirer le gras visible dans les aliments.

4/ Vitamines et minéraux : tous les fruits riches en vitamine C, ils sont meilleurs frais et de saison, de préférence dans les collations; consommer des légumes tous les jours, le lait et fromage pauvres en matières grasses (source précieuse de calcium).

Sel : en petites quantités , il est préférable de ne pas en ajouter dans l’alimentation, ou très peu. Rappelons que l’une des principales sources de sel alimentaire est le pain.

Boissons : eau du robinet préférée, très sécurisée dans toutes nos villes. Les eaux minérales sont, par définition, faible en calcium, l’un des minéraux les plus importants pendant la grossesse.



Ce qu’il faut éviter ?

Alcools et spiritueux (nocifs pour la mère et le fœtus). Boissons énergisante : café, thé et chocolat avec beaucoup de prudence. Viandes et saucisses de toutes sortes, de la viande crue , les coquillages et mollusques (risque de transmission de maladie à l’enfant à naître). La température des aliments trop élevée ou trop basse. Édulcorants de synthèse. Les aliments épicés, les aliments en saumure ou fumés.

Suggestions anti- nausées

Dans la matinée , manger des aliments secs tels biscuits croustillants ou pain grillé et éviter les aliments riches en eau ou en liquide. Cette petite astuce vous permettra de surmonter la crise au cours de la matinée et vous serez en mesure de prendre des aliments traditionnels au cours du reste de la journée.

Acide folique

La faible quantité dans les aliments n’est pas suffisante pour couvrir les besoins accrus durant la grossesse. Il est très utile à la fois pour l’organisme maternel (hématopoïèse) et pour l’embryon et le fœtus (facilite un développement régulier et empêche certains syndromes de malformation précoce). Il conviendrait donc son intégration diététique dès le début de la grossesse, c’est encore mieux de démarrer dans la période avant la conception.


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).