Antihistaminique naturel : remèdes efficaces et huiles essentielles sans ordonnance


Antihistaminique naturel : remèdes efficaces et huiles essentielles sans ordonnance
2.2 (44.35%) 23 - Avis conso
Fine poussière, fumée, squames et poils d’animaux et grains de pollen entrant dans nos voies aériennes provoquent une allergie se traduisant par des éternuements, un nez qui coule et des yeux larmoyants. Trouvez ci-dessous les meilleurs antihistaminiques naturels sans ordonnance capables de soulager l’urticaire, les démangeaisons, les éternuements à répétition, nez et yeux qui coulent

Qu’est-ce que l’histamine ?
Comment fonctionnent les antihistaminiques ?
Utiliser des antihistaminiques chimiques
Le meilleur antihistaminique naturel : sel
Remède antihistaminique naturel efficace
Les 4 meilleurs antihistaminiques naturels
Huiles essentielles antihistaminiques naturelles

Qu’est-ce que l’histamine ?

Réactions allergiques, pollen, histamine

Réactions allergiques, pollen, histamine

L’histamine est définie comme un composé chimique que nos cellules libèrent en réponse à une blessure, des réponses immunitaires lorsqu’il y a une réaction allergique, une inflammation et une exposition chimique.
L’histamine aide également à réguler l’intestin. L’histamine non mastocytaire agit également comme un neurotransmetteur dans notre système nerveux. Basophiles et histamine des mastocytes, une fois libérés, provoquent la contraction des muscles lisses ainsi que la dilatation des capillaires. Dans cette fonction, il s’agit principalement d’une réaction immunologique.
L’eau joue un rôle important dans la réponse de l’histamine du corps. En comprenant comment cela fonctionne, vous pouvez mieux gérer vos propres réactions à l’histamine, si jamais vous en avez une, un de ces jours.

L’histamine a une action protectrice dans le corps. L’une de ses principales actions consiste à corriger les pénuries de potassium, de sel et d’eau.

L’histamine et ses propriétés travaillent pour maintenir l’homéostasie dans nos organismes. L’homéostasie est un autre mot pouvant définir l’équilibre.
L’histamine est produite dans des cellules spécialisées de l’organisme appelées mastocytes. En outre, un type de cellules sanguines blanches appelées basophiles produisent de l’histamine.

Comment fonctionnent les antihistaminiques ?

Les antihistaminiques chimiques ou naturels bloquent l’action de l’histamine.
Vos mastocytes fuient l’histamine dans les cellules et ensuite dans les tissus environnants et dans le sang. C’est le précurseur de l’inflammation. Les antihistaminiques médicamenteux sont prescrits en pensant de l’inflammation qu’elle est mauvaise, donc son élimination est bienfaitrice.
Les antihistaminiques, qu’ils soient chimiques ou naturels aident à arrêter l’action de l’histamine sur les récepteurs de la peau, du nez, des vaisseaux sanguins et des voies respiratoires. Mais voyons un peu plus en détail comment cela fonctionne.

Trois fonctions de l’histamine

L’histamine agissant comme neurotransmetteur, entre autres choses, est responsable de notre sommeil. On pense que ce processus fait partie du mécanisme nous faisant oublier les souvenirs et l’apprentissage. Est-il étonnant qu’un effet secondaire de l’utilisation de l’antihistaminique chimique soit une perturbation de la mémoire?
L’histamine dans notre intestin aide à la production et à l’arrêt de la production d’acide pour la digestion. Pourquoi voudrions-nous que notre organisme arrête de faire ce qu’il est censé faire?
Enfin, l’histamine a une réponse protectrice, l’inflammation. Il convient également de noter que l’histamine est impliquée dans la sclérose en plaques.

Les points communs des histamines dans le corps

La principale commune des différentes histamines nous incite à nous hydrater et à redistribuer l’eau interne. Nous ne stockons pas l’eau dans nos corps de la même manière que des animaux (par exemple chameaux). Nos stocks d’eau sont plus diversifiés et limités. L’eau qu’il contient peut être déplacée d’un endroit à un autre. L’histamine joue un rôle dans ce déplacement lorsque cela est nécessaire.



Devrions-nous utiliser des antihistaminiques chimiques (médicaments)?

Antihistaminiques  chimiques ou naturels

Antihistaminiques chimiques ou naturels ?

L’histamine, en se basant sur des recherches, peut être surproduite en raison de l’exposition à trop de quelque chose que nous consommons ou que nous respirons. Lorsque la présence d’histamine est soulignée, l’histamine signale la prise d’eau ou le transfert de l’eau d’un lieu bien hydraté à un endroit où il y a un manque.
La réponse de l’histamine naturelle est un signal stipulant le manque d’eau, de sel ou des deux dans notre organisme.

Pourquoi alors ne pas y répondre avec un antihistaminique naturel ?
A noter : Lorsque nous utilisons des antihistaminiques chimiques ou médicamenteux, la résultante est juste un masquage des symptômes, comme la pénurie d’eau dans l’organisme et son besoin prononcé en sel et en eau.

Le meilleur antihistaminique naturel : sel

Lorsque les animaux sauvages sont congestionnés ou ont le nez qui coule? Que font-ils ?
Le fait est qu’ils n’ont pas souvent ce genre de problèmes de santé si communs chez les humains. Les animaux obtiennent leur sel (antihistaminique naturel) de certains aliments spécifiques.
Avez-vous déjà remarqué le cerf broutant de l’herbe au bord de la route. Sans doute, c’est pour le sel déposé sur les routes en hiver.
La première chose que vous obtiendrez en arrivant à l’hôpital est généralement une solution saline. Nos cellules, chacune d’elles, ont besoin d’eau et de sel pour rester en bonne santé. La surconsommation d’eau peut réellement causer des dommages à notre cœur. Quand nous buvons trop d’eau, le système nerveux sympathique est constamment stimulé, ce qui fait vieillir prématurément notre cœur.

Pourquoi nous dit-on de réduire le sel? Pourquoi ne pas boire plus d’eau? La clé, boire de l’eau plate.

Tandis que consommer trop de sel, trop d’eau est mauvais, ne pas boire assez d’eau plate est pire. L’eau aide à laver l’excès de sel.
Un des problèmes actuels est la substitution de l’eau par des boissons sucrées et des sodas. Que boivent les animaux, sauvages et domestiques ? de l’eau; pourtant, ils attrapent rarement les maladies contractées par les humains.

Remède antihistaminique naturel efficace

Si vous avez le nez qui coule, si vous avez de la congestion ou si vous avez besoin de vous dégager constamment de la gorge, mettez un peu de sel sur le bout de votre langue. Il n’est pas nécessaire de l’avaler. Laissez-le simplement fondre, être absorbé et après un peu de temps, rincez le ou non, pour vous débarrasser de l’excès.

Sel antihistaminique naturel

Sel antihistaminique naturel

Ce remède est très efficace et agit en quelques secondes.
De même, si vous avez une allergie subite de rhume des foins, essayez le sel et un verre d’eau.
Chacun d’entre nous est différent et nous avons tous différents besoins en eau et en sel. Testez ce remède et, si nécessaire, augmentez ou diminuez la quantité de sel et d’eau non traitée.

Maintenant que de nombreux scientifiques soulignent le fait que nous ayons besoin de plus de sel pour éviter la crise cardiaque et les maladies cardiovasculaires, pourquoi les médecins ne s’intéressent ils pas de plus près à la question?

Une déficience en sel augmente votre risque de contracter une crise cardiaque.

L’antihistaminique qui provient de nos glandes surrénales est le type le plus puissant.
Rappelez-vous, l’histamine régule l’eau.
Pourquoi aurions-nous besoin de stopper ou réguler le transfert d’eau dans notre organisme alors que le rôle de l’histamine est spécialement conçu pour faire cela?
L’adrénaline est une hormone spécifique se mettant en œuvre dans les situations de stress (bagarre, combat ou fuite en cas de danger)

A noter : Lorsque nous buvons du café et surtout de la caféine, les glandes surrénales libèrent de l’adrénaline. Donc, la réserve d’urgence d’adrénaline est libérée en buvant une tasse de café.

Mais que se passe-t-il lorsque nous sollicitons à plusieurs reprises l’adrénaline? Notre organisme entre alors dans une forme très douce de cachexie. Nos corps se cannibalisent (se détériorent) au niveau des organes. En fonction de la santé de notre foie, nous déterminerons les dommages et quel organe ou système souffrira le plus.

Puisque le sel est l’antihistaminique naturel ultime, il va de soi que nous devons apprendre exactement de quelle quantité nous avons besoin en fonction de notre propre biologie, et pour maintenir loin de nous les pathologies surtout d’origine allergiques.
Cependant, il arrive que malgré cela, certaines allergies, pour la plupart saisonnières se manifestent; dans ce cas de figure les antihistaminiques naturels peuvent alors agir en nous soulageant.

Les 4 meilleurs antihistaminiques naturels (après le sel)

Respirez facilement lors des allergies saisonnières

Rhume des foins

Rhume des foins

Si vous êtes victime d’allergies saisonnières, vous savez ce qu’est d’être incommodés par les pollens. Les éternuements, les yeux qui piquent, la congestion et la pression des sinus – ces symptômes peuvent devenir très rapidement insupportables.
Vous avez probablement essayé toutes les solutions (antihistaminiques chimiques) en vente libre pour soigner ces symptômes saisonniers, et/ou n’appréciez pas trop les médicaments allopathiques.

Il existe des solutions complètement naturelles pouvant soulager vos symptômes.

Le rhume des foins, la rhinite allergique ou les allergies saisonnières – de nombreux médicaments, sur ordonnance et en vente libre, sont conçus pour aider à combattre ces symptômes semblables à ceux du rhume.
Mais certains de ces médicaments possèdent leur propre longue liste d’effets secondaires.

Comprendre comment fonctionnent les histamines peut vous aider à mieux comprendre comment les antihistaminiques naturels peuvent être un précieux allié durant la saison des allergènes et donc des allergies.

Comment fonctionnent les antihistaminiques naturels proposés ci-dessous?

Vos allergies sont en fait une réponse immunitaire à une substance, la plupart du temps, inoffensive. Cette substance – que ce soit du pollen ou de la poussière – entre en contact avec les cellules des membranes muqueuses de votre nez, de votre bouche, de votre gorge, de vos poumons, de votre estomac et de vos intestins. Cela déclenche la libération d’histamine.
L’histamine est une protéine qui provoque tous les symptômes que vous associez aux allergies – comme les symptômes d’éternuements et de refroidissement indésirables.
Les antihistaminiques, chimiques ou naturels, bloquent l’activité de l’histamine, cherchant de ce fait à stopper la réaction allergique.
Nombreux sont les médicaments contre les allergies trônant sur les étagères de votre pharmacie locale, et ils fonctionnent plutôt bien comme antihistaminiques.
Cependant certains aliments et extraits de plantes peuvent avoir des effets similaires sur la production d’histamine, dès lors, pourquoi s’en priver ?.

L’Ortie

Ortie antihistaminique naturel

Ortie antihistaminique naturel

Herbe commune dans la médecine naturelle, l’ortie, peut également être un antihistaminique naturel. Dans une étude, 58 pour cent des participants ont trouvé leurs symptômes soulagés avec l’utilisation d’orties lyophilisées, et 69 pour cent l’ont évalué plus efficace que le placebo. L’ortie peut se trouver en ligne et dans les magasins d’aliments naturels, sous forme de gélules. Les participants à l’étude en question utilisaient des extraits titrés à 300 mg par jour.

Quercétine

La quercétine est un antioxydant naturellement présent dans les oignons, les pommes et d’autres nourritures naturelles. Plusieurs études ont démontré les effets antihistaminiques de la quercétine. On a constaté qu’elle a même diminué les effets secondaires respiratoires des allergies chez les rats en réduisant la réponse inflammatoire dans les voies respiratoires. Vous pouvez acheter de la quercétine en complément alimentaire ou simplement ajouter plus d’aliments riches en quercétine à votre alimentation.

Bromélaïne

La bromélaïne est un composé que l’on trouve le plus souvent dans les ananas, mais vous pouvez également le trouver sous forme de compléments. On dit qu’elle est efficace pour traiter la détresse respiratoire et l’inflammation associée aux allergies. Une étude suggère de prendre entre 400-500 mg trois fois par jour.

Vitamine C

La vitamine C est un antihistaminique naturel facile à trouver. Elle est répandue dans de nombreux fruits et légumes, ainsi que sous forme de compléments alimentaires. Parce qu’elle est exempte d’effets secondaires et non toxique, c’est une solution sûre pour traiter le nez bouché et d’autres symptômes désagréables d’allergies saisonnières. Les experts suggèrent de prendre au moins 2 g par jour pour les meilleurs résultats antihistaminiques.

Huiles essentielles antihistaminiques naturelles

Lavande vraie

Huile essentielle de lavande comme antihistaminique naturel

Huile essentielle de lavande comme antihistaminique naturel

C’est une huile essentielle que de nombreuses personnes stockent, et, honnêtement, chacun devrait la stocker. Extrait des fleurs de Lavendula angustifolia, l’huile essentielle de lavande agit à la fois sur les allergies respiratoires et cutanées.
Lorsque vous ressentez les premiers symptômes du rhume des foins, frottez quelques gouttes entre les paumes et tenez-les près de vos narines, en respirant profondément.
C’est une bonne idée de transporter quelques boules de coton trempées dans de l’huile de lavande dans un contenant hermétique pendant la saison des allergies. Les antihistaminiques naturels dans l’huile préviendront une réaction violente aux allergènes.

Une allergie à part entière du nez et des sinus bloqués ainsi que la congestion thoracique peuvent également être gérées avec de la lavande.
Pour ce faire, tamponnez un peu d’huile essentielle de lavande sur le front, les joues et la poitrine. Cette huile douce peut être utilisée directement sur la peau, mais si votre peau est trop sensible, testez-la d’abord sur dans le pli du coude, ou diluez-la avec de l’huile de noix de coco pour un usage topique.
Elle soulage également les réactions allergiques sur la peau comme la dermatite de contact, les démangeaisons, les éruptions cutanées et les ampoules. Appliquer directement sur la zone affectée ou ajouter quelques gouttes à une compresse froide ou à l’eau du bain.

Vous pouvez profiter de ses propriétés anti-allergiques et anti-inflammatoires en utilisant quelques gouttes dans un diffuseur disposé dans votre chambre. Son effet apaisant peut détendre votre corps et votre esprit et vous aider à mieux dormir.

Menthe poivrée

Tout le monde connaît sa senteur fraîche, vivifiante et le goût de la menthe poivrée. L’huile essentielle dérivée de Mentha piperita, un hybride naturel de menthe verte et de menthe aquatique, est utilisée depuis longtemps, mais principalement comme auxiliaire digestif.
Mais cette huile a également des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques qui sont utiles et apaisantes dans les allergies et les conditions douloureuses qui y sont associées.
Quand une allergie respiratoire s’est aggravée en sinusite et en bronchite, c’est l’huile essentielle qu’il faut employer.
Le menthol, la principale huile volatile contenue dans la menthe poivrée, libère l’accumulation de mucus épais dans les sinus et les voies respiratoires, ce qui facilite l’évacuation par crachat des mucosités. Il nettoie efficacement les voies respiratoires, prévenant les infections secondaires.
Pour utiliser l’huile de menthe poivrée, diluez-la avec une huile ou un gel de support et appliquez sur le front, les joues et la poitrine. Son action rafraîchissante soulage la douleur des éruptions cutanées et des maux de tête lorsqu’elle est appliquée par voie topique.
Elle est sans danger sous prescription en interne pour réduire l’effet des allergies alimentaires qui enflamment la muqueuse du tube digestif, causant des vomissements et de la diarrhée. Ajouter quelques gouttes à une tasse de thé pour une boisson rafraîchissante qui prend immédiatement soin de l’estomac.

Citron

Huile essentielle de citron contre les allergies

Huile essentielle de citron contre les allergies

C’est une autre huile essentielle aux propriétés rafraîchissantes et nettoyantes. L’huile essentielle de citron est plus souvent utilisée pour ses propriétés désinfectantes, mais elle peut être très utile pour lutter contre les allergies saisonnières et les crises d’asthme, en particulier lorsqu’elle est utilisée avec des huiles de lavande et de menthe poivrée.
L’action de cette huile essentielle semble être indirecte en incitant le corps à augmenter la circulation sanguine et à dégager les voies respiratoires et les sinus. Elle fonctionne en tandem avec les huiles mentionnées ci-dessus pour éviter la congestion. L’huile de citron est le meilleur ami des asthmatiques.
Utilisez-la dans un diffuseur avec des quantités égales d’huile de lavande et de menthe poivrée.
Vous pouvez également préparer un mélange anti-allergique prêt en combinant les trois huiles essentielles citées ci-dessus, et appliquez-le sur le front, la poitrine, derrière les oreilles et sur les pieds pour un bénéfice maximal.
L’huile de citron est comestible, et peut être utilisée dans des thés chauds ou des boissons froides pour agir de l’intérieur. Assurez-vous simplement que l’huile de citron que vous utilisez est d’origine biologique.

Eucalyptus globulus

Il s’agit d’une huile avec une odeur indubitablement puissante et une action tout aussi forte. Vous pouvez compter sur son effet garanti à faire circuler librement les sécrétions respiratoires.
Donc, si vous souffrez de graves maux de tête et de la congestion des sinus d’une forte allergie, optez pour l’huile essentielle d’eucalyptus pour un soulagement instantané.
L’extrait de la tige et des feuilles de plusieurs espèces d’eucalyptus ou de gommiers, peut convenir. Par contre, ne jamais utiliser par voie topique ou interne l’HE d’eucalyptus.
Pour l’utilisation, quelques gouttes dans un diffuseur ou un inhalateur à vapeur devrait suffire à dilater vos narines et vos sinus.
Si vous inhalez la vapeur de près, gardez une serviette humide sur vos yeux pour éviter de les irriter.
Toujours la diluer avec de l’huile de coco ou d’autres huiles de support et tester sur une petite surface avant de l’appliquer sur votre front ou votre poitrine.
Buvez beaucoup d’eau chaude lorsque vous utilisez de l’huile d’eucalyptus, car le flux abondant de mucus peut plus tard conduire à la sécheresse des voies respiratoires.

Camomille romaine

Voici une autre huile douce mais puissante qui peut être utilisée même chez les nourrissons.
Le thé à la camomille est connu pour son effet apaisant sur les nerfs, mais il est tout aussi efficace et sûr à utiliser sur les allergies cutanées.
Dérivé de Chammaemelum nobile, une plante herbacée avec des fleurs semblables à des marguerites, cette huile diffuse un arôme doux qui est extrêmement apaisant.
Ajouter 2-3 gouttes d’huile essentielle de camomille à une cuillère à café d’huile de coco et appliquer sur les démangeaisons, les zones rouges et à vif de la peau.
Cette huile apporte un excellent soulagement de la dermatite de contact, l’éruption cutanée rouge et brûlante, causée par une réaction allergique aux couches et aux serviettes hygiéniques.
Pour la douleur et le gonflement dues à une réaction allergique aux piqûres d’insectes, y compris les piqûres de moustiques, appliquez une goutte de camomille à l’endroit de la piqure.
A noter que celle-ci soulage également l’irritabilité et les troubles du sommeil chez les enfants en raison de démangeaisons.

Lorsque vous souffrez d’allergies, les soulager peut sembler difficile à mettre en œuvre.
En combinant une bonne hygiène de vie, des remèdes naturels avec un soin maison approprié et en évitant les allergènes (si possible), et en comprenant le rôle de l’histamine et sa régulation, vous pouvez trouver une aide réconfortante contre l’allergie.
N’oubliez pas que si les sources de ces antihistaminiques sont naturelles et sans danger, les compléments ne sont pas tous les mêmes côté qualitatif.
Assurez-vous donc d’obtenir des compléments alimentaires auprès de sources reconnues et consultez votre médecin avant d’utiliser ces suppléments.

Huile essentielle de Lavande BIO 15ml

Huile essentielle de Lavande BIO 15ml


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).