Croissance chez l’enfant


Croissance chez l’enfant
Noter cet article

Le phénomène de croissance des enfants
L’évolution de la croissance chez l’enfant
Les anomalies et les incidents de la croissance chez l’enfant
Les plantes de la croissance chez l’enfant

Le phénomène de croissance des enfants

La croissance désigne le développement du corps, qui se manifeste par une augmentation en hauteur ou taille, en poids, en force musculaire et en capacité respiratoire. L’appréciation de la croissance d’un enfant tient donc compte de ces paramètres qui doivent évoluer parallèlement avec son développement psychique et intellectuel. L’âge d’un enfant va théoriquement de 15 mois à 12 ans en moyenne, c’est-à-dire après celui du nourrisson jusqu’à la puberté. La croissance de la taille est beaucoup plus rapide pendant l’enfance, adoptant une courbe croissante très accentuée, qui s’atténue progressivement à partir de l’adolescence. C’est surtout par les os que s’opère la croissance de la taille. Mais on constate que la courbe de la taille est plus régulière que celle du poids. Généralement, le développement du poids se fait par à-coups d’accroissement.

L’évolution de la croissance chez l’enfant

Au niveau de la taille, l’enfant gagne un peu moins de 10cm pendant sa seconde année et 7cm pendant la troisième. Ensuite, la croissance diminue graduellement jusque vers l’âge de 4 ou 5 ans. A ce moment, elle continue généralement de façon régulière jusqu’à 16 ans, avec une moyenne annuelle de 56 mm. A 3 ans, l’individu atteint la moitié de sa hauteur. A 6ans, il doit doubler sa taille de naissance. Vers 7ans, il a les 2/3 de sa taille future et vers 10 ans les ¾. Pour la croissance en poids, il faut que l’enfant atteigne 6 ans chez les garçons et 6 ans et demi chez les filles pour que son poids à 1an soit doublé. Dès la deuxième année, l’augmentation diminue sensiblement jusqu’à 8 ou 10ans. A partir de 10 ans, l’augmentation annuelle est de plus de 3kg. En ce qui concerne la croissance de la force musculaire, on estime qu’à 6 ans l’enfant a déjà, en moyenne, la moitié de la force qu’il possèdera étant adulte. Sa capacité respiratoire se mesure par l’ampliation thoracique, entre l’inspiration maximale et l’expiration maximale. Les exercices de gymnastique respiratoire apportent des modifications souvent considérables au fonctionnement des poumons.



Les anomalies et les incidents de la croissance chez l’enfant

La croissance peut présenter des variations étendues sans qu’on puisse parler de maladie. L’influence héréditaire est très importante, à ce point de vue. Il y a des familles où la haute taille est la règle, d’autres où les petites tailles sont fréquentes. Les maladies chroniques entraînent un ralentissement et parfois même un arrêt de la croissance. Ainsi, agissent la syphilis, la tuberculose et les maladies du cœur. L’altération des glandes endocrines, telles que la thyroïde, la surrénale et l’hypophyse, peuvent également déterminer un arrêt de la croissance comme le nanisme ou l’infantilisme ou au contraire une exagération comme le gigantisme. Parfois, les enfants se plaignent d’endolorissement des membres, siégeant dans la continuité des os, ou au niveau des articulations, qu’on appelle « douleurs de croissance ». Parfois, on note un certain gonflement de la jointure qui peut être accompagné d’une légère fièvre, encore appelée « fièvre de croissance ». Il arrive même que la colonne vertébrale subit quelques déformations lors de la croissance.

Les plantes de la croissance chez l’enfant

Les éléments qui contribuent à une bonne croissance chez l’enfant sont les polyvitamines, la vitamine A en particulier, le manganèse et le calcium. Le manganèse se trouve en quantité importante dans les fruits, notamment les amandes, les noix et les noisettes. Mais il se rencontre également dans les framboises, les myrtilles, les raisins secs et les pruneaux. Les légumes secs sont également riches en manganèse, ainsi que les céréales. D’où la justification d’une alimentation variée chez l’enfant, pour une bonne croissance. En ce qui concerne les légumes, ils sont particulièrement riches en vitamine A et notamment les légumes de couleur rouge ou orangée, comme les carottes, les tomates et les citrouilles. Sinon, les légumes verts comme le persil, le céleri, les laitues et les choux ont une teneur élevée en vitamine A.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

1 Avis

Trackbacks

  1. Gelée Royale | Plantes medicinales, propriétés, bienfaits et vertus

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).