Fraises et Myrtilles : nouvelle posologie des cardiologues ?


Fraises et Myrtilles : nouvelle posologie des cardiologues ?
Noter cet article
fraises et myrtilles

Fraises et Myrtilles

D’après les dernières études, consommer 2 ou 3 portions, soit 3 petites tasses, par semaine de fraises et de myrtilles réduirait d’un tiers le risque de maladie cardio-vasculaire .

Un tiers c’est très élevé, puisqu’il n’est pas facile d’atteindre ce même résultat avec des médicaments. Ce sont des chercheurs de l’Université de Harvard, qui le disent, et les résultats sont consultables dans la revue Circulation, une revue lue et reconnue par tous les cardiologues.

Dit en d’autres termes : qui suit régulièrement cette posologie frugale, 2 à 3 portions de fraises et de myrtilles par semaine, est moins exposée au risque de crises cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux.

Aucun mystère dans cela : ces fruits sont riches en antioxydants, en particulier en anthocyanes et en flavonoïdes . Au fil du temps, ces fruits ont réellement la vertu de protéger les artères, aidant à les maintenir en bonne santé et souples. En pratique cel se traduit par moins d’athérosclérose.

En ce qui concerne le type de recherche, il s’agit de l’une des études les plus importantes de ces dernières années. Pendant de nombreuses années, plus dee18, plusieurs milliers de personnes, dans ce cas les femmes, furent suivies par les enquêteurs médicaux. Les participants, bénévoles, étaient tenues de dire, entre autres choses, ce qu’ils mangeaient, et de rapporter avec sérieux tous leurs problèmes de santé. De cette façon, des informations très importantes furent obtenues.

Par exemple, l’année dernière, l’analyse des données de l’Étude sur la santé des sujets a montré que les êtres humains qui, dans les vingt dernières années avaient enrichi leur régime alimentaire avec des aliments riches en flavonoïdes, pas seulement des myrtilles et des fraises, mais aussi pommes, thé, chocolat et vin rouge, ont contractés 40% en moins de Parkinson par rapport à ceux ne prenant pas ces aliments.

Pas d’effets secondaires : personne n’a jamais de problèmes en ajoutant 3 portions de fruits par semaine à son régime alimentaire.

Également de cette étude, on a pu constaté que les femmes qui mangeaient des fraises et des myrtilles,luttaient vigoureusement contre le déclin cognitif lié à l’âge. En outre, on a aussi remarqué, que les anciens consommant ces fruits rouges se plaignent moins se de problèmes de mémoire et d’attention.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.




Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).