Bouffées de chaleur


Bouffées de chaleur
Noter cet article

Les bouffées de chaleur
Les causes des bouffées de chaleur
Des symptômes incommodants
Les plantes comme alternatives

Les bouffées de chaleur

Parmi les caractéristiques de la ménopause, les bouffées de chaleur sont rattachées aux modifications des fonctions hormonales liées à cette période. Leur appellation circonscrit parfaitement la réalité du phénomène. La femme est sujette à une montée soudaine de la température qui se manifeste explicitement par d’importantes sueurs. Accompagnées de quelques autres signes, celles-ci sont très incommodantes. Leur répétition handicape assez le quotidien des personnes qui ont le plus de mal à s’en accommoder. A côté des classiques, qui se tempèrent en un quart d’heure environ, les bouffées de chaleur lentes persistent dans le temps.

Les causes des bouffées de chaleur

La principale explication de la bouffée de chaleur de la ménopause est la modification hormonale. Débutant dès le milieu de la quarantaine, celle-ci prend d’abord l’allure d’une sécrétion hormonale fluctuante. Quand la ménopause proprement dite est imminente, l’on assiste à un arrêt complet de la fonction ovarienne. C’est l’œstrogène qui connaît la baisse la plus notable. Cette variation des taux d’hormones qui circulent, présente des retombées sur les vaisseaux sanguins. C’est sur le compte de leur dilatation qu’il faut mettre l’augmentation brusque de la température cutanée. Celle-ci étant confinée à la partie supérieure du corps.



Des symptômes incommodants

La manière dont la montée de la température diffuse est caractéristique dans les bouffées de chaleur de la ménopause. En notant que l’apparition de ces manifestations peut n’être que le signe avant-coureur de cette dernière. Pouvant être passagères, durant à peine 2 minutes, les manifestations persistent environ entre un quart d’heure à une demi-heure. La sensation de chaleur commence au niveau du cou. Alors que les transpirations atteignent rapidement des intensités inhabituelles, la sensation remonte au visage. Le rythme cardiaque suit, ce qui rend le symptôme d’autant plus dérangeant, pour les personnes touchées. Cela se produit à plusieurs reprises, tout au long de la journée. Elles contribuent aux troubles du sommeil qui apparaissent à la ménopause. Lorsqu’un épisode de bouffées de chaleur touche à sa fin, les sueurs sont froides. Ce signe majeur est à l’origine de manifestations comme le trouble de la concentration, secondaire à l’insomnie et l’altération de l’humeur. Le sujet est irritable.

Les plantes comme alternatives

Dans la liste des plantes sollicitées comme parades aux bouffées de chaleur, le soja tient une place à part. L’intérêt porté à cette plante est lié à un de ses principes actifs. L’isoflavone présente nombre de similitudes avec la molécule œstrogénique. Véritable œstrogène de plante, elle a fait l’objet d’études poussées, quant à son exploitation dans la prise en charge des signes de la ménopause. La liste des méthodes douces contre la bouffée de chaleur inclut aussi le recours au houblon. Certains compléments alimentaires sont formulés avec des extraits de sésame, combinés à du houblon. Tout en visant une rémission des bouffées de chaleur, ils sont appelés à protéger l’utérus et les seins des retombées des modifications hormonales. Le trèfle rouge présente elle-même une teneur assez importante en isoflavone. Ce qui en fait une autre alternative phytothérapeutique. Diverses huiles essentielles issues de plantes sont également recommandées dans la prise en charge des bouffées de chaleur. Menthe, mélisse, géranium ou cyprès sont intéressants, pour leur composition. Le recours à la sauge est surtout justifié par les effets régulateurs de cette plante sur la transpiration. Il faut enfin noter que les effets réels des phytœstrogènes sur le symptôme continuent d’être au centre de débats. Dans la pratique, certaines femmes y réagissent très positivement. Elles soulagent à peine les autres.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).