Douleurs menstruelles : 3 remèdes à base de plantes


Douleurs menstruelles : 3 remèdes à base de plantes
Noter cet article

Les douleurs menstruelles, quelle femme n’y a jamais été confrontée ? Malheureusement, il y a des femmes souffrant vraiment beaucoup pendant le cycle menstruel; prises de violents maux de tête, maux d’estomac, de douleurs dans les reins, d’inflammations de la vessie, de crampes…

Les médicaments allopathiques en vente libre, sont parfois utilisés, dans ce contexte, de manière inconsidérée, sans tenir compte des effets secondaires possibles après une utilisation prolongée.

Douleurs menstruelles

Douleurs menstruelles

La phytothérapie peut aider les femmes durant les règles douloureuses avec ses plantes médicinales, et ce : de manière efficace et avec beaucoup moins d’effets indésirables et secondaires constatés.

Calendula

Calendula

Calendula officinalis

Les caractéristiques de Calendula sont innombrables et de cette plante médicinale se retient facilement ses très bonnes propriétés émollientes et cicatrisantes en usage externe.

Indications : au niveau des règles douloureuses, le Calendula peut être la plante médicinale indiquée pour les calmer et les soigner. Le Calendula en usage interne exerce une action emménagogue (qui stimule le flux sanguin dans la région pelvienne et de l’utérus) avec des effets apaisants et antispasmodiques. Le Calendula est indiqué dans les cas de dysménorrhée.

Posologie : le Calendula doit être pris sous forme de teinture mère au moins dix jours avant le début du cycle menstruel, pendant 7 à 8 mois.

Initialement 30 gouttes, à raison de 3 ??fois par jour mélangées dans un verre d’eau, puis quand la rémission de la dysménorrhée commence, réduire les doses (5 gouttes par dose de mois en mois) jusqu’à la fin de la cure.

Salvia officinalis

Sauge

Sauge

Une autre plante médicinale, qui régule les flux féminins est la sauge. Elle possède, comme Calendula, des propriétés emménagogues et distille également un effet antispasmodique contre les douleurs menstruelles grâce à ses flavonoïdes.

Indications : il s’agit d’un remède à action oestrogénique, indiqué pour le syndrome prémenstruel et les problèmes liés à la ménopause.

Posologie : très utile et pratique, l’infusion de sauge, à raison d’une cuillère à soupe de feuilles séchées dans de l’eau bouillante, laisser infuser 10 minutes et filtrer.

L’utilisation préventive, au moins 15 jours avant le début des menstruations, permet d’enrayer en amont, les ennuyeux troubles du cycle menstruel.



Achillea millefolium

Achillée Millefeuille

Achillée Millefeuille

L’Achillée est un remède aux milles propriétés. La présence de flavonoïdes régule le système hormonal, et neutralise les symptômes du syndrome prémenstruel, tels que des sautes d’humeur, l’anxiété et la nervosité.

Indications : en cas de dysménorrhée, l’achillée développe une action antispasmodique au niveau de l’utérus : elle régule la circulation sanguine, dissipe la stase du sang et soulage et apaise la région pelvienne.

Posologie : à prendre en teinture à raison de 30 gouttes, 3 ??fois par jour, diluées dans un verre d’eau.


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).