Prévention nutrition, nettoyage et détox du foie


Prévention nutrition, nettoyage et détox du foie
4.7 (93.33%) 3 - Avis conso

Un organe, un millier de fonctions
Nutrition et prévention
Aliments qui protègent le foie
Aliments à éviter
La Nature au secours du foie
Purifier le foie avec des fruits

La première étape à franchir pour assurer un foie en bonne santé au fil du temps, serait de faire attention à ce que vous mettez dans votre assiette. Il n’y a pas de recettes qui sauvent le foie, égales pour tous. Mais par contre, il existe quelques règles générales qui devraient être suivies par tous.

Un organe, un millier de fonctions

Plus de cinq mille fonctions et activités sont assurées par le foie. Et, elles sont toutes essentielles pour notre organisme. Par exemple, il convertit les aliments en nutriments et emmagasine les vitamines, minéraux et sucres ; Il synthétise les substances nécessaires à la coagulation du sang et des protéines ; produit des agents immunitaires pour combattre l’infection, aide à la digestion des graisses par la bile ; prend la charge de l’élimination des substances nocives et métabolise les substances curatives.

Foie

Foie

Cependant, en dépit de son rôle de premier plan, le foie est souvent négligé. Peut-être parce qu’il est très tolérant, jusqu’à un certain point : et même capable d’exercer ses fonctions (bien évidemment, beaucoup plus difficilement et de façon incomplète qu’un foie en pleine santé) quand il est endommagé. Donc, en général, nous ne nous sentons pas immédiatement quand quelque chose ne va pas à son niveau.

Il faudrait dans l’absolu accorder le maximum d’attention à ce que nous mangeons et buvons, car, chaque substance introduite passe, tôt ou tard, par le foie.

Au cours des dernières décennies, a augmenté de façon exponentielle, la consommation d’aliments riches en calories, en gras, en sucre raffiné, en sel raffiné, en substances nocives comme les pesticides et autres substances phytosanitaires, en conservateurs, en médicaments prescrits, le tout, parfois copieusement arrosés avec de l’alcool, ou d’autres boissons, pas forcément les meilleurs en terme de santé.

Une mauvaise alimentation associée à une réduction progressive de l’activité physique, entraîne également une augmentation de la proportion de surpoids et obésité.

Crise de foie

Crise de foie

Le foie, dans ces conditions, est forcé de sur-travailler et de gérer au mieux l’ensemble de ces substances toxiques. Il réagit même parfois par le dépôt de graisse dans ses propres cellules, avec l’apparition de ce qu’on appelle le « foie gras », une condition dont le nom scientifique est la stéatose. Il s’agit également de la première étape vers une maladie hépatique plus grave, comme la cirrhose.

Heureusement, la stéatose est une condition pouvant se corriger, et mieux être empêchée, grâce à l’activité physique, la réduction de la consommation d’aliments gras, frits, sucrés, salés (en un mot la malbouffe) en faveur d’une alimentation saine, riche en vitamines, minéraux et antioxydants, qui aident le corps à éliminer les substances toxiques.

Normalement, dans son travail de désintoxication, le foie, transforme les substances nocives en composés moins toxiques. Pour faciliter ensuite l’élimination, ceux-ci sont liés à des molécules qui les rendent plus solubles dans l’eau ; de manière à être facilement expulsés par l’urine ou les selles.

Au cours de ces processus se forment, cependant, les radicaux libres, eux-mêmes nuisibles. Notre foie ensuite utilise les antioxydants, qui neutralisent les radicaux libres et captent les composés contenant du soufre, et augmente donc la solubilité dans l’eau des substances nocives pour leur élimination.

.

Nutrition et prévention

Purifier le foie

Purifier le foie

La nourriture que nous mangeons tous les jours, et celles que nous ne mangeons pas, peut dispenser un effet certain sur le foie et ses fonctions.

Certains contiennent des nutriments qui soutiennent les activités de la désintoxication du foie. Par exemple, les vitamines B, y compris l’acide folique, des antioxydants tels que le bêta-carotène (précurseur de la vitamine A), les vitamines C et E et le sélénium, mais aussi le glutathion.

Ce dernier est l’un des antioxydants les plus importants ; il est synthétisé dans l’organisme, mais se trouve aussi dans certains aliments, tels que les oranges, les carottes, les fraises, les pommes de terre, les pêches et les épinards.



Les aliments (organiques) qui protègent le foie

Eau citronnée tiède

Eau citronnée tiède

- Le citron fraîchement pressé dans l’eau chaude : une tasse d’eau chaude et du citron, première chose à faire le matin, contribue à «nettoyer» le foie et à promouvoir ses activités de détoxification. En outre, il stimule la production de bile, nettoie l’estomac et les intestins, et normalise le mouvement physiologique de l’intestin.
- Le riz brun intégral fournit des vitamines et des antioxydants comme le sélénium B.
- Les légumes crucifères : choux, chou-fleur, le brocoli, les choux de Bruxelles contiennent une grande quantité de composés soufrés. Ils sont également riches en glucosinolates, des substances qui aident le foie à produire des enzymes dont il a besoin pour les processus de désintoxication.
- Ail et oignons: très riches en composés soufrés, ils sont également une excellente source de glutathion ; en outre, l’ail contient aussi beaucoup de sélénium.

Carottes bienfaits & propriétés

Carottes bienfaits & propriétés

- Carottes et betteraves : riches en bêta-carotène et autres caroténoïdes, elles aident à protéger le foie. La betterave contient également des composés capables d’absorber les métaux lourds, et est une excellente source d’acide folique.
- Artichauts et épinards : fournissent l’acide folique et autres vitamines B, et stimule l’augmentation de la production de bile. Il a été prouvé que, 30 minutes après la consommation d’artichaut, le flux de bile augmente d’environ 100%.
- Feuilles de salade verte : en particulier «amères», telle que la chicorée, l’endive ou la laitue romaine. Les substances amères dans ces aliments aident à stimuler l’écoulement de la bile.
- Fruits antioxydants : niveaux élevés d’antioxydants sont, par ordre décroissant pruneaux, raisins secs, bleuets, mûres, fraises, framboises, oranges, pamplemousses, melons, pommes et poires. Les pommes contiennent également de la pectine qui se lie aux métaux lourds (en particulier dans le côlon) et aide à leur excrétion en réduisant la charge sur le foie. La pastèque est riche en glutathion, tandis que la papaye et l’avocat aide l’organisme à le synthétiser.

Manger des graines & pousses germées!

Manger des graines & pousses germées!

- Poisson : les graisses oméga-3 sont très utiles, car elles aident le foie dans le métabolisme des lipides et la réduction de la production de triglycérides. Ces graisses se trouvent principalement dans les poissons sauvages d’eau froide comme le saumon, le maquereau, la sardine, la morue, le thon.

Pour les végétariens, les graines germées sont d’excellentes sources d’oméga 3.
Œufs : Il existe une croyance populaire selon laquelle les œufs sont mauvais pour le foie. Au contraire, consommés avec intelligence, ils sont riches en vitamines B et contiennent de nombreux acides aminés soufrés, qui aident aux travaux de la désintoxication du foie. Pour les vegan, bien évidemment, ces substances salvatrices se retrouvent dans beaucoup de végétaux et graines à germer.

Aliments à éviter

- Sucres simples : gâteaux, bonbons, chocolats industriels, sodas sucrés.

Sucre & nourritures industrielles

Sucre & nourritures industrielles

- Graisses saturées : les fromages gras, saucisses, desserts, condiments.
- Fritures : la cuisson à haute température va produire des substances toxiques, tels que l’acrylamide qui, réserve au foie un excédent d’activité.
- Collations industrielles et sandwiches au pain blanc, farines blanches.
- Boissons alcoolisées. L’alcool est une cause majeure de la stéatose et, l’une des causes de maladie grave du foie (cirrhose). Selon des études, seulement 80 grammes d’alcool par jour (environ trois verres de vin par repas) peut déclencher des dommages qui, dans le temps, peuvent conduire à une stéatose, puis à l’hépatite chronique et la cirrhose. Déjà la moitié de cette dose quotidienne (40 grammes pour l’homme et  30 grammes pour la femme) est considéré comme un facteur de risque. Si, le foie souffre déjà d’autres pathologie, il est bien évidemment nécessaire d’éliminer totalement toute boisson alcoolisée.

Il convient de noter qu’il n’existe pas de dose d’alcool « sûre »: les paramètres à partir desquels dépendent les lésions du foie produites par cette substance sont, en plus de la dose ingérée, différentes selon le métabolisme de chacun. Il est donc difficile d’établir une évaluation commune à chacun. Les habitudes de consommation et le mode de vie influencent grandement le risque d’encourir une maladie grave du foie, comme la cirrhose. La consommation excessive occasionnelle, pire si fréquente, peut en fait être plus nocive qu’une consommation régulière.

Enfin, en règle générale, il est essentiel que l’alimentation soit équilibrée et variée, en faisant attention de ne pas dépasser la dose de calories journalière, pour éviter toute surcharge, quelle quelle soit.

La Nature au secours du foie

Pissenlit

Pissenlit

Pour enrichir nos menus, surtout au printemps, mais encore actuellement, dans la campagne, nous pouvons trouver quelques merveilleuses plantes et herbes qui aident le foie à détoxifier et à garder un bon état de fonctionnement ; par exemple les jeunes feuilles de pissenlit. Cette plante très commune avec des feuilles dentelées et de grandes fleurs jaunes est capable de débarrasser l’organisme des déchets accumulés, réactiver les fonctions du foie et stimuler la diurèse. La meilleure chose est de manger les pissenlits crus dans les salades, ou fraîchement pressés à l’extracteur de jus, ou éventuellement cuits à la vapeur douce avec des légumes. Un autre remède infaillible est celui avec le raifort, une sorte de radis. Vous n’avez qu’à faire bouillir les feuilles hachées et les tremper durant 24 heures, le liquide résultant se boit en amont des repas.

Très efficace, également, le cataplasme à base de feuilles de chou : écraser les feuilles et  les appliquer sur la région hépatique  (foie), puis renouveler l’application toutes les 4 à 5 heures.

Purifier le foie avec des fruits (organiques)!

Les fruits les plus actifs dans les mécanismes de purification du foie sont les suivants :

- Alkékenge qui aide à libérer la bile ;

Alkékenge

Alkékenge

- Cerise qui « détoxine » et a une forte action décongestionnante sur le foie ;
- Fraise pour une bonne détoxication.
- La médecine populaire ancienne conseillait de consommer les germes pour dissoudre les calculs dans la bile ;
- Citron, qui, parmi ses nombreuses vertus possède également la détoxication, et favorise les sécrétions du foie. Pour un soin efficace, boire le citron mélangé à de l’eau filtrée tiède et sur un estomac vide ;
- Pomme qui a des propriétés détoxifiantes ;

Pommes

Pommes

- Noix aux propriétés cholérétiques (favorisent la sécrétion de la bile) et cholagogue (favorisent l’excrétion de la bile) ;
- Pamplemousse qui facilite également l’expulsion de la bile, est diurétique et nettoie le foie ;
- Prune, détoxifiant et purifiant, comme laxatif, aide à éliminer toutes les toxines;
- Raisins, détoxifiant connu, étaient déjà employés à l’époque romaine pour ses propriétés nettoyantes.


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).