Vésicule


Vésicule
5 (100%) 1 - Avis conso

Aller directement à la partie traitant de :

Définition de la vésicule
Rôle des vésicules
Les problèmes liés aux vésicules
Traitement par les plantes médicinales

Définition de la vésicule

Une vésicule est généralement définie comme un organe creux qui a l’apparence d’une petit sac ou d’une glande. Elle peut également être définie comme une inflammation au niveau de la peau. Il existe différents types de vésicules à savoir les vésicules séminales, la vésicule biliaire, les vésicules de transport, les lyposomes, les phlictènes ainsi que les vésicules synaptiques.

Rôle des vésicules

La vésicule séminale contribue à la fabrication du sperme. La vésicule biliaire en revanche, est connectée au foie par le canal cystique et est également reliée au canal cholédoque ainsi qu’au duodénum. La vésicule biliaire contient de la bile et se vide après chaque repas. Cette dernière dissout la graisse. Viennent ensuite les vésicules de transport. Ces dernières ont pour rôle de déplacer les molécules contenues à l’intérieur de la cellule. Il transportent aussi les protéines vers le complexe de Golgi à partir du réticulum endoplasmique. Les lyposomes quant à eux sont des vésicules dites artificielles. Elles sont composées de couches de lipide concentriques et sont formées à partir de phospholipides. Leur rôle consiste à casser puis à digérer les macromolécules. Les granules denses sont par contre des vésicules de sécrétion. Elles renferment des protéines synthétisées qui vont plus tard être envoyés vers la membrane cytoplasmique. Les vésicules cytoplasmiques en revanche sont des organes circulant à l’intérieur des cytoplasmes. Leur rôle est de digérer les divers déchets des cellules. Elles contribuent énormément au métabolisme des cellules. Elles sont formées à partir de l’appareil de Golgi et contiennent des enzymes. Viennent ensuite les phlyctènes. Il s’agit de vésicules cutanées contenant du liquide clair incolore. Ces poches séparent les couches du derme et de l’épiderme. Enfin, les vésicules synaptiques servent de stockage des neurotransmetteurs.



Les problèmes liés aux vésicules

Avant de parler des facteurs entraînant les formations de calcul à l’intérieur des vésicules biliaires, l’on parlera tout d’abord des différentes causes de l’apparition des phlyctènes. En effet, il faut savoir que les phlyctènes apparaissent le plus souvent à la suite de frottements répétés au niveau de la peau. Généralement, elles apparaissent sur les orteils et les talons car ceux-ci sont le plus souvent en contact avec les chaussures. Une brûlure au deuxième degré provoque également la formation de ces vésicules cutanées. D’autre part, les calculs biliaires se forment à partir du moment où le taux de cholestérol est trop élevé dans l’organisme. C’est la raison pour laquelle les personnes obèses sont les plus exposées à ce phénomène. Dans le cas des calculs rénaux en revanche, la déshydratation est la principale cause de l’apparition de ce phénomène. Les calculs rénaux peuvent également avoir lieu en cas d’hypercalcémie, c’est à dire que le taux de calcium à l’intérieur du sang est beaucoup trop élevé. Celle-ci peut être due à une consommation excessive d’eau minérales à haute teneur en calcium.

Traitement par les plantes médicinales

Pour traiter les phlyctènes, surtout lorsqu’il s’agit de simples ampoules causées par les frottements et non par les brûlures, l’on préconise souvent les cataplasmes concoctés à partir d’ail ou d’oignon cru préalablement émincé. D’autre part, l’on peut avoir recours à la dissolution des roses trémières dans de l’eau bouillante. L’on y plongera ensuite les pieds le temps d’apaiser la douleur engendrée par les ampoules. L’on peut également avoir recours aux cataplasmes fabriqués à partir de feuilles de persil. Pour la prévention des calculs biliaires, l’on conseille le plus souvent la consommation d’une décoction de trente grammes de feuilles d’artichaut et vingt grammes de chardon marie dans un litre d’eau. Cette boisson sera ensuite bue quotidiennement à raison de deux tasses à par jour. L’on peut aussi infuser trente grammes de racines d’eupatoire dans un litre d’eau dont chaque tasse sera consommée avant le repas. Il est aussi possible de mélanger un gramme de poudre d’écorce de bourdaine dans du miel.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).