Inflammation


Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

L’inflammation
Causes de l’inflammation
Symptômes de l’inflammation
Traitement par les plantes médicinales

L’inflammation

L’inflammation est une réaction physiologique de l’organisme vis-à-vis d’une agression. Cette réaction peut s’observer à plusieurs niveaux, en fonction de la nature et de la localisation de l’affection. L’inflammation peut se situer au niveau des tissus mous, des os ou encore des viscères. Quelles qu’en soient la cause et la localisation, il s’agit d’un état constitué d’un afflux plus considérable de sang dans les capillaires, avec ses conséquences. Dans la lutte de l’organisme contre les bactéries, le rôle défensif est dévolu aux globules blancs du sang. Dès qu’un traumatisme menace un point, ces éléments se mobilisent, quittent les vaisseaux et traversent les tissus. Ils se groupent autour des microbes et les absorbent. Il faut mentionner également l’action bactéricide de certaines humeurs, celle du sang et de la lymphe notamment. Généralement, l’inflammation se termine soit par une résolution, avec rétablissement d’une circulation normale, soit par une suppuration, une mortification ou une gangrène.

Causes de l’inflammation

L’affection causale de l’inflammation peut être une infection bactérienne, virale, mycosique ou parasitaire. Elle peut être une agression physique comme une plaie ou une brûlure. Dans certains cas, l’agent causal est une substance chimique. Une réaction d’hypersensibilité ou une allergie, peuvent également provoquer une inflammation. Il existe des circonstances où l’inflammation subit des troubles ou des complications. D’abord, on peut citer l’état de dépression physiologique qui, paralysant les défenses naturelles de l’organisme, permet aux micro-organismes de se multiplier et de provoquer des dommages graves. Dès lors, on conçoit aisément le rôle prédisposant des fatigues de toutes sortes, du froid, de l’alcoolisme ou de la privation. Les signes de l’inflammation peuvent alors se manifester de façon exagérée.



Symptômes de l’inflammation

Dans un contexte général, une inflammation externe peut se reconnaître par la présence d’une rougeur, d’une chaleur, d’une exsudation du sérum sanguin. Il survient par la suite, un gonflement ou un œdème et une douleur. Ce sont les principaux signes de l’inflammation. Leur intensité varie en fonction de la localisation de l’affection. Elle est par exemple discrète lorsqu’il s’agit d’une lésion au niveau du système nerveux. Dans tous les cas, le premier phénomène qu’on observe est la congestion, suivie de l’œdème inflammatoire. L’inflammation peut être accompagnée d’hémorragies dans certains cas, comme dans la grippe maligne. L’action des toxines sur les centres nerveux peut avoir comme résultats la fièvre, l’accélération du pouls, l’accélération de la respiration. On peut également observer une insomnie, des nausées et parfois des vomissements. Dans les états d’inflammation chronique, elle est surtout liée à caractère fibreux. Les conséquences sont alors importantes, pouvant être invalidantes, altérant profondément les cellules et les fonctions de l’organe atteint. C’est le cas par exemple d’une lésion inflammatoire chronique du foie qu’on observe dans la cirrhose.

Traitement par les plantes médicinales

Pour l’inflammation des tissus mous, accessibles par un pansement externe, les graines de fénugrec peuvent servir de cataplasme. On utilise alors des graines moulues pour préparer une bouillie, en rajoutant de l’eau bouillante à la poudre. On applique directement cette préparation sur la zone à traiter, qu’on recouvre d’une compresse. Un bandage permet de maintenir le cataplasme en place. Ce remède est très efficace pour les atteintes inflammatoires articulaires. Il suffit de changer le cataplasme plusieurs fois par jour. Les feuilles de choux en cataplasme ont également un effet anti-inflammatoire. Pour faire sortir leur jus, il faut les chauffer au four à 200°C, pendant 5 minutes environ. Par la suite, passer un rouleau à pâte sur les feuilles. Le cataplasme de choux nécessite également un bandage et se change plusieurs fois par jour. Enfin, la pommade de calendula est à utiliser en alternance avec ces cataplasmes pour obtenir des résultats rapides.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).