Herpès labial


Herpès labial
Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

L’herpès labial
Causes de l’herpès labial
Signes de l’herpès labial
Traitements par les plantes médicinales

L’herpès labial

L’herpès labial est une affection caractérisée par une éruption de vésicules autour de la bouche ou sur les lèvres. Très souvent, celles-ci sont groupées en nombre variable, naissant sur une base érythémateuse, c’est-à-dire inflammatoire et rougeâtre. La maladie se caractérise surtout par la fréquence des récidives. Les vésicules réapparaissent tous les mois ou tous les deux mois à la même place, pendant 10, 15 voire 20 ans. En réalité, le bouton herpétique n’est qu’une réaction à la présence du virus responsable. L’introduction dans l’organisme de celui-ci n’est pas obligatoirement accompagnée de l’apparition de boutons. Cette extériorisation peut survenir lors d’une infection ou d’une maladie affaiblissant le sujet. Le virus responsable est appelé Herpès Simplex de type I ou VHS-I. Toutefois, l’on peut rencontrer également le type II, mais dans ce cas, il est associé à une localisation génitale concomitante. Il est très contagieux et se transmet facilement d’un individu à un autre, sinon par auto-infestation, au moment où les vésicules éclatent. Les contacts directs ou indirects sont donc à éviter car les virus se trouvent à l’intérieur des vésicules.

Causes de l’herpès labial

Les causes de l’herpès labial sont multiples, mais on peut les regrouper en herpès traumatiques et herpès symptomatiques. Les herpès traumatiques ou réflexes surviennent généralement après une avulsion dentaire. Tous les traumatismes de la région labiale peuvent ainsi constituer des causes de la maladie, tels que les gerçures, la chirurgie qu’elle soit esthétique ou autre ou une simple blessure. Les herpès symptomatiques traduisent diverses infections comme la pneumonie, la méningite cérébro-spinale ou la grippe. On les observe également à la suite de certaines vaccinations, comme le vaccin anti-typhique. Il existe des facteurs favorisants à la maladie : la fièvre, le soleil, le froid, le stress, le surmenage, la fatigue, l’alcool, les règles, la grossesse ou encore les rapports sexuels. A noter que les sujets immunodéprimés sont plus exposés : les personnes porteuses du VIH, les cancéreux ou les malades affaiblis de pathologie chronique grave.



Signes de l’herpès labial

Après quelques élancements ou sensations de brûlure, des engourdissements des lèvres, ainsi que des sensations d’enflure, apparaît une tache congestive. Sur cette tache s’élèvent des vésicules arrondies, à la même dimension qu’une tête d’épingle, à contenu clair, au nombre de 4, 5 ou davantage. Elles sont parfois confluentes et s’accompagnent souvent d’un engorgement des ganglions du cou. Puis le contenu des vésicules devient louche. Les vésicules se rompent, donnant naissance à des petites érosions arrondies ou ovalaires et à bords nets. Leur base devient à ce moment-là souple. Une croûte jaune ou brune apparaît et tombe au bout de 8 à 10 jours, sans laisser de cicatrice. Ce sont les signes visibles à l’inspection de la région buccale. Les boutons herpétiques sont souvent accompagnés de fièvre, de malaises et de frissons. On note également des maux de tête et une fatigue chez le sujet.

Traitement par les plantes médicinales

La mélisse est un remède naturel très efficace pour traiter localement l’herpès labial. Étant donné que les virus se trouvent à l’intérieur des vésicules, l’application locale d’huile essentielle de mélisse sur le bouton herpétique permet d’inhiber les virus et d’écourter les manifestations. On peut le faire plusieurs fois par jour, avec un minimum de deux applications quotidiennes. Les huiles essentielles de marjolaine, de genièvre, de thym ou de ravensare peuvent l’accompagner pour potentialiser l’effet. La rhubarbe et la sauge ont aussi un effet antiviral local, tout aussi efficace que les pommades utilisées en médecine classique. Ainsi, on associe le plus souvent les extraits de ces deux plantes avec des pommades spéciales vendues en pharmacie. Il est quelquefois préconisé de prendre de l’Acérola, du ginseng et de la spiruline pour renforcer l’état immunitaire. Les compléments sont vendus sous forme de comprimés ou de capsules.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).