Huile essentielle de thym (thymus vulgaris)


Huile essentielle de thym (thymus vulgaris)
5 (100%) 2 - Avis conso

Aller directement à la partie traitant de :

Huile essentielle de thym
Le thym et son histoire
Bienfaits de l’huile essentielle de thym
Utilisation, recettes à base d’HE de thym
Précautions d’emploi de l’huile essentielle de thym

L’huile essentielle de thym au quotidien

L’huile essentielle de thym est un liquide largement répandu en Europe, utilisé en aromathérapie et introduit dans les parfums de par sa senteur unique.

Déjà employé par les Égyptiens anciens lors des momifications, il devient l’un des alliés des fabricants en cosmétique qui l’incorporent en abondance dans leurs produits de soin aromatiques. Les adeptes de produits faits maison peuvent verser quelques gouttes d’huile essentielle de thym dans de l’eau chaude pour bénéficier des avantages curatifs et reposants de l’essence.
Ils peuvent aussi remplacer leur gel douche avec un savon à base d’huile essentielle de thym pour disposer d’un produit à la fois nettoyant et déodorant. La spécificité de ce produit repose sur sa forte teneur en thymol, une substance réputée pour ses vertus thérapeutiques, découverte en 1725.

Le thym et son histoire

Le thym est une plante herbacée et rampante d’environ 20 cm de hauteur. Associé au nom botanique « thymus vulgaris » et classé parmi les labiées, il provient de la région australe de l’Europe. Le thym est doté d’un arôme particulier, très prisé dans les préparations culinaires telles que les salades, soupe, rôtis, marinade, ou encore pâtisserie.

Son parfum doux stimule l’appétit.
Les petites feuilles vertes attachées aux tiges regorgent de thymol, qui renferme le parfum caractéristique du thym. En étymologie, le terme est issu du mot grec « thumon » qui veut dire offrande et parfum, en référence à la senteur émanant de la plante.

Les Athéniens en embrasaient dans leurs temples pour honorer leurs dieux. Découvrant tôt l’effet antiseptique du thym, les Romains en embaumaient leurs résidences en vue de les purifier et d’y diffuser une senteur agréable. Des croyances anciennes évoquent que les infusions à base de thym préviendraient contre les cauchemars et permettraient d’entrer dans l’univers fantastique des fées.



Les bienfaits de l’huile essentielle de thym

Depuis longtemps, l’huile essentielle de thym est utilisée à des fins curatives car elle possède plusieurs propriétés, dont énergisante, fongicide, antivirale, stimulante, antibiotique, antiseptique, fortifiante, antispasmodique, antidépresseur et cytophylactique.

Si cette essence démontre une grande efficacité contre les infections respiratoires comme la toux, la sinusite, la bronchite, la grippe et le catarrhe, elle peut purifier et désinfecter la bouche en anéantissant l’ulcère buccal, les aphtes et la gingivite.

Elle peut aussi soigner l’ensemble du système digestif en améliorant la synthèse d’enzyme, en éliminant les parasites, les virus et les microbes qui s’y trouvent, ainsi qu’en favorisant le fonctionnement des organes.
L’huile expulse également les champignons qui se développent dans les muqueuses vaginales et soignent l’herpès, la vulvite, la vaginite ainsi que d’autres maladies sexuellement transmissibles.

Elle aide à réguler la libido si l’on est sujet à des excès sexuels. Stimulante efficace, l’huile essentielle de thym favorise le bon fonctionnement des nerfs face à des fatigues physiques combinées à un épuisement intellectuel et psychique.

Elle permet également de remédier aux problèmes de la peau et des cheveux grâce au thymol qu’elle contient.

L’essence joue le rôle d’antioxydant et de régulateur au niveau de l’organisme. Elle favorise le bon déroulement des processus métaboliques, la circulation sanguine et intervient dans la fabrication de globules rouges.

Utilisation, recettes à base d’HE de thym

En diffusion : 1 goutte pour chaque mètre carré de l’environnement grâce à un brûle parfum, un diffuseur électrique, ou mieux un diffuseur à micro-diffusion l’HE de thym (peut aussi se vaporiser) en se propageant aide à purifier l’air et évite le risque de contagion dans les chambres des malades.

Huile de massage : diluer 10 gouttes dans 100 ml. Avec l’huile d’amande douce et masser en cas de rhumatismes, contusions, lumbago, hématomes, douleurs musculaires. Massez l’endroit douloureux jusqu’à absorption complète pour un effet antidouleur, ou pour tonifier vos muscles avant ou après l’activité physique. Comme antiseptique externe, mélanger 100 ml d’huile d’amande douce et 20 gouttes d’huile essentielle de thym.

Fumigations : dans un récipient de verre mettre de l’eau portée à ébullition et 6 gouttes d’huile essentielle de thym. Couvrez votre tête avec une serviette et inhaler par le nez et la bouche fermée, interrompant parfois les fumigations, jusqu’au moment où l’eau ne dégage plus de vapeur. Cette fumigation est idéale en présence de sinusite, rhume et toux.

Comme bain de bouche : diluer 1 à 2 gouttes avec de l’eau et de faire un bain de bouche.

Comme nettoyant antibactérien : pour la peau grasse, ajouter 2 gouttes d’huile essentielle de thym à une base neutre de savon, l’huile essentielle de bergamote peut également être utilisée avec cet effet.

Il existe deux huiles essentielles de thym assez communes à l’utilisation en aromathérapie : la première est un liquide rouge (thym rouge – Thymus vulgaris) avec odeur chaude et intense, elle ne doit pas être utilisée pendant la grossesse et par ceux ayant une pression artérielle élevée, en cas d’épilepsie, d’hyperthyroïdie.

La seconde, de couleur claire (thym blanc – Thymus serpyllum) au parfum frais et délicat, est souvent enrichie en pinène, ce qui le rend très irritante. Pour cette raison, il est conseillé d’acheter des essences pures à 100%.

Les risques inhérents à l’utilisation excessive d’huile essentielle de thym

Les personnes hypersensibles au pollen de bouleau et à toutes espèces de la famille des labiées sont susceptibles d’être allergiques au thym. La prise par voie orale de l’extrait de thym à forte dose exposera la personne à un risque de maladie hépatique. De par la puissance du concentré de thym, les enfants et les femmes enceintes doivent considérer l’avis d’un spécialiste avant toute utilisation. L’extrait doit subir une dilution avec de l’huile végétale avant tout usage.

Il existe deux huiles essentielles de thym assez communes à l’utilisation en aromathérapie : la première est un liquide rouge (thym rouge – Thymus vulgaris) avec odeur chaude et intense, elle ne doit pas être utilisée pendant la grossesse et par ceux ayant une pression artérielle élevée, en cas d’épilepsie, d’hyperthyroïdie.

La seconde, de couleur claire (thym blanc – Thymus serpyllum) au parfum frais et délicat, est souvent enrichie en pinène, ce qui la rend très irritante. Pour cette raison, il est conseillé d’acheter des essences pures à 100%.

Où trouver de l’excellente Huile essentielle Bio de Thym vulgaire à linalol ?


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).