Anti-douleur


Anti-douleur
Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

Un anti-douleur
Catégorisation des douleurs
Utilisation de l’anti-douleur
Plantes médicinales

Un anti-douleur

Un anti-douleur est avant tout défini comme un médicament qui a pour effet de diminuer ou même de supprimer une douleur éprouvée par un patient. Toutefois, l’on peut aussi parler de procédé pour aboutir au même résultat final. En effet, pour soigner la douleur, certains consomment des antalgiques, des analgésiques, des sédatifs ou des anti-inflammatoires et se prescrivent même des anesthésies. Dans certains cas, d’autres utilisent des méthodes plus traditionnelles telles que l’acupuncture, la physiothérapie, la kinésithérapie et parfois l’hypnose. Avant de traiter une douleur, il faut savoir définir la source de celle-ci. Généralement, elle provient d’une lésion des tissus. Cette lésion peut être potentielle ou réelle. Sinon, elle peut aussi être provoquée par un traumatisme. Il peut alors s’agir d’un dysfonctionnement du système nerveux, d’une maladie, d’une plaie, d’une brûlure ou d’un choc.

Catégorisation des douleurs

La douleur se présente sous deux formes d’intensité différentes. Dans le cas d’une douleur chronique, la douleur est à la fois intense et permanente. Cette douleur s’étend sur une durée de plus de six mois. Une douleur aiguë en revanche ne se manifeste que sur un court laps de temps. Elle survient dans l’immédiat à la suite d’une stimulation dite nociceptive. Par ailleurs, il existe trois types de douleurs. La douleur musculaire, également appelée myalgie, n’apparaît qu’une fois le muscle au repos. Elle survient également lorsque le muscle est étiré ou lorsque celui-ci est contracté. Celle-ci est généralement provoquée par un effort physique. Vient ensuite la douleur inflammatoire. Celle-ci peut être éliminée à la suite d’un effort entraînant un échauffement. D’autre part, il faut savoir que l’apparition de ce type de douleur ne se produit généralement que tard le soir. La douleur mécanique quant à elle n’augmente que lorsqu’un effort est effectué.



Utilisation de l’anti-douleur

Une douleur peut apparaître à n’importe quelle région du corps. Que ce soit au niveau articulaire, au niveau du dos, des os, de la tête ou d’un nerf, elle peut parfois être très difficile à supporter. De ce fait, l’on emploie des anti-douleurs. Cependant, la dose d’un antidouleur doit absolument correspondre au type de douleur et également à l’intensité de la douleur en question. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l’intensité de la douleur est classifiée en trois paliers. Le premier, appelé niveau 1, concerne les douleurs de faible intensité. Dans ces cas-là, l’on applique généralement des antalgiques qui ne contiennent pas de morphine. Généralement, l’on emploie du kétoprofène, du paracétamol ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Vient ensuite le deuxième palier qui touche notamment les douleurs modérées. L’on utilise généralement des antalgiques dérivés de la morphine. Parmi ces derniers, l’on compte le nefopam, la codéine ainsi que le tradamol. Enfin, la douleur du troisième palier se présente de manière très intense. Pour le cas de ces douleurs, l’on emploie généralement de l’oxycodone ainsi que de la morphine.

Plantes médicinales

Pour soigner les douleurs articulaires, l’on emploie généralement l’ Harpagophytum procumbes. Ayant un goût amer, cette plante sert à la fois d’anti-inflammatoire, d’antalgique et également d’analgésique. En plus de remédier aux douleurs articulaires, l’Harpagophytum procumbes sert également de stimulant biliaire. Pour soigner les troubles digestifs douloureux en revanche, la camomille allemande ou Matricaria recutita est prescrite. Autrement dit, celle-ci agit principalement au niveau intestinal et abdominal. En plus d’atténuer la douleur, celle-ci détend beaucoup le patient. Enfin, le lapacho ou Tecoma curialis est aussi utilisé comme anti-inflammatoire tout en favorisant la stimulation immunitaire.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).