Analgésiques


Analgésiques
Noter cet article

Les analgésiques
Les caractéristiques des analgésiques
Plantes médicinales analgésiques

Les analgésiques

Les analgésiques sont des remèdes permettant de neutraliser les douleurs d’un malade. Ils sont généralement employés en cas de douleurs chroniques ou durant les interventions chirurgicales. En fonction des circonstances, les différents patients n’émanent pas des besoins identiques en analgésique durant une même opération. Ce phénomène a été constaté notamment chez les chirurgiens intervenant durant la guerre. À cause du stress notamment, la quantité d’endorphines produite par le système cérébral devient très élevée et déclenche une auto-analgésie. Ces endorphines sont suffisantes pour permettre au corps du patient de supporter une intervention. D’ailleurs, dans ce genre de situation, les praticiens n’ont pas vraiment le choix car le plus souvent, les conditions favorables à l’administration des analgésiques sont absentes. Notons que par méconnaissance, plusieurs individus confondent antalgique et analgésique. Il est vrai que l’antalgique joue un rôle dans l’apaisement de la douleur, mais à l’inverse des analgésiques, il sert uniquement à apaiser des petites douleurs, telles les migraines.

Les caractéristiques des analgésiques

En médecine, on distingue trois types d’analgésiques, à savoir les analgésiques morphiniques, les analgésiques périphériques et ceux non-morphiniques. Les analgésiques morphiniques contiennent de la morphine, comme son nom l’indique. Ils peuvent être administrés par voie sous-cutanée, intra-veineuse, transdermique, intra-musculaire et par voie orale. Connus comme étant des médicaments très puissants, les analgésiques morphiniques engendrent plusieurs effets secondaires sur le patient, notamment des malaises, une détresse respiratoire, une rétention d’urine ou une constipation. Les analgésiques morphiniques ne doivent pas être combinés avec d’autres médicaments sous peine de déclencher un effet antagoniste. En associant de nombreux médicaments entre eux, les effets de chacun d’entre eux peuvent s’annuler. Les analgésiques non-morphiniques ne sont associés à aucune molécule de morphine. D’autres molécules, par contre, entrent dans leur composition, notamment le néfopam, le tramadol ainsi que le dextropropoxyphène. Pour plus d’efficacité, ces analgésiques peuvent être associés avec des molécules antalgiques. Pour ce qui est des analgésiques périphériques, on retrouve notamment le paracétamol, les anti-inflammatoires non-stéréoïdiens ainsi que l’ibuprofène. Ces derniers sont employés par voie orale, intra-veineuse, intra-rectale et intra-musculaire.



Plantes médicinales analgésiques

On répertorie plusieurs plantes médicinales qui ont la capacité d’apaiser les douleurs. C’est en raison de cette spécificité que ces variétés de plantes ont été baptisées « plantes analgésiques ». La douleur est un signal transmis au cerveau, pour informer ce dernier que des phénomènes anormaux se produisent dans l’organisme. La douleur est due à plusieurs facteurs. Elle peut être déclenchée par une enflure, une blessure, des sensations de brûlure ou encore des crampes. Non soignée, cette douleur s’intensifie très rapidement. Par l’intermédiaire des plantes médicinales analgésiques, il est possible de réduire ces sensations. Parmi ces plantes figurent l’aloès, l’aconit napel, le houblon et la camomille. L’aloè vera permet de soigner les sources de la douleur, comme les plaies, les engelures ou les brûlures. La camomille est efficace pour soulager les maux situés dans la gorge et au niveau de la bouche. L’idéal est de la préparer en infusion. Avec ses propriétés permettant une grande relaxation musculaire, le houblon est également un puissant analgésique. Il est conseillé de consommer en infusion ou en tisane, préparée à base des sommités fleuries. La lavande est connue pour apporter un certain soulagement aux patients souffrant de douleurs rhumatismales. L’aconit napel est pour sa part un puissant analgésique. Par contre, il est également très toxique. Son utilisation ne peut donc se faire sans un avis médical.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).