Huile infusée de romarin au gingembre


Huile infusée de romarin au gingembre
4.7 (94.29%) 7 - Avis conso
Cette recette incroyablement simple pour une huile infusée de romarin et de gingembre est un remède topique fantastique pour les douleurs musculaires, les articulations enflammées, la sciatique/névralgie, la mauvaise circulation et les mains et pieds froids.

Préparer une huile infusée
Herbes fraîches, bain-marie, huile support
Utiliser votre huile infusée aux herbes
Huile infusée romarin/gingembre : Recette

Certaines de nos herbes culinaires les plus courantes sont souvent les plus négligées sur le plan thérapeutique – le romarin et le gingembre en sont deux exemples parfaits.
Cette recette est une huile infusée à base de plantes, pour réchauffer, apaiser et stimuler la circulation sanguine – parfaite pendant le changement de saison, en utilisant des ingrédients simples que vous avez probablement déjà sous la main à la maison.

Préparer une huile infusée

Huile infusée Romarin Gingembre

Huile infusée Romarin Gingembre

Utilisez cette huile infusée en application topique pour…

- Pénétrer la peau et stimuler la circulation, conduisant le flux sanguin vers les extrémités, réchauffant les mains et les pieds froids
- Masser les mollets, les cuisses, le cou, le dos et les épaules – partout où vous ressentez des tensions ou des douleurs musculaires dues à l’exercice
- Masser les articulations enflammées pour agir comme un analgésique doux, procurant un soulagement des douleurs rhumatismales
- Aider à soulager les douleurs nerveuses – massez les hanches, les fesses et les cuisses pour la sciatique

Vous aurez besoin de :

- Romarin frais
- Racine de gingembre fraiche
- Huile d’olive, amande, noix de coco fractionnée ou huile de sésame crue et grillée (selon ce que vous préférez ou avez sous la main)
- Bocal en verre stérilisé avec un couvercle hermétique
- Un bain-marie, si vous utilisez la méthode d’infusion par la chaleur
- En option: huiles essentielles de gingembre et romarin pour un coup de pouce thérapeutique supplémentaire

Comment préparer une huile infusée: infusée au soleil ou sur la cuisinière?

Infusion au soleil

Infusion au soleil

Il y a deux façons d’aborder la fabrication d’une huile infusée à base de plantes – la méthode d’infusion au soleil ou sur la cuisinière.
La méthode du soleil consiste à placer vos herbes fraîchement séchées dans un bocal, à les recouvrir d’une huile de votre choix, à fermer le bocal et à le placer dans un endroit ensoleillé comme un rebord de fenêtre ; puis à laisser infuser pendant plusieurs semaines, en le secouant bien chaque jour .
Une fois infusées, vous pouvez soit filtrer les herbes, les composter et conserver l’huile infusée, soit les laisser dans le pot et utiliser la préparation telle quelle.
Vos herbes doivent être sèches pour utiliser cette méthode car la teneur en eau des herbes fraîches peut gâcher l’huile.
Les avantages de cette méthode sont qu’elle ne prend vraiment pas beaucoup de temps à préparer – il vous suffit de planifier la fabrication de vos médecines naturelles à l’avance pour laisser suffisamment de temps pour l’infusion. Les inconvénients, pour cette recette particulière (étant riche en huiles volatiles), est que, par nature, les herbes séchées contiennent moins de substances volatiles que les fraîches, donc elles ne sont peut-être pas aussi puissantes qu’elles pourraient l’être si vous utilisez la méthode d’extraction sur la cuisinière.

Herbes fraîches, bain-marie, huile support

Comment sécher les herbes fraîches?

Lorsque vous séchez du romarin et d’autres herbes fraîches, attachez les avec de la ficelle et suspendez-les à l’envers dans une pièce chaude et sèche – laissez-les sécher à l’air puis stockez-les dans un récipient hermétique sombre à l’abri de la lumière directe – un pot en verre ambré est idéal.
Alternativement, si vous avez un déshydrateur, vous pouvez disposer les herbes sur un plateau pour les déshydrater pendant 24 heures ou plus. Les herbes riches en huiles volatiles, comme le romarin et le gingembre, ne doivent pas être exposées à des températures supérieures à 40 ° C, pour éviter qu’elles ne s’évaporent.
Une fois que vos herbes sont sèches, il est idéal de les utiliser dans la fabrication de médecines naturelles dès que vous le pouvez – en effet, elles se dégraderont naturellement avec le temps.
Dans le cas des racines et des rhizomes comme le gingembre, il est préférable de les trancher finement et de les déshydrater.

La méthode au bain marie

Huile infusée au Bain-Marie

Huile infusée au Bain-Marie

La méthode au bain marie d’infusion d’herbes prend plus de temps à préparer au départ, mais supprime ensuite les semaines nécessaires pour infuser.
Ajoutez simplement vos herbes (fraîches ou séchées) au bain-marie, couvrez entièrement avec une huile de support stable, puis chauffez à basse température pendant 2-8 heures (plus le temps est long, plus l’extraction des constituants est importante) et jusqu’à ce que l’huile commence à prendre la couleur des herbes. L’eau ne doit pas être portée à ébullition et ne doit pas dépasser environ 40 ° C.
Vous pouvez placer un couvercle sur le bain-marie pour empêcher les huiles essentielles de s’évaporer, et si vous utilisez des herbes fraîches, assurez-vous qu’elles sont bien séchées (sans humidité).
Une fois le processus d’infusion terminé, filtrez et mettez en pot.
Vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles pour améliorer encore la puissance thérapeutique de l’huile.

Choisir votre huile support

Choisissez une huile longue conservation de qualité – mes suggestions sont l’huile d’olive extra vierge, l’huile d’amande, l’huile de coco fractionnée ou l’huile de graines de sésame crue et grillée.
L’huile d’olive est largement utilisée dans la fabrication de macérats aux plantes médicinales car elle est facilement disponible et abordable – idéale pour les baumes et les pommades.
L’amande est une excellente option mais aura un léger parfum de massepain, l’huile de coco fractionnée est merveilleuse car elle est légère et sans parfum, et l’huile de sésame brute est l’huile de choix dans les pratiques ayurvédiques.

Avez-vous besoin d’ajouter des huiles essentielles?

Non – cependant, cette préparation particulière est assez douce (bien qu’elle soit idéale pour un usage quotidien fréquent).
Si vous avez besoin d’une huile infusée d’un peu plus puissante, les huiles essentielles peuvent entrer en jeu, mais elles doivent être diluées de manière appropriée – une dilution de 1 à 3% est un bon point de départ.
Si vous utilisez des huiles essentielles, vous pouvez les ajouter après l’infusion de l’huile – il suffit de décanter une cuillère à soupe d’huile dans un petit plat, puis de l’adjoindre à la préparation.



Utiliser votre huile infusée aux herbes

Une fois que votre huile est préparée – assurez-vous de l’étiqueter et de la dater, puis appliquez simplement par voie topique au besoin.

Les propriétés médicinales du romarin

Romarin

Romarin

Le romarin est depuis toujours considéré comme la plante appropriée pour la circulation et l’amélioration de la mémoire. On l’appelle souvent «l’herbe du souvenir» et on dit qu’une branche de celle-ci sur votre bureau aide à améliorer votre mémoire lorsque vous étudiez.
Les huiles essentielles agissent également comme un remontant, stimulant le système nerveux central. Un mélange de lavande et de romarin est également adéquat pour remonter le moral.
Aujourd’hui, le romarin est plutôt employé comme stimulant nervin, nootropique, circulatoire, carminatif, antioxydant, hépatoprotecteur et antimicrobien.
C’est une herbe qui réchauffe, stimule la circulation sanguine, c’est pourquoi elle est si efficace pour le cerveau, augmentant la vigilance mentale, la cognition et la mémoire.
De même, efficace pour les maux de tête et les tensions digestives, il s’agit d’un excellent remède musculo-squelettique. Lorsqu’il est appliqué sur la peau, sur les muscles et les articulations, il aide à améliorer la circulation, entraînant le flux sanguin jusqu’aux capillaires.
En tant que membre de la famille de la menthe (comme la menthe poivrée et la mélisse), il possède des propriétés carminatives – ce qui signifie qu’il aide à soulager les gaz intestinaux, les spasmes et la douleur.
Le romarin a également une teneur élevée en antioxydants et protège le foie, soutenant les voies de désintoxication.
En phytothérapie occidentale, nous utilisons le plus souvent le romarin comme teinture à haute teneur en éthanol, pour extraire le plus large éventail de constituants thérapeutiques.

Les propriétés médicinales du gingembre

Gingembre

Gingembre

Également considéré comme un stimulant circulatoire chauffant, le gingembre est l’un de mes rhizomes préférés car il est si facilement disponible, en plus de son odeur et son goût divin, il présente de nombreux avantages thérapeutiques.
En plus de favoriser la circulation sanguine, le gingembre est hautement anti-inflammatoire, d’ailleurs plusieurs essais cliniques soutiennent son utilisation dans la réduction des douleurs arthritiques et autres douleurs inflammatoires. Le gingembre a également des effets analgésiques, un allié utile pour les femmes ayant des règles douloureuses et des crampes, de même – très efficace pour les maux de tête et la migraine.
Les troubles digestifs sont également merveilleusement soulagés par le gingembre – il aide à favoriser la vidange gastrique et la motilité intestinale, protège contre les ulcères, stimule les sécrétions gastriques, soulage les gaz, calme l’intestin, réduit les nausées et détend les tensions et les spasmes.
Le romarin et le gingembre combinés sont la synergie parfaite comme antidote à toutes les conditions froides. Les deux peuvent être employés pour contrer les problèmes de poitrine congestionnée.
Ses actions diffusives le rendent très utile dans une formule à base de plantes pour aider à ouvrir les voies circulatoires et à diriger le remède vers les tissus périphériques.
Deux herbes merveilleuses que nous devrions toujours avoir sous la main!

Huile infusée de romarin et de gingembre : la Recette

Cette recette incroyablement simple pour une huile infusée de romarin et de gingembre est un remède topique fantastique pour les douleurs musculaires, les articulations enflammées, la sciatique/névralgie, la mauvaise circulation et les mains et pieds froids.
Veuillez noter que bien que le temps de préparation active soit de 10 minutes, vous devez laisser le temps aux herbes de sécher (chasser l’humidité) avant de commencer la recette et 2-3 semaines pour que l’huile infuse.

Équipement

- Pot en verre de 250 ml
- Déshydrateur (facultatif, peut sécher les herbes plus rapidement)

Ingrédients

- 1 belle racine de gingembre frais bio
- 1 belle poignée brins de romarin
- 250 ml d’huile de support de votre choix huile d’olive extra vierge, amande, huile de coco fractionnée, huile de sésame brute
- huiles essentielles de votre choix en option

Marche à suivre

Trancher le gingembre en morceaux très fins, disposer sur un plateau déshydrateur avec des brins de romarin et déshydrater à une température maximale de 40˚C, jusqu’à ce qu’il soit sec (le temps exact varie en fonction de la saison, 24 heures est un bon point de départ ).
Remplissez un bocal en verre de matière végétale séchée, puis versez l’huile dessus, et laissez le minimum d’espace pour l’air.
Tapotez doucement le pot sur une surface dure pour éliminer les bulles, puis fermez le couvercle. Laissez infuser ainsi pendant 2-3 semaines sur un rebord de fenêtre ensoleillé.
Passé ce délai, filtrez l’huile dans un nouveau pot – de préférence de couleur sombre (ambre ou bleu), et conservez-la dans un endroit sombre et frais.
Pour l’utiliser, massez vos mains et vos pieds pour stimuler la circulation et soulager la douleur/l’inflammation au besoin. Vous pouvez décanter une cuillère à soupe d’huile dans une coupelle et ajouter de l’huile essentielle ; si vous souhaitez les incorporer, je suggère 4 gouttes pour 15 ml.

Remarques

Il est important d’avoir du matériel végétal sec lors de la fabrication des huiles infusées afin qu’elles ne fermentent pas.
Les huiles essentielles pour compléter les herbes comprennent le romarin, le gingembre, le poivre noir, l’encens, la lavande vraie.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).