Huile infusée de millepertuis (recette, bienfaits)


Huile infusée de millepertuis (recette, bienfaits)
4.7 (93.08%) 26 - Avis conso
Il est facile de préparer une belle huile rouge foncé emplie de vertus avec le millepertuis.
Cette huile pourra être employée directement sur la peau, ou pour confectionner d’excellentes crèmes et lotions cutanées.

Préparer une huile infusée de millepertuis
Comment identifier le millepertuis ?
Comment récolter le millepertuis
Faire sécher le millepertuis
Comment préparer l’huile de millepertuis?
Comment utiliser l’huile de millepertuis?
Contre-indications, interactions, effets secondaires

Préparer une huile infusée de millepertuis

Beaucoup connaissent le millepertuis et ses vertus pour soigner la dépression.
Cependant peut connaissent le millepertuis pour ses propriétés bienfaisantes pour la peau.
Surpris? Et bien, soulignons dès à présent que nombre de plantes médicinales peuvent s’employer tant en remède naturel interne qu’externe, et le millepertuis ne fait pas exception.

Huile de Millepertuis pour la peau

Huile de Millepertuis pour la peau

Cette plante merveilleuse se voit utiliser depuis des centaines d’années pour soigner les nerfs.
Des cellules nerveuses sont présentes à la fois dans notre corps (le système nerveux central, où les neurotransmetteurs régulent nos humeurs) et dans notre peau, où les nerfs nous font savoir si nous sommes en présence de chaleur ou de froid, ou si notre peau (la couche de défense extérieure de notre corps) est blessée de quelque façon que ce soit, qu’il s’agisse d’éraflures, de blessures plus profondes ou encore de piqûres d’insectes, et même de coups de soleil.

Au cours du temps, de nombreuses cultures observèrent que la forme et/ou la croissance d’une plante semblaient être en corrélation avec certaines parties du corps humain.
Les anciens se sont rendus compte que chaque plante médicinale, ou plutôt la partie de la plante employée à des fins médicinales, profite à la zone correspondante du corps humain (dans le christianisme, on appelait cela la «Théorie des signatures»).

Huile de millepertuis

Il est facile de préparer une belle huile rouge foncé emplie de vertus avec le millepertuis.
Cette huile pourra être employée directement sur la peau, ou pour confectionner d’excellentes crèmes et lotions cutanées.
Tout ce dont vous avez besoin pour préparer l’huile de millepertuis est un pot de verre propre, stérilisé et sec avec un couvercle, de l’huile d’olive de bonne qualité, de l’huile d’amande douce ou d’autres huiles végétales (de préférence biologiques) et des fleurs, bourgeons, feuilles, tiges de millepertuis.

Comment identifier le millepertuis ?

Le millepertuis est facilement identifiable !
Le cultivar dont nous parlons est connu botaniquement sous le nom de Hypericum perforatum, le « perforatum » se réfère à de petites glandes translucides dispersées dans ses feuilles, imitant quelque peu les nerfs et les pores de notre peau.

Description détaillée

Le millepertuis est donc est une plante à fleurs de la famille des Hypericacées.
Le millepertuis perforé est une plante herbacée vivace aux rhizomes étendus et rampants.
Ses tiges rougeâtres sont dressées et ramifiées dans la section supérieure, et peuvent atteindre jusqu’à 1 m de hauteur.

Les tiges sont ligneuses près de leur base et peuvent apparaître jointes à partir de cicatrices foliaires.

Les branches sont généralement regroupées autour d’une base déprimée.
Il possède des feuilles opposées et sans tige qui sont étroites et oblongues et mesurent 1–2 cm de long.
Les feuilles naissent sur les branches angulaires en rapport aux rameaux raccourcis.
Elles sont de couleur jaune-vert, avec des points translucides épars de tissu glandulaire.
Les points sont visibles lorsqu’ils sont maintenus à la lumière, donnant aux feuilles l’aspect « perforé » auquel le nom latin de la plante fait référence.

Hypericum perforatum

Hypericum perforatum

Les fleurs mesurent jusqu’à 2,5 cm de diamètre, ont cinq pétales et sépales et sont de couleur jaune vif avec des points noirs bien visibles.
Les fleurs apparaissent dans de larges cymes hélicoïdales aux extrémités des branches supérieures, entre la fin du printemps et du début au milieu de l’été.
Les cymes sont feuillues et portent de nombreuses fleurs.
Les sépales pointus affichent des points glandulaires noirs.
Les nombreuses étamines sont réunies à la base en trois faisceaux.
Les grains de pollen sont ellipsoïdaux.Les graines noires et brillantes sont rugueuses, foncées avec des sillons grossiers.

A noter :
D’autres espèces d’Hypericum n’ont pas les constituants nécessaires pour préparer l’huile, alors même si vous détenez un magnifique arbuste de millepertuis dans votre jardin, assurez-vous qu’il s’agisse bien de la variété perforatum avant de l’utiliser, au risque d’obtenir des résultats décevants.



Comment récolter le millepertuis

Le millepertuis pousse spontanément dans les champs ensoleillés et sur le bords des routes, ainsi qu’à l’ombre partielle.
Il pousse depuis le milieu de juin jusqu’à août ou septembre, mais moins profitablement après juillet.
Ainsi, lors d’une belle journée ensoleillée, lorsque la rosée ou la pluie se sont évaporées des plantes (généralement en fin de matinée), prenez une paire de ciseaux, un panier ou encore un sac de papier et partez donc récolter du millepertuis !

Ne prenez que le quart supérieur de la plante (fleurs, bourgeons, têtes de semences possibles, feuilles et tiges). Toutes ces parties contiennent des principes actifs.
Deux belles poignées sont suffisantes.
Cela permet à la plante vivace de continuer à croître et à s’épanouir afin qu’elle puisse se développer l’année suivante.

Soyez conscient de l’endroit où vous choisissez d’effectuer la cueillette.
Ne prenez pas les plantes trop proches d’une route ou d’une rue très fréquentée, ou d’un endroit que vous connaissez comme pollué ou soupçonnez de l’être ; contaminé au plomb ou d’autres substances chimiques/métaux lourds.
Rappelez-vous que tout ce qui rentre en contact avec votre peau est absorbé dans l’organisme dans une certaine mesure.

Faire sécher le millepertuis

Lorsque vous arrivez à la maison, étaler le millepertuis afin de la faire flétrir (flétrissement frais) pendant quelques heures ou pendant la nuit, ou placer dans un four à très basse température pendant un court laps de temps.
Cela évacuera une partie de l’humidité, de sorte que les principes actifs de la plante soient plus facilement assimilés par votre huile support.

Attention : ne pas utiliser de millepertuis séché ! Il est important que votre mélange végétal de millepertuis soit frais, et juste flétri avant utilisation !

Comment préparer l’huile de millepertuis ?

Comment préparer l'huile de Millepertuis

Comment préparer l’huile de Millepertuis

Couper fleurs, bourgeons, têtes de semences, feuilles et tiges en morceaux d’environ 1 à 2 cm.
Disposer avec délicatesse le millepertuis (jusqu’au trois quart) dans le bocal de verre propre et stérilisé.
Versez l’huile (huile d’olive de bonne qualité ou huile d’amande douce, ou même un mélange des deux ou d’autres huiles végétales) et Remplissez le pot de verre jusqu’au-dessus de la matière végétale, puis prenez un pic à brochette ou une baguette chinoise pour remuer le mélange et en chasser les bulles d’air.
Vissez le couvercle.

Étiqueter votre bocal avec la date, la plante et le type d’huile utilisées.
Vérifiez le niveau du pot de verre le lendemain et ajoutez plus d’huile si nécessaire, car les plantes ont peut-être absorbé de l’huile et le niveau peut avoir baissé.

Assurez-vous que chaque partie de millepertuis employé soit complètement recouvert, car toute matière végétale qui se trouve au-dessus de l’huile, dans l’air, peut facilement provoquer des moisissures.
N’hésitez pas à agiter le pot pour que la préparation d’herbes médicinales et l’huile se combinent harmonieusement.
Selon votre préférence, vous pouvez laisser votre huile sur un rebord de fenêtre ensoleillé ou le placer dans un placard sombre.

Quoi qu’il en soit, disposez une assiette au dessous, car une partie de la préparation va inévitablement suinter du pot.
Laissez ce mélange macérer durant six semaines (si vous êtes pressé, 4 semaines peuvent suffire), en le vérifiant, en le remuant et en chassant les éventuelles bulles d’air de temps à autre.
Après six semaines, votre huile de millepertuis est prête ; ne laisser pas la macération continuer car votre préparation pourrait s’altérer en attendant trop longtemps.

Stocker l'huile de Millepertuis

Stocker l’huile de Millepertuis

En utilisant une mousseline propre ou de la gaze (ne pas utiliser un filtre à café ou des serviettes en papier, les pores sont trop fins et s’obstruent), filtrez la matière végétale, pour obtenir l’huile résiduelle.
Stockez de préférence votre huile infusée dans un autre pot de verre teinté, propre, sec et stérilisé. Étiqueter ce pot également.
L’huile de millepertuis peut se conserver durant plusieurs années, surtout si vous la gardez réfrigérée ou dans un endroit frais.

Comment utiliser l’huile de millepertuis ?

Vous pouvez utiliser l’huile directement sur votre peau, ou comme base pour les crèmes et les lotions naturelles.
L’huile de millepertuis est une excellente huile pour soulager, soigner les coups de soleil, les éruptions cutanées suite à l’exposition au soleil et même les eczémas.
Il s’agit également d’une excellente lotion hydratante.

En résumé, en utilisation topique, elle fera des merveilles pour soigner :

- coup de soleil
- traumatisme nerveux
- douleurs musculaires
- ecchymoses
- brûlures
- varices

Ne pas l’utiliser sur les plaies ouvertes, et toujours consulter un praticien de santé avant de soigner tout problème de peau.

Contre-indications, interactions, effets secondaires millepertuis

Tout comme d’autres herbes officinales, le millepertuis est injustement soupçonné.
Des études et rapports expliquent comment le millepertuis peut interagir avec un grand nombre de médicaments sur ordonnance.

Ceci est vrai lorsque la concentration d’une substance chimique spécifique dans la plante, l’hyperfoline, passe au-delà de la quantité usuelle recommandée lors de l’utilisation de l’herbe elle-même.
En d’autres termes, lorsque la plante est transformée en un complément alimentaire, donc lorsqu’elle est destinée à être consommée, elle peut interférer avec l’allopathie.
Bien employée, dosée et prescrite par le phytothérapeute, dans le cadre d’une thérapie naturelle réfléchie, le millepertuis, en général, sauf contre-indications, est sans danger.

Concernant l’huile de millepertuis, sauf allergie et exposition au soleil (photo-sensibilisante), contre-indications à l’une ou plusieurs de ses substances actives, elle est particulièrement sûre !

Où acheter du Millepertuis Extraits titrés  » teneur en principes actifs garantie »


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).