Mal de dos : la bonne alimentation + 10 remèdes naturels


Mal de dos : la bonne alimentation + 10 remèdes naturels
Noter cet article

Mal de dos, un mal fréquent
Mal de dos : comment le soulager ?
Conseils : alimentation contre les maux de dos
Mal de dos : 10 remèdes naturels

Mal de dos, un mal fréquent

Mal du siècle, le mal de dos afflige actuellement de nombreuses personnes !Le mal de dos peut être considéré comme l’un des maux de santé affligeant le plus souvent, ceux qui, au cours de la journée, font de gros efforts physiques, mais également ceux qui, prennent une mauvaise posture. Il est possible de le soulager et même soigner grâce aux remèdes naturels !

Mal de dos

Mal de dos

Mal de dos : comment le soulager ?

En présence d’une douleur dans le dos, il est possible d’agir pour résoudre le problème à la source, en s’appuyant sur un physiothérapeute, un ostéopathe ou un professeur de yoga expérimenté.
Le recours aux médicaments courants peut parfois être évité au profit des remèdes naturels et des produits à base de plantes. Il existe également la possibilité d’effectuer des massages particuliers et salvateurs pour enrayer la spirale infernale du mal de dos, ou mieux, d’entrevoir une alimentation spéciale et adéquate anti-mal de dos.



Conseils : alimentation contre les maux de dos

Fruits

Fruits

1/ Manger au moins 5 portions par jour (l’équivalent de 800 à 1000 grammes) de fruits et légumes tout au long de l’année, préférant les variétés de saison.

2/ Lorsque vous mangez des céréales (à raison gardée), privilégiez les produits intégraux qui n’ont pas subi d’importants traitements industriels, utiliser en parallèle des légumineuses. Autant que possible, éviter les sucres raffinés.

3/ Les boissons alcoolisées ne sont pas recommandés. Pour ceux qui les consomment habituellement, il est recommandé de ne pas dépasser un verre par jour.

4/ L’usage de viande rouge habituelle n’est pas recommandée. Et le meilleur, si vous n’êtes pas végétarien, de consommer des poissons et des viandes blanches.

5/ Limiter la consommation de matières grasses, en particulier celles des animaux et celles ayant été hydrogénées. Bon de consommer de petites quantités de bonnes huiles végétales pressées à froid.

6/ Éviter la consommation d’aliments conservés dans du sel et limiter l’utilisation du sel pour la cuisson ou l’assaisonnement. Concentrez-vous plutôt sur les herbes aromatiques vertes et certains condiments naturels.

7/ Additifs alimentaires : certains peuvent être dangereux pour votre santé, ainsi que les résidus d’herbicides et d’insecticides.

8/ Maintenir un poids-forme, surtout à l’âge adulte, important de ne pas pas trop surcharger le squelette et les os (pas plus de 5 kg de surpoids, l’idéal étant le poids adéquat).
De plus, rétablir le poids idéal nous permet de prévenir les maladies aujourd’hui très répandues, telles que le diabète, l’hypertension, les maladies cardiaques et le cancer.

9/ Mettre en œuvre un régime respectant l’équilibre acido-basique.

L’alimentation pendant une lombalgie aiguë :

- Elle ne sera pas décisive comme dans d’autres maladies, mais une bonne alimentation, légère et détox, peut être utile pour éviter d’encombrer le corps occupé à déjà faire face à une situation difficile et la lombalgie aiguë.

- Les aliments à éviter sont sans aucun doute la viande rouge, les fruits de mer, les viandes et charcuteries, les laitages, les champignons, et dans de nombreux cas l’ail, la moutarde et certains poivres et épices.

- Les aliments frits et les frites sont éliminés, à remplacer par le bouillon de légumes, avec des légumes comme les épinards, le chou frisé, les navets et le brocoli.

- Pour le mieux, adopter une alimentation principalement végétarienne, avec beaucoup de fruits, d’agrumes et de légumes verts.

- L’ananas sera également consommé à hauteur d’un quart par jour, il contient des substances anti-inflammatoires précieuses dans de telles situations. Au lieu du sucre, il serait préférable d’utiliser le miel, un édulcorant naturel. Bannir sucre blanc et aspartame.

- Se supplémenter avec un apport vitaminique et énergétique en vitamines C et E, du pollen (une cuillère à soupe le matin) et de la propolis (5 gouttes mélangée avec une demi-cuillère à café de miel).

Mal de dos : 10 remèdes naturels

1/ Yoga

Le Yoga soigne !

Le Yoga soigne !

Le Yoga, sous ses différentes formes, comprend un certain nombre de positions, appelées «asana», capablent d’agir positivement sur ??la colonne vertébrale, afin d’en faciliter son alignement correct, la rendre plus élastique et calmer les états douloureux. Autre que du point de vue physique, les asanas qui travaillent sur la colonne vertébrale agissent également au niveau du bien être général, en favorisant la relaxation, la concentration et la récupération de l’énergie. Il est bon de compter sur un professeur de yoga averti, à même de vous conseiller sur l’asana le plus adapté à pratiquer, et celu à éviter, dans le cas de douleurs au dos. Certaines postures inspirées par le yoga peuvent, en outre, également faire partie d’une physiothérapie en temps réel pour soulager le dos.

2/ Gingembre

Si le mal de dos est du à la présence d’un état inflammatoire, la racine de gingembre est l’un des remèdes naturels les plus recommandés, en raison des propriétés anti-inflammatoires qu’elle présente. Il est possible de préparer une décoction de racine de gingembre; pour ce faire :couper un morceau en tranches fines, porter à ébullition et puis les cuire dans de l’eau durant 30 minutes, baisser la feu. Le liquide résultant doit être filtré et laissé à refroidir avant d’être ingurgité.

Griffe du diable

Griffe du diable

3/ Griffe du Diable

L’utilisation de la griffe du diable (Harpagophytum procumbens), est fréquente dans la préparation de remèdes à base de plantes pour les problèmes qui affectent les os, les muscles et les articulations, en particulier en présence d’états de douleur et l’inflammation. Elle est également utilisée dans le traitement des maux de dos. La griffe du diable peut être trouvée sous forme de teintures, de comprimés de phytothérapie ou comme ingrédient dans des pommades à base de plantes et en extrait sec obtenu à partir de ses racines. L’herboriste sera en mesure de conseiller la forme la plus appropriée à utiliser en fonction du type de problème que vous rencontrez.

4/ Arnica montana

Arnica montana a un effet anti-inflammatoire puissant, qui peut être exploité dans le cas de douleurs au dos. Cette plante est utilisée pour la préparation de remèdes phytothérapeutiques et homéopathiques, et se trouve à la vente sous forme de gélules à prendre par voie orale ou comme ingrédient principal de pommades spécifiques dédiées au traitement de la douleur et de l’inflammation de l’appareil locomoteur.

Bain dérivatif

Bain dérivatif

5/ Bain dérivatif

Le bain dérivatif, pratique de soins naturelle, visant à refroidir l’entre jambes grâce à de l’eau froides, durant un certain temps et dans certaines conditions. Très simple et peu coûteux, le bain dérivatif assure la désintoxication du corps. Il agit en aidant à améliorer la circulation, à réactiver la digestion et l’élimination des déchets. C’est un remède naturel utilisé pour soulager les affections douloureuses, y compris les maux de dos.

6/ Saule blanc

Le saule blanc (Salix alba) est une plante médicinale dont l’écorce contient une substance salicine, et puissante anti-inflammatoire. Le saule blanc est également analgésique, utilisé pour soulager la douleur, même dans le cas des douleurs au dos. Son utilisation, sous forme d’extrait de plantes, n’est pas recommandé pendant la grossesse et l’allaitement.

7/ Compresses chaudes ou froides

Compresses chaudes ou froides

Compresses chaudes ou froides

Selon le type de douleur ressentie dans le dos, avec une référence particulière à la région du bas du dos, cela peut aider d’appliquer sur la zone touchée des compresses chaudes ou froides, en alternance sur la zone douloureuse. Le froid peut aider à soulager la douleur et la tension musculaire, la chaleur va réactiver quant à elle, la circulation sanguine et détendre les muscles. Dans certains cas, les bains chauds peuvent être recommandés.

8/ Le sureau

Les fleurs séchées de sureau peuvent être utilisées pour la préparation du thé à base de plantes pour soulager la douleur, également adapté en présence de rhumatismes du dos. Les fleurs de sureau seront laissées à infuser 15 minutes dans un litre d’eau, afin d’obtenir une tisane bénéfique, à consommer deux ou trois fois par jour en cas de maux de dos.

lavande

Lavande

9/ Huile essentielle de lavande

L’huile essentielle de lavande est l’une des plus reconnues pour ses propriétés liées à la détente musculaire. C’est pourquoi, dans le cas de douleurs au dos, l’huile essentielle de lavande peut être utilisée pour effectuer des massages afin de détendre les muscles et apaiser les tensions. Pour ce faire, quelques gouttes d’huile essentielle de lavande doivent être dilués dans une base d’huile végétale, comme l’huile d’amande.

10/ Poivre de Cayenne

Les extraits naturels de poivre de Cayenne sont utilisés pour la préparation d’onguents à base de plantes à utiliser en cas de douleur et de tensions musculaires, et dans le cas de la lombalgie aiguë. Dans les pommades, le poivre de Cayenne peut être présent sous la forme d’extraits en poudre ou d’huile essentielle. La présence dans ce type de poivre d’une substance appelée capsaïcine, est en mesure d’agir efficacement contre les douleurs musculaires et les rhumatismes aigus.


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).