L’alimentation qui protège le cœur


L’alimentation qui protège le cœur
Noter cet article

Le cœur: le plus important des muscles
Extrait sec d’olivier et Oméga 3
Cœur et alimentation
La Santé du cœur commence à table
L’alimentation qui protège le cœur
Le cœur et ses aliments amis

La santé cardiaque naît à table, il est donc possible de maintenir et d’améliorer la santé du cœur grâce à une bonne nutrition.

Le cœur: le plus important des muscles

Le cœur est un organe placé dans la cavité thoracique derrière le sternum et les cartilages costaux, qui le défendent comme un bouclier, et devant la colonne vertébrale. Il est presque entièrement constitué de tissu musculaire strié.

Alimentation et coeur

Alimentation et cœur

Le cœur est le muscle le plus important du corps humain. Sa fonction peut être comparée à celle d’une pompe mécanique qui assure, à travers le réseau artério-veineux et capillaire, la circulation sanguine dans l’organisme. Afin de remplir sa mission, le cœur se contracte rythmiquement avec une fréquence variable. On peut dire que la fréquence cardiaque au repos de l’adulte varie normalement entre 50 et 80 battements par minute, sans que des valeurs supérieures ou inférieures ne reflètent nécessairement une signification pathologique.

L’Extrait sec d’olivier et l’Oméga 3 sauvent le cœur

Noix Oméga 3

Noix Oméga 3

Les acides gras essentiels oméga 3 extraits de poissons, sont utiles pour assurer une protection efficace contre les lésions cardiaques, pouvant résulter d’une alimentation déficiente en ces substances et/ou riches en graisses saturées et en cholestérol. Le médecin phytothérapeute peut prescrire des perles d’oméga 3, même pendant de longues périodes pour protéger le système cardiovasculaire. En présence d’hypertension, il peut également trouver utile de prescrire des capsules d’extrait sec d’olivier.



Cœur et alimentation

La consommation de deux ou plusieurs portions de poisson par semaine peut réduire le risque de maladie coronarienne. En outre, le chocolat noir, les noix et amandes, fruits et légumes frais, le vin rouge en petites quantités et l’ail réduisent sans aucun doute l’incidence des maladies cardiovasculaires et peuvent également augmenter l’espérance de vie chez les hommes et chez les femmes.

La Santé du cœur commence à table

Le bien-être du cœur est surtout une question de graisse. Il convient, en effet, d’être particulièrement vigilent au niveau des acides gras saturés et trans, car ils peuvent augmenter le niveau de cholestérol LDL (considéré par beaucoup comme mauvais) dans le sang, plus que toutes les autres substances présentes dans les aliments. Les graisses saturées se retrouvent notamment dans les produits laitiers, la viande et dans certaines huiles (telles que l’huile de palme et de noix de coco en particulier); tandis que les trans peuvent se former au cours de certains procédés industriels soumettant des graisses végétales et donc se retrouver dans les aliments transformés en contenant (en particulier dans les margarines, mais aussi dans les produits de boulangerie).

Cholestérol

Cholestérol

Le cholestérol, qui se trouve uniquement dans les aliments d’origine animale, peut faire monter les niveaux de cholestérol dans le sang, mais dans une moindre mesure par rapport aux graisses saturées et trans et différemment d’un individu à l’autre.
Ainsi, dans le régime alimentaire de l’adulte, le cholestérol ne devrait pas dépasser 300 mg par jour (200 pour ceux déjà atteint d’une maladie cardiovasculaire); les graisses saturées ne devraient pas fournir plus de 7 à 10% des calories totales, tandis que les trans devrait être éliminé de l’alimentation.

Notons également au passage, que l’excès de sucre, de faux sucres et de sel peut également être à l’origine d’hypertension, d’une mauvaise circulation sanguine et de troubles cardiaques.

L’alimentation qui protège le cœur

L’alimentation quotidienne doit être bien équilibrée. Il est important d’éviter l’excès de calories, le surpoids étant un facteur de risque pour le cœur, et de varier les aliments: l’idéal serait de ne pas ingérer la même nourriture plus d’une fois tous les trois jours. En outre, chaque jour, il faudrait consommer des fibres végétales à travers, les légumes, les fruits frais et les grains entiers. Comme source de protéines, les graines germées (luzerne), les légumineuses, les céréales, les amandes, graines de lupin, etc. s’avèrent être le meilleur choix pour les végétariens, alors que pour les omnivores, le poisson et la viande blanche, mais également les légumineuses et autres végétaux cités ci-dessus peuvent s’afficher au menu, en alternance de la viande.

Rappelons que la consommation régulière de protéines biologiques de soja (à raison 25 grammes par jour), associée à un régime pauvre en graisses saturées et en cholestérol, peut réduire le risque de maladie cardiaque et être un bon système préventif pour les patients cardiaques, même pour ceux prenant des médicaments.

Le cœur et ses aliments amis

Cette liste n’est pas exhaustive ! Il existe bien évidemment d’autres aliments amis du cœur.

Cultivar de chicorée rouge

Cultivar de chicorée rouge

La chicorée sauvage ou la chicorée rouge

Elles sont parmi les légumes riches en antioxydants; les rouges, en particulier, contiennent des anthocyanes qui protègent les vaisseaux sanguins et le cœur. Choisissez des variétés d’été. La chicorée rouge est la plus efficace pour la protection du cœur, surtout si consommée crue, en salade ou en vinaigrette. A consommer même tous les jours, à raison d’environ 100 g.

Les noix

Sources d’acides gras essentiels d’origine végétale, elles sont utiles pour vaincre l’inflammation, combattre les radicaux libres en excès, nettoyer le sang et protéger le cœur. Les fruits oléagineux sont typiques de l’automne et de l’hiver. Il peuvent se déguster comme collation, à raison de 4 à 5 noix par jour.

Le poisson

De préférence, le poisson de mer, apporte protéines nobles et acides gras essentiels pouvant protéger le système cardiovasculaire, mais aussi le cerveau et la peau.

Si vous aimez le poisson, et que votre régime alimentaire le permet, mangez en toute l’année ! Préférez les petits poissons de mer, car contenant moins de métaux lourds et plus riches en acides gras essentiels. A consommer de 2 à 4 fois par semaine, de 120 à 200 g par portion. Meilleur, si cuit à la vapeur ou au four.

Le vin rouge pour la santé cardiaque

Vin rouge

Vin rouge

On dit toujours que boire du vin rouge avec modération est bon pour la santé ; de préférence biologique pour éviter d’ingurgiter la ribambelle de pesticides habituelle de la viticulture «conventionnelle». Selon des chercheurs français, au moyen d’un mécanisme moléculaire, les polyphénols contenus dans cette boisson permettrait aux cellules revêtant la paroi des artères de produire un vasodilatateur, le monoxyde d’azote, profitant de l’intermédiation d’un récepteur des œstrogènes.


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).