Calculs urinaires


Calculs urinaires
Noter cet article

Les calculs urinaires
Causes des calculs urinaires
Symptômes des calculs urinaires
Traitement par les plantes médicinales

Les calculs urinaires

Calculs urinaires

Calculs urinaires

Le mot «calcul» désigne en terme médical les substances minérales ou organiques qui se déposent dans différents organes du corps et ce, sous forme de cailloux. La perte de solubilité des substances est à l’origine de ce dépôt exceptionnel. Le terme «calculs urinaires» désigne de ce fait la formation de calculs dans les voies urinaires, dont dans la vessie, l’uretère et le bassinet. La composition chimique ou minéralogique des calculs urinaires varient en fonction de plusieurs facteurs. Généralement, les calculs urinaires, également appelés lithiase urinaire ou urolithiase, se forment toujours au niveau du rein, avant de grossir ou se déplacer vers les voies urinaires. Cette pathologie atteint environ 1 à 2% de la population et affecte plus particulièrement les hommes ainsi que les individus âgés de 30 à 50 ans.

Causes des calculs urinaires

La formation des calculs est associée à plusieurs facteurs. L’augmentation de la concentration d’une substance susceptible de former un calcul, comme le calcium, l’urate ou l’oxalate, figure parmi les facteurs les plus courants. Cette augmentation est due à une déshydratation ou un manque de boissons, qui entraîne la cristallisation des métabolites dans les urines. Une lithiase urinaire peut également survenir à la suite d’un obstacle dans les voies urinaires, entraînant une stagnation de l’urine. L’augmentation du volume de la prostate suite à un adénome peut conduire à long terme à la formation de calculs urinaires. Une acidité anormale de l’urine peut également conduire à la formation d’une lithiase urinaire. Si l’urine d’un individu est trop acide, des calculs d’acide urique et de cystine peuvent se former dans les voies urinaires. Si le pH de l’urine est alcalin, soit supérieur à 7, une urolithiase calcique peut survenir. Parfois, les origines de la lithiase peuvent être d’ordre génétique ou alimentaire. La plupart des causes des calculs urinaires restent inconnues, sans des examens spéciaux faits à l’hôpital.



Symptômes des calculs urinaires

L’apparition des signes révélateurs des calculs dépend de la localisation des dépôts dans les voies urinaires et de leurs effets sur les reins. Cette pathologie peut même être asymptomatique et elle n’est diagnostiquée qu’après un examen radiologique. Pour les calculs qui se manifestent à l’extérieur, la colique néphrétique est le symptôme le plus courant. Il s’agit d’une manifestation douloureuse très violente et brutale sur le flanc de l’individu. La lithiase urinaire peut se manifester également par des douleurs au dessous du nombril ou au niveau des testicules. Les petites brûlures lors de la miction peuvent également indiquer une présence de calculs urinaires. D’autres symptômes peuvent indiquer une lithiase urinaire, comme les nausées ou les vomissements qui accompagnent une occlusion intestinale réflexe. Il se peut également que les calculs urinaires entraînent une anurie calculeuse ou un blocage complet des urines de l’individu. Il arrive rarement que les calculs urinaires entraînent une hématurie isolée lors de la miction.

Traitement par les plantes médicinales

Le traitement des calculs urinaires dépend de la composition des dépôts. Le choix du traitement adéquat ne se fait donc qu’après des examens chimiques et/ou radiologiques divers sur le patient. Les méthodes de traitement varient également en fonction de la taille, du lieu et du nombre des calculs. Peu importe le type de calcul, le patient doit prendre des anti-spasmodiques pour calmer les douleurs liées à la colique néphrétique. Les calmants prescrits pour le patient sont tous faits à base de plantes médicinales comme la Belladonna 7CH ou la Pareira Brava 5CH. Un traitement par la phytothérapie est également possible. Il s’agit de traitement préventif ou curatif par la voie d’infusions de plantes, à prendre environ 3 fois par jour. Parmi les plantes les plus couramment prescrites figurent la verge d’or, l’hysope, l’ortie, le genévrier, le citron et l’ail. Du ginseng, de la spiruline ou du propolis pour la période suivant la maladie.

Les plantes médicinales pour la prévention des calculs urinaires : le pissenlit et orthosiphon

Detox-Fort – Aide à la fonction de désintoxication – Anastore

Plantes dépuratives

Plantes dépuratives


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).