Arbre du Pharmacien, le Baobab


Arbre du Pharmacien, le Baobab
4.5 (90%) 2 - Avis conso
baobab

Arbre du Pharmacien

Appelé par les Africains, Arbre du Pharmacien, le nom du baobab vient du nom arabe « bu hibab » (le fruit à multiples graines).
Ce symbole d’Afrique est un arbre de 20 m de haut et 12 m de circonférence.
Arbre des dieux pour les Africains, le Baobab joue un rôle essentiel dans la médecine traditionnelle et presque toutes les parties de l’arbre sont utilisées.
Encore inconnus du grand public, les fruits et les feuilles de baobab ont été largement étudiés et analysés par des chercheurs pendant ces dernières années.
En médecine traditionnelle, la pulpe est utilisée comme fébrifuge, analgésique, anti-diarrhéique, et pour le traitement de la variole et de la rougeole.
La chair de cet arbre est considérée comme un traitement radical contre la diarrhée infantile.
La pulpe du baobab riche en vitamine C, peut être pulvérisée et préparée comme une boisson rafraîchissante.
Dans le fruit  il y a 75 % de glucides et 2,5 % de protéines avec une très faible teneur en lipides, il a une teneur élevée en vitamine C (acide ascorbique) jusqu’à 300 mg de vitamines pour 100 g (Environ six fois le contenu d’une orange).
Tout le monde sait que l’acide ascorbique est extrêmement important, tant sur le plan nutritionnel que thérapeutique.
Longtemps connu pour sa capacité à prévenir le scorbut, la vitamine C et ses propriétés anti oxydantes ont la capacité de protéger le corps des dommages causés par les radicaux libres.
En outre, ce fruit est capable d’augmenter l’absorption du calcium et  la biodisponibilité du fer, il peut prévenir certaines maladies dégénératives (maladies cardio-vasculaires, cataracte, artériosclérose).
Le fruit contient également des quantités d’autres vitamines essentielles, la riboflavine (vitamine B2) et la niacine (vitamine B3 ou PP) très important pour la régulation de plusieurs fonctions métaboliques.
Il contribue également à l’apport de certains minéraux et d’acides gras essentiels.
Il y a dans 100 g de ce fruit environ 290 mg de calcium, 30 mg de potassium, 100 mg de phosphore.
45 % de fibres alimentaires composent ce fruit, La consommation fréquente de fibres alimentaires, combinée avec une alimentation riche en légumes, céréales et fruits, a été mise en relation dans la réduction du risque de cancer de l’appareil digestif, en particulier le cancer du côlon-rectum.

Le fruit augmente la résistance au virus du rhume, de la grippe et de l’herpès.
Il contribuerait également à améliorer, l’énergie et l’endurance, l’humeur, les troubles menstruels et  la qualité de la peau (douceur et élasticité).
Les feuilles sont utiles dans le traitement de l’asthme et des infections urinaires.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.




Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).