Alcoolisme


Alcoolisme
Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

Alcoolisme
Causes de l’alcoolisme
Symptômes de l’alcoolisme
Traitements par les plantes médicinales

Alcoolisme

L’alcoolisme est une maladie qui empêche le sujet d’exercer un contrôle sur son envie de boire. L’impératif besoin de prendre de l’alcool, le désir de boire plus à chaque fois, déterminent également cet état. La dépendance aux boissons alcoolisées est sa principale caractéristique. Un individu peut boire une grande quantité d’alcool sans pour autant être dépendant du produit. Cependant, il court le risque d’attraper les maladies se rattachant à l’alcoolisme. Il existe deux formes d’alcoolisme, l’alcoolisme chronique et l’alcoolisme aigu. Dans le premier cas, il s’agit d’une prise régulière de boisson qui entraînera une dépendance. Prendre 2 verres d’alcool par jour pour une femme et 3 pour un homme, confère le statut d’alcoolique au sujet. L’alcoolisme aigu que l’on rencontre chez les jeunes détermine une envie brutale de boire et de s’enivrer. Il n’existe cependant aucun signe de dépendance chez ces sujets. L’alcoolisme est à l’origine de beaucoup de maladies.

Causes de l’alcoolisme

L’alcoolisme peut être considéré comme héréditaire dans la mesure où l’on risque de l’attraper car certains membres de la famille sont des alcooliques dépendants. Certains comportements caractériels comme la timidité, le fait de vivre seul à l’écart de la société ou la pauvreté peuvent être à l’origine de l’alcoolisme. Quelques métiers favorisent également la consommation d’alcool et prédisposent les travailleurs à la maladie. Les gens de la restauration qui sont souvent en contact avec les boissons alcoolisées peuvent en être victimes. L’angoisse est susceptible d’être à l’origine de cet état. Il en est de même pour les personnes dépressives. Le patient trouve tellement un apaisement temporaire dans l’alcool que cela peut s’ériger en habitude. Les schizophrènes considèrent l’alcool comme un moyen de stimulation. Une prise trop précoce, vers la quatorzième année ou moins, est une des causes qui engendre la maladie.



Symptômes de l’alcoolisme

Dans le cas de l’alcoolisme aigu, l’individu montre une certaine allégresse et euphorie. On observe une incoordination dans ses gestes. Sa vue devient trouble et il est incapable de s’orienter dans l’espace. Il n’a plus la notion du temps. Des nausées suivies de vomissements peuvent apparaître. Pour le cas de l’alcoolisme chronique, la personne est sujette à des tremblements qu’elle n’arrive pas à réprimer. Elle éprouve assez souvent des crampes, ses yeux sont rouges et peuvent être larmoyants. La maladie peut se manifester par une fatigue assez permanente et entraîne une perte de poids. Elle engendre également une irritabilité, parfois elle met le patient dans un état convulsif. L’alcoolique chronique a des troubles de vision et sa tension artérielle augmente. L’alcoolisme fait perdre la sensibilité aux membres, les pieds et les mains et à d’autres parties du corps. Le coma éthylique est la manifestation la plus dangereuse de cette forme de maladie.

Traitements par les plantes médicinales

Quelques plantes médicinales aident à diminuer la consommation d’alcool. Le kudzu peut agir de façon efficace dans la désaccoutumance engendrée par cette boisson. Une prise régulière de la substance permet d’avoir un résultat satisfaisant. Les flavonoïdes contenus dans le végétal sont les responsables de la diminution. Toutefois, il n’entraîne pas un sevrage total. L’infusion des feuilles de vigne que l’on boit trois fois dans la semaine est également efficace. On conseille aux sujets atteints d’alcoolisme aigu de prendre une tisane de chardon marie. Pour lutter contre les malaises dus au sevrage, une infusion de millepertuis perforés donne de bons résultats. On ne guérit pas complètement de cette maladie mais on peut arrêter sa progression par un suivi médical. Le traitement classique avec des médicaments est indispensable. Allopathie et phytothérapie se complètent pour aider le patient.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).