Durillon


Durillon
Noter cet article

Durillon
Causes d’un durillon
Symptômes d’un durillon
Traitements à base de plantes médicinales

Durillon

Généralement localisé sous les orteils, à la face plantaire ou sur la paume de la main, un durillon représente un épaississement de la peau avec une partie centrale légèrement épaisse. Il s’agit d’une couche dure de cellules mortes, qui se forme petit à petit pour se protéger des frottements et des pressions. Généralement, un durillon est de couleur jaunâtre ou marron. Il se présente comme une lame cutanée cornée qui peut être plus ou moins consistante. Contrairement aux cors, il est dépourvu de noyau central. La douleur qu’il provoque est bien moins douloureux que ces derniers. Un durillon est moins profond et plus étendu qu’un cor. Logiquement, il n’est pas dangereux mais peut induire d’autres soucis et douleurs au fil du temps. Il peut même se transformer en ulcère dans de cas très rares. Une pierre ponce peut facilement servir pour le retirer.

Causes d’un durillon

La principale cause d’un durillon n’est autre que le frottement provoqué lors de la marche. Des chaussures trop étroites induisent facilement à une pression intense et répétée, laquelle peut provoquer un durillon. Ce dernier a plus de chance d’apparaître chez un sujet souffrant d’une mauvaise circulation du sang. Des orteils déformés ainsi qu’un éperon osseux peuvent également induire à un tel gêne. Sur les mains, un durillon ne peut apparaître que suite à l’emploi d’instruments ou d’outils, sans se munir de gants adaptés. Une posture inégale chez un individu donné favorise également l’avènement de cet épaississement cutané. Les talons hauts, l’obésité et les longues postures debout peuvent causer un durillon. Les sujets qui présentent l’un de ces facteurs favorisant l’apparition de durillon peuvent utiliser des pansements spéciaux protecteurs. Les femmes sont les plus touchées par ce genre de problème.



Symptômes d’un durillon

Avant l’apparition d’un durillon, le sujet ressent une sensation de gêne au niveau de l’endroit touché. Il a de plus en plus du mal à marcher lorsque le problème survient au pied. Dans le cas d’un durillon sur la paume ou sur les doigts, la personne rencontre une certaine difficulté à utiliser correctement ses mains. Avec plus de pressions ou de frottements à la suite de ce mal-être physique, des douleurs apparaissent. Celles-ci peuvent s’accentuer si le frottement et la pression ne sont pas rapidement stoppés. Elles peuvent cependant stagner, voire diminuer, si l’endroit touché est tenu au repos pendant quelques temps ou plongé dans un bain d’eau chaude. Une fois la douleur présente, la peau concernée commence à enfler légèrement. Une forme arrondie et épaisse se manifeste sur la partie touchée. Pour distinguer un durillon d’une verrue, vérifier si la surface de l’épaississement de la peau présente encore des lignes cutanées.

Traitements à base de plantes médicinales

Les vertus calmantes des feuilles de lierre peuvent servir pour traiter les durillons. Pour ce faire, fabriquer une décoction en prenant comme référence 100g de feuilles fraîches de lierre pour 1l d’eau. Faire bouillir le tout sur le feu, pendant une quinzaine de minutes. Prendre une compresse chaude et l’imprégner de la décoction. Appliquer sur la partie atteinte en veillant à changer de compresse dès que la précédente se refroidit. Se procurer de comprimés à base de lierre. Les écraser et les mélanger à une petite quantité de jus de citron. Appliquer la préparation sur le durillon. Prendre une serviette chaude et envelopper toute la partie touchée. Rajouter un sac en plastique par-dessus pour conserver la chaleur. Utiliser des élastiques pour faire tenir le tout. Attendre 15mn avant d’enlever l’emplâtre. Poncer ensuite légèrement le durillon pour l’enlever.Le gel d’aloe vera fonctionne également pour supprimer les durillons.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).