Anti-hémorragiques


Anti-hémorragiques
Noter cet article

Les anti-hémorragiques
Nécessité des anti-hémorragiques
Devant quels signes recourir aux anti-hémorragiques ?
Les plantes anti-hémorragiques

Les anti-hémorragiques

Lorsque le sang s’écoule en dehors de ses voies naturelles, l’on parle d’hémorragie. Les voies en question sont constituées par les veines, les artères et les petits vaisseaux appelés capillaires. C’est à l’occasion de lésions anatomiques de ces vaisseaux que l’on assiste à une hémorragie. Les produits pouvant arrêter le phénomène ou en limiter l’étendue sont appelés des anti-hémorragiques. En notant, par ailleurs, qu’il existe différents types d’hémorragies. Elles sont dites extériorisées, quand les vaisseaux d’origine sont internes, mais que le sang s’écoule vers l’extérieur, par les orifices telles que les oreilles, le nez, l’anus ou le vagin. Les hémorragies internes s’écoulent à l’intérieur du corps même. Les hémorragies externes sont celles que l’on observe lors des traumatismes superficielles de la peau. Les anti-hémorragiques peuvent également être désignés par hémostatiques.

Nécessité des anti-hémorragiques

Un enjeu de taille se joue en présence de toute hémorragie. Quelle que soit son origine, traumatique ou non, un écoulement important de sang peut remettre en cause de nombreuses fonctions. Cela s’explique directement par le rôle joué par ce liquide physiologique, dans l’ensemble du corps humain. Le recours aux anti-hémorragiques se justifie par le fait qu’une perte de sang peut rapidement influer sur le taux de globules rouges qui circulent. Un apport insuffisant d’oxygène est la principale conséquence de ce tableau d’anémie. Le volume de sang circulant contribuant à la stabilisation de la pression artérielle, une perte de sang importante fait baisser celle-ci. Le collapsus désigne le tableau extrême, qui correspond à un état de souffrance cellulaire. Un état de choc peut rapidement apparaître, en cas d’hémorragie non-contenue. La compression des organes internes, notamment vitaux, est toujours à redouter, dans les hémorragies internes.



Devant quels signes recourir aux anti-hémorragiques ?

C’est à l’importance de l’écoulement de sang visible que l’on mesure la plus ou moins grande gravité d’une hémorragie. Lorsque cet écoulement imbibe rapidement un carré de mouchoir, les spécialistes des premiers secours considèrent qu’il y a lieu de le prendre au sérieux. Ceci étant, les anti-hémorragiques, surtout naturels, peuvent être sollicités, dès que l’on désire arrêter rapidement un écoulement de sang incommodant. Les saignements de nez ou encore les saignements observés lors des hémorroïdes constituent des indications classiques de recours aux anti-hémorragiques. De nombreux autres tableaux pathologiques incluent, parmi leurs signes, des hémorragies. Elles s’observent autant, dans les perforations de vaisseaux par des ulcères que dans des maladies gynécologiques.

Les plantes anti-hémorragiques

De nombreuses plantes présentent des aptitudes à arrêter rapidement les écoulements sanguins. L’hamamélis est précédée d’une très bonne réputation, dans ce chapitre. Veinotonique, la plante agit notamment sur les capillaires en diminuant leur perméabilité et en les rendant résistants. Les fleurs de millefeuilles sont utilisées, depuis les temps anciens, pour soigner les blessures et les plaies. Cette utilisation est motivée par la présence d’un actif hémostatique appelé achilléine. Les feuilles et les fruits de ronces sont également recommandés par les bons phytothérapeutes, comme des anti-hémorragiques efficaces. Il en va de même du géranium sanguin et de la pimprenelle commune. La bourse à pasteur tient une place à part pour ses multiples indications liées à l’écoulement de sang. On a alors recours aux tiges florales de cette plante des terrains vagues et des bords de route. Les parties florales de la prêle sont enfin recommandées pour arrêter rapidement les saignements de nez et d’autres hémorragies légères.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).