Parkinson & Pesticides


Noter cet article

Exposition pesticides & apparition de Parkinson
Parkinson et son évolution en France…
Le rôle toxique des pesticides
Des études scientifiques à l’appui…
L’immobilité ambiante face au péril à venir des pesticides…

Pesticides… risque X 4 de Parkinson

Les médecins spécialistes des maladies de type neuro-dégénérative cérébrale, en cancérologie, en endocrinologie confirment pour la plupart, la dangerosité des pesticides et fongicides sur la santé humaine, soit des traitements phytosanitaires utilisées pour les cultures intensives. Les chercheurs, professeurs, médecins spécialistes et même médecins de famille, au niveau national et même international tirent tous la sonnette d’alarme sur cette question…

Pesticides & Parkinson

Pesticides & Parkinson

Pour exemple, il est maintenant prouvé scientifiquement que l’utilisation habituelle de pesticides et fongicides, est responsable de la dégénérescence de la substance noire, une zone du cerveau impliquée dans la maladie Parkinson ; et cette utilisation de traitements phytosanitaires entraînerait un risque accru et multiplié par 4, pour le sexe masculin.

Exposition aux pesticides & apparition de Parkinson

Les dangers des pesticides et des herbicides sont connus depuis longtemps, mais les études épidémiologiques et environnementales montrent dorénavant qu’il peut y avoir une relation de cause à effet entre l’exposition professionnelle aux pesticides et l’apparition de la maladie de Parkinson. Le trouble, du au processus dégénératif de certaines cellules particulières nerveuses dans le cerveau, est de mieux en mieux connu des scientifiques, et d’après eux, aurait certainement une origine multifactorielle (héréditaire, génétique et environnementale), mais pourrait aussi être la résultante d’une exposition flagrante aux pesticides, fongicides et herbicides utilisés par l’agriculture intensive !



Parkinson et son évolution en France…

Parkinson & évolution en France

Parkinson & évolution en France

Parkinson affecte un peu plus de 1% de la population âgée de plus de 65 ans. Chaque jour, en France sont diagnostiqués plus de 20 nouveaux cas de la maladie de Parkinson (8000 nouveaux cas par an). Dans notre pays, il y a plus de 100 mille personnes (diagnostiquées) souffrant de cette maladie, mais l’on estime le chiffre réel des personnes atteintes à plus de 250 000 personnes. L’âge semble être un facteur de risque important : en effet, le risque augmente de 10% chez les plus de soixante-cinq ans pour chaque année de vie en plus. Mais il faut savoir aussi, qu’est à craindre de la part des experts scientifiques, une recrudescence de l’apparition de cette maladie à un plus jeune âge, dans les années à venir : en effet, à l’heure actuelle, de nombreux cas surviennent sous l’âge de 40 ans.

Le rôle toxique des pesticides

Le rôle toxique des pesticides, peut-être responsable de la dégénérescence des neurones dopaminergiques de la substance noire, rappellent de nombreux chercheurs en neurosciences; de nombreuses preuves scientifiques ont été accumulées, au point même, où un tribunal français a reconnu la maladie, ayant touché un agriculteur de la Vienne, exposé pendant une trentaine d’années aux pesticides, comme une maladie professionnelle.

Des études scientifiques à l’appui…

Parkinson études scientifiques

Parkinson études scientifiques

Pour appuyer cette hypothèse de relation de cause à effet entre produits phytosanitaires destinés à l’agriculture intensive et Parkinson, on peut citer les récents travaux d’Alberto Ascherio, de la Harvard School of Public Health (Annals of Neurology …), mais existent également des études scientifiques européennes effectuées sur des panels de personnes agées ; par exemple, celle de l’Italian Longitudinal Study on Aging (ILSA) du projet ciblé sur le vieillissement du CNR , déjà publiée en 2003… « Dans cette étude, un échantillon de 5632 personnes âgées de 65 à 84 ans, choisies au hasard à partir des listes de registre de 8 communes italiennes, a été évalué en profondeur un certain nombre de facteurs de risque et d’antécédents familiaux, et de la présence possible de 11 maladies chroniques invalidantes, dont la maladie Parkinson. Furent identifiés 113 cas prévalents de la maladie. Parmi les nombreux facteurs étudiés, par rapport au style de vie (tant à l’environnement de vie que celui du travail), seule l’utilisation habituelle des pesticides a été mise en relation à la maladie de Parkinson et seulement chez les hommes.

L’immobilité ambiante face au péril à venir des pesticides…

Pesticides Non Merci

Pesticides Non Merci

Il est maintenant prouvé que l’utilisation habituelle et professionnelle de pesticides, entraînerait un risque accru d’apparition de Parkinson, multiplié par 4, chez le sexe masculin. Bien qu’il existe maintenant une trentaine d’études internationales confirmant qu’une telle exposition augmente le risque de maladie, certains chercheurs, et donc les pouvoirs publics continuent d’affirmer qu’il n’existe aucune preuve définitive d’un lien de causalité. Il est pourtant évident aujourd’hui que l’exposition aux pesticides augmente le risque de la maladie de Parkinson et favorise son apparition chez les personnes prédisposées sur base génétique ou d’autre type.

A noter : l’on passe sous silence, la recrudescence de maladies de type dégénérative, cancéreuses, génétiques… présentes également chez les personnes exposées (c’est à dire tout le monde) plus ou moins indirectement aux pesticides… par la nourriture, l’eau, les traitements phytosanitaires des champs et vignes environnants…

Faudra t’il une recrudescence accrue dans les années à venir, du nombre de cas de Parkinson, et d’autres maladies de type neuro-dégénératives, de cancers, de troubles endocriniens… pour que l’on se décide à bouger peut être, et agir enfin ?

A quand l’interdiction des produits phytosanitaires destinés à l’agriculture intensive empoisonnant la nature, l’environnement et les hommes ?

A quand le retour à une agriculture traditionnelle et naturelle, respectueuse de notre planète, de la faune et flore, et de la santé et de la vie des hommes?

Telles sont les vraies questions… auxquelles nous devrons répondre un jour ou l’autre…; car les enjeux environnementaux, de santé publique, de transmission d’héritage… et l’avenir même de la vie en dépendent !


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).