Pau d’Arco, propriétés et vertus


Pau d’Arco, propriétés et vertus
Noter cet article

Qu’est-ce que le Pau d’Arco?
Pau d’Arco: les propriétés
Les quinones ?
Comment utiliser le Pau d’Arco?

Dans la forêt amazonienne et les montagnes du Paraguay, en Argentine et au Brésil, existe un arbre appelé Pau d’Arco. Cet arbre, spectaculaire lorsqu’il est en fleur, semble également être un bon allié pour la santé, avec des propriétés : anti-inflammatoires, fongicides, stimulantes du système immunitaire.

Qu’est-ce que le Pau d’Arco?

En portugais le lapacho est appelé Pau d’Arco, « bâton d’arc », mais il possède beaucoup d’autres noms, tels que Taheebo, Ipe Roxo ou Queschua.

Pau d'Arco

Pau d’Arco

En phytothérapie, on utilise l’écorce, en particulier l’écorce interne, que l’on détache du tronc, et repoussant rapidement sans causer de dommages à l’arbre. De Pau d’Arco, il existe de nombreuses variétés avec de belles couleurs, rouge, jaune, rose, mais la variété à fleurs rose-mauve provenant d’Amérique du Sud, également connue sous le nom Tabebuia avellanedae, est celle détenant l’action phytothérapeutique la plus marquée.

Pau d’Arco: les propriétés

Cystite

Cystite

Le Lapacho ou Pau d’Arco, en vertu de ses propriétés dépuratives et anti-inflammatoires, peut s’utiliser contre des maladies telles que l’asthme bronchique, la prostatite, le diabète, l’inflammation de la moelle épinière, la maladie de Parkinson, les rhumatismes, l’arthrite, les varices, les problèmes de peau, l’anémie, l’artériosclérose. Mais on l’emploie également contre les maux de bouche et des gencives, la cystite, l’herpès, la stomatite, le lupus, la maladie de Hodgkin. Le Pau d’Arco se révèle être un bon antibactérien, antiparasitaire, fongicide, anti-inflammatoire, dépuratif et immunostimulant; légèrement diurétique et sédatif, les études montrent que le Lapacho possède des propriétés bénéfiques remarquables contre les ennuyeuses infections à candida. Il distille également un effet antioxydant similaire à celui de l’échinacée ou du ginseng.



Les principaux constituants du Pau d’Arco : les quinones

Sels minéraux

Sels minéraux

Les principaux constituants du Pau d’Arco sont dix-huit quinones différentes, une classe de composés organiques formellement dérivés de composés aromatiques (tels que le benzène et le naphtalène), qui se retrouvent rarement ensemble au sein d’une même plante : de ceux-ci, les naphtoquinones sont considérées comme les plus importants. Les quinones ont une double importance biologique. Tout d’abord, elles se trouvent dans le noyau de diverses substances organiques, comme dans le coenzyme Q et la vitamine K, et sont importantes pour le bon fonctionnement du métabolisme. Les quinones sont, en même temps, des molécules hautement réactives. Cela en fait de substances ayant un fort pouvoir bactéricide, antifongique, anti-inflammatoire. Dans la nature, en dehors du Pau d’Arco, il existe d’autres exemples de composés ayant des propriétés pharmacologiques et biologiques similaires, telles que la busserole, le noyer, la rhubarbe, entre autres. Le Pau d’Arco contient également une combinaison et concentration particulières de sels minéraux tels que le potassium, le sodium, le calcium, le magnésium, le phosphore, le zinc, le molybdène, le cuivre, le fer, le cobalt, le bore, l’or, l’argent, le strontium, le chrome, le silicium, le manganèse, le baryum, le nickel.

Comment utiliser le Pau d’Arco?

Écorce de Pau d'Arco

Écorce de Pau d’Arco

Le Pau d’Arco est disponible dans le commerce sous la forme de capsules, de thé, décoction, extrait. Dans tous les cas, les doses et l’administration devraient être adaptées pour chacun, avec soin, et sous contrôle médical, car certaines personnes peuvent avoir des réactions allergiques à cette plante, alors que les autres devront se supplémenter progressivement à la décoction.
A savoir : l’écorce de Pau d’Arco est utilisée comme remède médicinal depuis plus de mille ans, notamment par les Indiens du Brésil et à l’époque par les Incas. Selon les récits de l’époque, les deux populations l’utilisaient pour traiter de nombreuses maladies, y compris celles dégénératives.


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


5 Avis

  1. Dommage, que nous n’ayons pas cette miraculeuse plante en Europe !

    • Ou trouver l’écorce de pau d’arco

  2. Le pau d’arco est un arbre dont l’écorce a été utilisé pendant des siècles dans la médecine d’Amérique du Sud pour son activité antibactérienne et antivirale.

    Elle est hyper efficace et réputée pour piéger les radicaux libres qui nuisent à l’organisme. C’est aussi un très bon immunostimulant que je conseille avec le froid qui arrive…

    Si vous avez tendance à vite prendre froid l’hiver, vous pouvez essayer ça, c’est une véritable barrière pour les microbes. ;)

Afficher les 3 autres avis
  1. Dommage, que nous n’ayons pas cette miraculeuse plante en Europe !

    • Ou trouver l’écorce de pau d’arco

  2. Le pau d’arco est un arbre dont l’écorce a été utilisé pendant des siècles dans la médecine d’Amérique du Sud pour son activité antibactérienne et antivirale.

    Elle est hyper efficace et réputée pour piéger les radicaux libres qui nuisent à l’organisme. C’est aussi un très bon immunostimulant que je conseille avec le froid qui arrive…

    Si vous avez tendance à vite prendre froid l’hiver, vous pouvez essayer ça, c’est une véritable barrière pour les microbes. ;)

  3. Mon grand père qui souffre de diabète et de rhumatisme prend du pau d’arco sous forme de gélules… d’après son expérience, la prise de cette gélule qu’il nomme lui même « son remède miracle » a vraiment amélioré son état !
    Je ne savais qu’il boostait également le système immunitaire mais je pense alors lui en piquer un peu pour cet hiver :P !
    Mon grand-père habite dans le sud de la France, je crois que les gélules se trouvent dans des grandes pharmacies ou herboristeries spécialisées.

  4. Le pau d’arco a éliminé totalement un candida albican qui me rongeait depuis deux ans, je n ai pas fait de régime drastique ; je prenais trois bols de pau d’arco par jour pendant quinze jours et voila… coproculture négative, plus rien!
    Cordialement.

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).