Antibiotiques naturels


Antibiotiques naturels
Noter cet article

Antibiotiques naturels, c’est quoi ?
L’ail
L’échinacée
Le pau d’arco
Hydraste
Le chou
Myrrhe
Origan
L’huile de Neem
Extrait de pépin de pamplemousse

Antibiotiques naturels, c’est quoi ?

Antibiotiques naturels

Antibiotiques naturels

On le sait aujourd’hui, les antibiotiques naturels se trouvent être un meilleur choix par rapport aux antibiotiques classiques. Pourquoi ? Premièrement par la quasi absence d’effets indésirables, mais aussi par l’absence d’absorption de produits chimiques parfois douteux.
De plus, de nombreux agents pathogènes ont évolué et résistent aujourd’hui aux antibiotiques à cause des doses majeures d’antibiotiques administrées. En outre, la consommation excessive d’antibiotiques peut non seulement aggraver une maladie, mais aussi la rendre plus résistante aux médicaments.
Très lucratif du côté des laboratoires pharmaceutiques, les antibiotiques sont depuis plusieurs années maintenant sujet à controverse car beaucoup de personnes se rendent compte que ceux-ci sont prescrits bien trop souvent, et parfois même à tort, ce qui peut avoir des conséquences très graves sur notre système immunitaire.
Un autre problème se pose à propos des antibiotiques chimiques, c’est qu’en plus d’en ingérer massivement pour nous « soigner », nous en ingérons aussi en quantité lorsque nous consommons des produits d’origine animale tels que la viande, le lait, le fromage etc.
Certains animaux sont en effet soignés de manière préventive et curative avec des doses massives d’antibiotiques, et ceux-ci se retrouvent inévitablement dans notre organisme au bout de la chaine…
Il est essentiel de se rendre compte de l’importance du changement d’attitude à adopter face aux antibiotiques, d’autant plus qu’il existe des antibiotiques naturels qui ne présentent pas tous ces inconvénients et qui sont aussi très efficaces.
En voici quelques exemples:

L’ail

Ail composition

Ail composition

L’ail est utilisé dans le monde entier depuis des milliers d’années à des fins médicinales. Cet aliment miracle traite à peu près tout, des simples douleurs à la pneumonie en passant par la grippe et autres infections.
Les recherches actuelles ont d’ailleurs confirmé que l’ail possédait de nombreux antioxydants qui permettaient de tuer les bactéries et bannir les radicaux libres dans le sang, ce qui en plus protège le système immunitaire et le rend plus efficace.
L’ingrédient actif de l’ail, l’allicine peut également attaquer et détruire de nombreux virus contrairement aux antibiotiques modernes, ainsi que les infections à levures comme le candida.
La prise d’ail peut se faire tout naturellement par l’alimentation, ou encore par une prise de compléments concentrés qui agiront encore plus efficacement, et sans les inconvénients au niveau de l’haleine que peut avoir la consommation d’ail frais.



L’échinacée

L’échinacée est l’un des remèdes à base de plantes les plus populaires pour les rhumes, grippes et autres infections bactériennes.
Il a été utilisé par les herboristes comme un purificateur du sang, ainsi que pour traiter un certain nombre d’infections. L’échinacée agit comme un antibiotique naturel en stimulant le système immunitaire et en augmentant les globules blancs dans le sang. Elle doit être prise uniquement en cas de maladie car le corps peut s’habituer à ses effets en cas de prise sur du long terme.
Définitivement une plante à toujours avoir dans son armoire à plantes médicinales.

Le pau d’arco

Le Pau d’Arco est une plante originaire d’Amérique du Sud dont le principe actif, le lapacho, a été récemment étudié et mis en avant pour ses capacités à soulager un large éventail d’infections. Ces infections comprennent les infections par les bactéries, par les virus et par les champignons, ce qui en fait un antibiotique naturel très performant. Des études suggèrent que Pau d’arco peut aussi avoir des propriétés anti-cancer, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires. Le Pau d’Arco a été utilisé pendant très longtemps par les Indiens d’Amérique du Sud pour renforcer leur système immunitaire et lutter contre les maladies. Il est préférable de le consommer sous forme d’infusion ou de décoction.

Hydraste

L’Hydraste est une autre plante que l’on retrouve souvent dans les formules antibiotiques à base de plantes. Elle possède en effet des propriétés antibactériennes et antifongiques. L’hydraste est souvent utilisée par les herboristes pour traiter les infections des sinus, les infections vaginales, les infections de l’oreille et les maux de gorge. Elle peut être prise sous forme interne ou encore utilisée en gargarisme pour la gorge ou en solution de lavage vaginal.
Attention tout de même pour les femmes enceintes, qui ne devront pas prendre d’hydraste pendant la grossesse, car elle peut stimuler les contractions utérines. L’hydraste abaisse également le taux de sucre dans le sang et ne devra donc pas être prise par les personnes diabétiques.

Le chou

Membre de la famille des crucifères, avec le brocoli, le chou frisé, le chou-fleur et les choux de Bruxelles, le chou est reconnu depuis longtemps pour ses pouvoirs soignants. Il est très riche en vitamine C et il est considéré comme un antibiotique naturel de part ses effets. Le jus de chou est fortement recommandé dans le traitement des ulcères de l’estomac.
Par ailleurs, le chou peut aussi calmer les inflammations en utilisation par voie externe.

Myrrhe

La myrrhe est utilisée par les herboristes depuis des siècles et son utilisation est même mentionnée dans la Bible. Il s’agit d’un antiseptique, antibiotique et antiviral naturel très efficace qui peut se prendre aussi bien par voie interne que sous forme de gargarisme ou encore appliqué sur les plaies. La myrrhe est particulièrement conseillée pour soigner la bronchite, les plaies buccales et les maux de gorge. La myrrhe est considérée comme un antibiotique naturel puissant qui peut augmenter la production de globules blancs dans le sang pour soigner les maladies. Il est tout de même recommandé de ne pas utiliser la myrrhe pendant plus de deux semaines consécutives car cela peut impliquer un trop gros travail sur les reins.

Origan

L’origan est une plante vivace qui pousse dans les climats chauds et secs, principalement autour de la Méditerranée.
Généralement utilisée pour épicer les plats dans la cuisine italienne, l’origan possède aussi des qualités antiseptiques remarquables. L’origan a donc été utilisé pendant très longtemps pour traiter l’estomac et les infections respiratoires ainsi que pour soulager la douleur et les maux de gorge. L’origan possède également des propriétés antioxydantes et antimicrobiennes en raison de sa teneur élevée en acides phénoliques et flavonoïdes, ce qui en fait un antibiotique naturel très efficace.

L’huile de Neem

L’huile de Neem est une huile végétale fabriquée à base de fruits et des graines de neem, un arbre à feuilles persistantes que l’on retrouve sur le sous-continent indien.
Composée principalement de triglycérides, l’huile de neem n’est cependant pas utilisée à des fins culinaires; elle est principalement utilisée pour fabriquer des cosmétiques, du savon et des médicaments.
L’huile de neem a en effet été utilisée pour traiter des maladies telles que l’acné, la lèpre, le paludisme, la tuberculose, le tétanos, l’eczéma et de nombreuses autres maladies, à la fois mineures et graves. Ayant une forte composante antibiotique, l’huile de Neem est également utilisée dans les pesticides naturels.

Extrait de pépin de pamplemousse

Pépins de pamplemousse utilisation

Pépins de pamplemousse utilisation

L’extrait de pépins de pamplemousse est un liquide provenant comme son nom l’indique des pépins du pamplemousse, mais aussi des membranes blanches du fruit.
Certains herboristes considèrent l’extrait de pépin de pamplemousse comme un anti-microbien, un antiviral et un antifongique qui serait donc efficace dans le traitement des maladies telles que la candidose, les maladies infectieuses, les maux de gorge, les ulcères gastriques ou encore la diarrhée. L’extrait de pépin de pamplemousse a également été utilisé pour traiter les problèmes dentaires comme la gingivite. Une étude a suggéré que l’extrait de pépin de pamplemousse jouait le rôle d’un antibiotique et qu’il pourrait entre autres aider à prévenir l’apparition de certains cancers dont le cancer du côlon.

 

Voir aussi: graviola, onion, cumininfection, infection urinaire, infection dentaire, sinusite, angine, conjonctivite, miel, thé vert

 


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


1 Avis

  1. Apparemment, pour l’extrait de pépin de pamplemousse, il faut faire attention à ce que l’on mange avec. Certain médicaments associé sont dangereux. À creuser

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).