Sel, pourquoi et comment réduire sa consommation ?


Sel, pourquoi et comment réduire sa consommation ?
Noter cet article

Quelle quantité de sel par jour, pourquoi ?
D’où provient le sel en excès dans l’alimentation ?
Comment réduire le sel dans l’alimentation ?
Il y a sel et… Sel, comment orienter son choix ?
Pourquoi consommer du sel intégral ?

Quelle quantité de sel par jour, pourquoi ?

La quantité de sel recommandée par les experts est d’environ 6 grammes par jour, mais que ce soit à table ou plutôt en dehors de la table avec le grignotage, si répandu de nos jours, on a tendance à exagérer et aller bien au-delà de la dose recommandée.
Le sel (chlorure de sodium), dans les bonnes quantités est essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. En fait, il régule la transmission de l’influx nerveux, l’équilibre hydrique, l’équilibre acido-basique et la perméabilité membranaire.

Sel & hypertension

Sel & hypertension

Une réduction de l’apport de sel dans l’alimentation peut, surtout en été, favoriser l’apparition de crampes, diminuant l’appétit et la clarté mentale.
Par contre, une consommation excessive de sel implique quant à elle non seulement le risque d’hypertension artérielle, mais aussi des maladies telles que l’ostéoporose : un excès de sel implique en fait l’excrétion rénale du calcium, essentiel pour le maintien de la structure osseuse; l’obésité : en général, qui abuse de sel et des aliments salés, en fait, pour réduire la soif provoquée abuse également des boissons sucrées, riches en calories.

D’où provient le sel en excès dans l’alimentation ?

Sel en excès dans l'alimentation moderne

Sel en excès dans l’alimentation moderne

En moyenne, en fait, nous avons tendance à consommer environ deux fois plus de sel qu’il ne faut et la part augmente encore si nous nous nourrissons principalement de plats préparés.
Mangez des aliments qui sont totalement dépourvus de sel serait une erreur cependant : ces 6 grammes de sodium par jour recommandés devraient être ajoutés à la nourriture en fonction et respectivement du sel naturellement présent dans les aliments.
Dans l’industrie agroalimentaire, cependant, le sel est « jeté » en abondance pour produire des aliments plus «savoureux» et plus lourds (le sel retient l’eau…): charcuteries, fromages, biscuits salés, chips, soupes déshydratées, céréales, poissons fumés, différentes sauces et snacks, en général.



La quantité de sel astronomique ingurgitée par les occidentaux, provient essentiellement de ceux-ci !

Le sel est aussi l’ingrédient par excellence des charcuteries, et parmi ces charcuteries, celle qui détient la plus forte teneur est le jambon cru ou fumé.

Comment réduire l’apport de sel dans l’alimentation ?

Mais alors, quels sont les petits trucs à savoir pour réduire l’utilisation de cet assaisonnement alimentaire sans sacrifier le goût?
Pour maintenir la dose de 6 grammes de sel par jour, vous devez être principalement prudent au moment où il est ajouté dans vos plats maison.
Pour les légumes, par exemple, il est souhaitable d’ajouter le sel à l’eau de cuisson, quand ils sont bouillis : de cette façon, le sel permet d’éviter la dispersion dans l’eau des sels minéraux précieux dont ces végétaux sont riches. La même pincée de sel devrait être ajoutée lorsque vous optez pour la cuisson à la poêle: cela permet la fuite et la concentration des jus et le maintien de leur saveur sans ajouter d’eau.

Les légumineuses, cependant, méritent un mode de salaison différent, car, pour préserver leur douceur et saveur, il convient d’ajouter du sel, une dizaine de minutes avant de les retirer du feu.

Il y a également les plats pour lesquels le palais exige une bonne dose de sel : haricots verts, pommes de terre, champignons, riz et céréales en général… tandis que d’autres comme le brocoli, la chicorée, la bette peuvent se déguster nature.

Ajoutez des herbes aromatiques et des épices pour diminuer votre consommation de sel !

Se servir d'herbes aromatiques & épices !

Se servir d’herbes aromatiques & épices !

Cependant, pour réduire la quantité de sel sans renoncer à un repas savoureux, il est courant de faire usage des herbes aromatiques et des épices : en plus d’augmenter l’appétence des aliments, ils fournissent aussi une bonne dose de minéraux.

Tout le monde peut rechercher sa combinaison idéale, mais en général : la sauge s’accommode bien avec les haricots, l’origan et le basilic sur les tomates et les haricots verts, le thym et l’estragon sur les carottes, le thym ou la menthe sur les artichauts… le persil sur le poisson (si vous en mangez), les légumes, la viande (si vous en mangez)… et sur beaucoup d’autres nourritures.

Si vous aimez la nourriture particulièrement savoureuse, il existe les épices comme le curcuma, le cumin, le gingembre… pour l’assaisonnement, le vinaigre de cidre, le jus de citron… Essayez aussi ensuite d’ajouter des zestes d’agrumes (de préférence biologiques) aux salades ou carottes râpées: ils apportent une touche spéciale et vraiment savoureuse à ces plats!
On peut aussi citer la sauce de soja, le gomasio… mais, il faut les utiliser avec parcimonie, car ces assaisonnements sont très riches en sel.

Sel raffiné danger !

Sel raffiné danger !

Il y a sel et… Sel, comment orienter son choix ?

Mais, parmi les nombreuses variétés de sels disponibles sur le marché, comment orienter son choix?
En fait, il y a sel, et sel…
Le sel de table commun, devient blanc après le processus de raffinage auquel il est soumis et le privant effectivement de minéraux importants comme le magnésium, manganèse, sélénium, iode… que nous avons souvent tendance à rechercher dans les compléments alimentaires coûteux.
Assez frappant alors, le cas du sel iodé (le sel «commun»), qui n’est rien d’autre que le sel raffiné auquel a été ajouté de l’iode, indispensable pour le fonctionnement de la glande thyroïde : l’industrie du sel ajoute après raffinage ce qu’elle élimine en cours de raffinage ! C’est paradoxalement absurde!
Mais, alors pourquoi l’industrie du sel raffine le sel ?
La raison réside dans le fait que la petite quantité de magnésium contenue dans le sel intégral absorbe l’humidité en laissant le sel «humide», ceci ne le rendant pas très «commercialisable».
Pour contourner ce problème, cependant, il suffirait d’ajouter (comme tout le monde le sait) quelques grains de riz dans la salière…

Pourquoi consommer du sel intégral ?

Sel cristallin de l'Himalaya

Sel cristallin de l’Himalaya

En conclusion, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles nous devrions plutôt opter pour le sel intégral trouvé dans les magasins d’alimentation naturelle et biologique, aux côtés de notre fabuleux sel de Guérande; nous pourrons aussi trouver d’autres sels intégraux très bons pour la santé, si consommés avec raison, comme le sel rose de l’Himalaya, riche en sels minéraux, le sel de l’Atlantique à la couleur typiquement grise, le plus riche en algues et principes minéraux, la Fleur de sel typique de la Bretagne sud, grise et friable, mais aussi les différents types de sel enrichis avec des herbes et des épices salutaires.


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).