Troène (Ligustrum)


1/5 - (1 vote)

Le troène
Ligustrum
Propriétés et bienfaits du troène
Précautions d’usage du troène

Le troène

Le troène est une plante, qui a acquis une certaine réputation, parce qu’il supporte les tailles répétitives et font, de ce fait, d’assez belles haies. Il se rencontre sous diverses latitudes, entre l’Australie, l’Asie et l’Europe où les planteurs ont le choix entre quelques 25 espèces. Au total la famille à laquelle appartient la plante compte une bonne cinquantaine de variétés, dont le troène commun est la plus familière. Plante courante en Europe, le troène se rencontre surtout dans les endroits à peine humides et frais, à l’état sauvage. Il est ainsi facilement repéré dans les landes, les forêts claires ainsi que les lisières et connaît de nombreuses utilités.

Ligustrum

Ce que le langage profane désigne par troène renvoie en fait à un genre botanique particulier, à savoir le Ligustrum. Ce dernier apparaît dans la famille des Oleaceae. Le genre compte de nombreuses variétés depuis Ligustrum robustium à Ligustrum lucidum. Dans la liste, Ligustrum vulgare est assez représentatif avec ses petites fleurs blanches, à l’odeur marquée, qui embaument l’air dès le mois de juin. Les feuilles elliptiques qui se terminent par un bout pointu sont de couleur verte foncée. Selon que les hivers soient plus amènes ou plus rudes, ces feuilles sont caduques ou semi-persistantes. La plante produit des baies noires, toxiques même à petite dose.



Propriétés et bienfaits du troène

L’on souligne que l’usage médicinal du troène passe par ses feuilles et ses fleurs. Ces parties de la plante expriment des principes actifs qui ont des affinités dermatologiques. En décoction, les plantes et les fleurs, auxquelles on ajoute quelques doses du suc de la plante, présentent des vertus cicatrisantes et astringentes. La plante est également efficace sur les altérations cutanées dues aux cellulites, ainsi que sur les algies rhumatismales. A cet effet, l’on recommande l’utilisation d’une pommade faite avec quelques feuilles macérées avec de l’huile extraite des fleurs. Dans les temps anciens, la plante s’utilisait en gargarisme pour calmer toutes sortes d’infections buccales. Excoriation de la luette et autres inflammations de la bouche, tout comme les aphtes et autres gingivites sont soulagées par cette méthode.

D’autres plantes

Voir aussi l’acide hyaluronique ou le curcuma contre les troubles articulaires et le rhumatisme.

Précautions d’usage du troène

Il faut garder la plus grande prudence avec le troène car ses baies sont très nocives. Une petite mesure de ces dernières est apte à causer des signes gastro-intestinaux persistants parfois plus de deux jours. S’en tenir donc absolument aux feuilles et fleurs, pour les usages de nature médicinale, tout en soulignant que le pollen de la plante fait partie des allergènes connus. Les sujets prédisposés feront donc attention, par rapport à cet aspect.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).