Syndrome prémenstruel


Noter cet article

Le syndrome prémenstruel
Causes du syndrome prémenstruel
Symptômes du syndrome prémenstruel
Plantes qui soignent ces maux

Le syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel, appelé également symptôme prémenstruel, est un ensemble de désordres psychiques et physiques qui se manifestent dans les 7 et 10 jours précédant les règles. Ces troubles incluent, entre autres, la migraine, la nervosité, l’irritabilité, une forte émotivité, le gonflement du ventre, les jambes lourdes, les douleurs mammaires et d’autres symptômes qui s’estompent lorsque les menstruations surviennent. Le syndrome prémenstruel se caractérise par l’apparition, à chaque mois, de ces symptômes. Selon les statistiques, l’on dénombre quelque 200 manifestations associées à la maladie. Des études ont démontré qu’environ 10% des femmes en âge de procréer en souffrent. Le syndrome peut être lié à certaines complications essentiellement psychiques, telles que la schizophrénie.

Causes du syndrome prémenstruel

Les véritables causes du syndrome prémenstruel restent encore assez floues. Certains spécialistes expliquent que l’apparition de ces troubles découle d’un déséquilibre hormonal. Ils parlent notamment d’insuffisance d’œstrogènes. Dans d’autres cas, le syndrome prémenstruel est d’origine génétique. Il est fort possible que des femmes issues de la même famille soient victimes de la maladie. Par ailleurs, la probabilité d’attraper le syndrome prémenstruel est élevée notamment pour les femmes qui ont subi un avortement, une fausse couche ou qui ont cessé la prise de pilules contraceptives.



Symptômes du syndrome prémenstruel

La plupart du temps, les personnes victimes du syndrome prémenstruel présentent des malaises physiques dont les plus habituels sont les douleurs musculaires et situées au niveau du dos ainsi que l’enflement, voire la tension mammaire. L’on note également d’autres signes annonçant le syndrome, comme les maux de tête plus ou moins sévères, la fringale pour certains aliments et un brusque gain de poids dû à une rétention d’eau. Par ailleurs, le patient éprouve une sensation de fatigue chronique ainsi qu’un énorme excès d’appétit et peut connaître des problèmes digestifs, comme la constipation et le ballonnement. A part les manifestations physiques, l’on trouve des manifestations dites psychologiques liées à la présence du syndrome prémenstruel. Il s’agit de l’anxiété sans raison visible, des crises de larmes, de l’agressivité qui peut parfois être accompagnée d’irritabilité, de la déprime, de la dépression et de l’absence de motivation et d’entrain.

Plantes qui soignent ces maux

Des plantes médicinales ont su montrer leur efficacité dans la lutte contre cette maladie. L’on mentionnera en particulier, le gattilier, l’onagre, le cimicifuga et l’alchémille. Le gattilier est vendu en pharmacie sous forme d’extraits ou de comprimés. Une cure durant 3 mois au minimum est conseillée. L’onagre ou plutôt l’huile d’onagre se présente sous forme lotion, crème ou gélule. Il est également possible de préparer une tisane à base d’onagre : une cuillerée à café de tiges et de feuilles finement hachées correspond à une tasse d’eau bouillante. Prendre 1 à 2 tasses par jour. Le cimicifuga ou actée à grappes, quant à lui, est administré sous forme de gélules ou de teinture. Une décoction à base de cette plante contribue à apaiser le syndrome prémenstruel. Pour la préparation, faire bouillir dans 1 verre d’eau 40 milligrammes de rhizomes et de racines séchées. Prendre 1 verre par jour. A noter que pour obtenir des résultats efficients, il faut compter jusqu’à 5 à 6 semaines de traitement. L’alchémille se prend sous forme de tisane. Pour en préparer une tasse, mélanger un verre d’eau avec 2 à 4,5 grammes de feuilles séchées. Prendre 2 à 3 tasses dans la journée. Par ailleurs, il est conseillé de privilégier les aliments riches en potassium, comme les noix, cacahouètes, amandes, sésame, tournesol, les légumes, artichaut, cantaloup, persil et certains fruits. Enfin, il convient de modifier son style de vie : adopter un régime alimentaire beaucoup plus équilibré, faire des exercices physiques et diminuer autant que possible le stress. Mélisse, Plasma de Quinton, Angélique, Jasmin et Maca peuvent être une solution.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).