Rue (Ruta graveolens)


Rue (Ruta graveolens)
Noter cet article

La rue
Ruta graveolens
Propriétés et bienfaits de la rue
Précautions d’utilisation de la rue

La rue

La rue, également connue sous le nom de Herbe de grâce, Rue domestique, Péganion ou Rue officinale, est une plante vivace de 70 à 100 cm de haut. Cet arbrisseau se reconnait facilement par ses feuilles d’un vert bleuté semi-persistantes, trilobées et de consistance un peu charnue. Ses petites fleurs de couleur jaune verdâtre sont également regroupées en corymbe. La tige rigide, ramifiée et lisse de cet arbrisseau font également partie de ses caractéristiques spécifiques. Cette petite plante vivace dégage une odeur particulière qui ressemble à celle du coco mais en plus désagréable.

Ruta graveolens

Le nom botanique associé à la rue est Ruta graveolens. La rue fait partie des 900 plantes de la famille des Rutacées, de l’ordre des Sapindales. Les glandes en forme de points translucides visibles sur les feuilles et contenant de l’huile essentielle caractérisent la famille des Rutacées. La plupart des plantes donnent naissance à des fruits qui peuvent être soit des drupes, soit des samares, soit des follicules ou soit des baies. La plupart des plantes de cette famille contiennent des toxines dangereuses pour la santé. Ruta graveolens provient des pays Balkans mais peut se cultiver partout en Europe, dans les endroits ensoleillés et les talus secs.



Propriétés et bienfaits de la rue

La rue officinale contient beaucoup de substances aromatiques et chimiques qui lui donnent des vertus médicinales. Parmi ces composés, l’on cite particulièrement les flavonoïdes, les alcaloïdes, les coumarines, et de l’huile essentielle riche en méthyl-nonyl-cétone et en 2-un-décanone. La rue est particulièrement connue pour ses propriétés fortifiantes, emménagogues, digestives, calmantes et vermifuges. De ce fait, cette plante est utilisée pour fortifier les yeux fatigués, pour traiter les phlébites et pour soigner les hémorragies divers. Le jus des feuilles de la rue est aussi utilisé contre les piqûres d’insectes, les allergies, le psoriasis et les morsures de serpents. Les feuilles fraiches peuvent également être utilisées pour soigner l’épilepsie, la sciatique, les problèmes de dents et l’ostéoporose.

Associations

Pour fortifier les yeux fatigués la myrtille.
Pour traiter les phlébites les vertus du ginkgo ou de l’huile d’arnica ou le marronnier d’inde.
La Glucosamine ou le plasma de Quinton contre l’ostéoporose.
L’huile de cannabis contre la sciatique.

Précautions d’utilisation de la rue

L’utilisation massive de cette plante peut favoriser les contractions utérines d’une femme enceinte, ce qui pourrait être fatale pour le bébé. Les prosalènes sont des composés chimiques photo toxiques qui entrainent une dermite aigüe au contact des feuilles sur la peau. Cette réaction peut être aggravée par l’humidité de l’air ou de l’eau. Les coumarines de la rue domestique sont également toxiques pour le rein et le foie en cas d’ingestion. La consommation abusive de cette plante peuvent induire des troubles digestives, de l’hypotension et des troubles cardiaques chez un individu. Pour éviter ces effets toxiques de l’herbe de grâce, il faut toujours consulter un médecin spécialisé et ensuite bien respecter les consignes d’utilisation.


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).