Règles irrégulières


Règles irrégulières
Noter cet article

Les règles irrégulières
Causes des règles irrégulières
Traitement par les plantes médicinales

Les règles irrégulières

L’apparition des premières règles traduisent la phase de maturité du système reproducteur d’une jeune fille. Elle a lieu en général au début de la période pubertaire, à partir de 11 à 13 ans. En principe, les règles ont lieu tous les 28 jours et ne s’interrompent que durant la grossesse. Les règles sont dites irrégulières lorsqu’elles ne suivent pas ce cycle normal. La personne doit s’inquiéter quand ses règles sont en retard ou en avance de quelques jours, voire de 1 à 2 semaines et ce, sur plusieurs cycles successifs. Ceci conduit à dire qu’un retard ou un avancement ponctuel des règles ne signifie nécessairement pas règles irrégulières. Il se peut que la femme ait subi un choc psychologique. D’autres raisons d’un tel trouble des règles sont le stress, un déménagement, la fatigue excessive, le décalage horaire ou un voyage trop long. Chez l’adolescente, les règles irrégulières sont un phénomène normal car celles-ci prennent habituellement 1 à 2 ans avant de se stabiliser. Il en est de même chez les femmes en période péri-ménopause. A partir de 40 à 45 ans, la femme note une certaine irrégularité au niveau de ses règles. Il s’agit également d’un phénomène tout à fait normal car c’est à cet âge-là que le système hormonal commence à ne plus fonctionner, d’où la ménopause.

Causes des règles irrégulières

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de l’irrégularité des règles. Le premier d’entre eux est l’insuffisance de la production d’hormones. Ce manque découle soit de l’inactivité des ovaires, soit du dysfonctionnement au niveau de certains organes, comme l’hypophyse, l’hypothalamus et la thyroïde. L’on note également certaines causes susceptibles de provoquer des règles irrégulières, comme l’insuffisance lutéale, les insuffisances hypophysaires, la préménopause avancée, l’anorexie mentale et la maladie des ovaires polykystiques. Cette dernière, dénommée également polykystose ovarienne se caractérise par la présence de plusieurs kystes sur les ovaires. En plus d’entraîner une irrégularité des règles, elle provoque des dysfonctionnements au niveau de la fonction ovarienne, notamment pendant l’ovulation, la fécondation et les règles. L’on mentionnera d’autres anormalités utérines pouvant être à l’origine de la maladie, telles que l’endométriose et les fibroïdes. Dans certains cas, il peut arriver qu’un excès d’effort physique conduise à ce trouble. Par ailleurs, certains facteurs jugés moindres peuvent engendrer des conséquences importantes au niveau des règles. Il s’agit à titre d’illustration, d’un régime alimentaire trop riche en glucides, d’une mauvaise alimentation, du tabagisme, de la consommation excessive de café et de la prise de pilules contraceptives.



Traitement par les plantes médicinales

Certaines plantes médicinales sont connues pour leurs vertus thérapeutiques dans le traitement des règles irrégulières. L’armoise, ou absinthe sauvage, une plante vivace appréciant les terrains embroussaillés, figure dans la liste de ces médications naturelles. Il est conseillé de prendre en moyenne 2 tasses d’infusion à base de cette plante par jour. Pour la préparation, une tasse à thé d’eau bouillante correspond à une cuillerée à soupe de feuilles d’armoise. Le mieux est d’entamer la cure 10 jours avant la date prévue des règles pour éviter qu’elle ne nuise au système nerveux. L’on a également le persil, une plante que l’on peut se procurer facilement. Non seulement il est agréable à manger, le persil constitue également un excellent complice dans le traitement des règles irrégulières. Prendre un mince bouquet de cette plante aromatique que l’on plonge ensuite dans un demi-litre d’eau bouillante. Laisser infuser pendant une bonne quinzaine de minutes. L’on peut aussi utiliser du persil séché à la place du thé. Boire quotidiennement 2 à 3 tasses de la solution obtenue dans les 10 jours précédant la date supposée des règles. l’Achillée millefeuille, l’Huile essentielle d’anis, l’Aunée officinale sont aussi précieuses pour contrer les règles irrégulières


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).