Insuffisance pancréatique


Insuffisance pancréatique
2.7 (53.33%) 3 - Avis conso

L’insuffisance pancréatique
Causes d’une insuffisance pancréatique
Symptômes d’une insuffisance pancréatique
Plantes médicinales contre l’insuffisance pancréatique

L’insuffisance pancréatique

L’insuffisance pancréatique est une affection du pancréas, qui présente un déficit. Elle touche deux fonctions du pancréas, exocrine et endocrine. La fonction exocrine concerne la sécrétion d’enzyme au niveau de l’intestin favorisant la digestion tout en neutralisant l’acidité gastrique. La fonction endocrine se caractérise par la sécrétion de l’insuline et du glucagon dans le sang. L’insuffisance pancréatique, dite exocrine, est le résultat de l’obstruction du canal pancréatique, due à une affection ou à un cancer de l’organe. Par conséquent, la personne a du mal à digérer les aliments. L’insuffisance pancréatique endocrine concerne une mauvaise sécrétion de l’insuline au niveau de l’organe, pouvant provoquer d’autres maladies comme le diabète sucré. Femmes et hommes, âgés de 35 à 44 ans, ne sont pas épargnés par cette maladie.

Causes d’une insuffisance pancréatique

L’insuffisance pancréatique est la conséquence directe d’une forte consommation d’alcool, qui a déjà abouti à une pancréatite chronique secondaire. L’hyperparathyroïdie, l’inhalation de produits hydrocarbures volatiles et une mauvaise alimentation peuvent constituer également des facteurs de contraction de cette maladie. Quelques cas rares d’auto-immunes et de post-radiothérapie peuvent causer l’insuffisance pancréatique. D’un point de vue génétique, une mutation de gènes aboutissant à la forme de trypsine favorise la prolifération de la maladie. Certaines maladies infectieuses sont également à prendre en compte comme facteurs d’apparition de l’insuffisance pancréatique, dont l’echinococcus, le virus ouralien ou encore le VIH. Cette pathologie peut également découler de la prise de certains médicaments comme le thiazide, l’azathioprine et le valproate de sodium. La fibrose pancréatique progressive et la pancréatite chronique entraînent également l’insuffisance pancréatique.



Symptômes d’une insuffisance pancréatique

L’insuffisance pancréatique se traduit par la destruction des glandes pancréatiques et l’anomalie des canaux dilatés. Les signes apparents de la pathologie se manifestent après une dizaine d’années, après une résection chirurgicale ou un cas de mucoviscidose. Le malade ressent des crises digestives douloureuses. Cette maladie fait suite à un calcul dans le cholédoque, un cancer du pancréas ou encore un ulcère du duodénum et de l’estomac. Dans certains cas, elle aboutit sur une cirrhose hépatique secondaire, une obstruction biliaire ou une ascite. À un certain stade, la maladie engendre une perte de poids, des diarrhées chroniques, appelées stéatorrhées et des selles grasses, volumineuses et collantes. Le patient est également sujet à une carence en lipide et en vitamines liposolubles. Au début d’une pancréatite chronique, le sujet ressent de la douleur au niveau de son dos, accompagnée de vomissements et de nausées. Dans le cas où la pancréatite chronique s’aggrave, le pancréas est en grande partie détruit, au bout de 15 ans. Le malade ne présente plus de kyste et ne ressent plus aucune douleur. Par contre, il souffre toujours de calcification, de pancréatite et de diabète. Chez l’enfant, il faut penser à la pathologie s’il présente les symptômes de malabsorption, les douleurs abdominales et les diarrhées chroniques.

Plantes médicinales contre l’insuffisance pancréatique

Sous forme de gélules ou de capsule, l’ananas constitue une médication efficace pour soigner l’insuffisance pancréatique. Les racines du gingembre présentent également des vertus thérapeutiques contre cette maladie, en protégeant les muqueuses gastriques. Elles se présentent sous forme de teinture, d’extrait ou de poudre. Sa posologie est de 100 gouttes par jour, s’il s’agit de teinture. Près de 1,8 g à diluer dans un verre d’eau pour l’extrait de gingembre et 1,5 g, s’il s’agit de poudre. Le gingembre est proscrit chez les enfants moins de 6 ans, les personnes qui souffrent de calcul biliaire et celles qui ont des troubles digestifs. La coriandre est aussi conseillée pour remédier à l’insuffisance pancréatique.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

2 Avis

  1. Merci pour cette page très complète. Le gingembre a décidément beaucoup de vertus.

  2. Ayant une calcification importante du pancréas je voudrais connaitre l’évolution de cette maladie avec le temps ?
    Merci

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).