Gueule de bois


Noter cet article

La gueule de bois
Causes d’une gueule de bois
Manifestations de la gueule de bois
Traitement par les plantes médicinales

La gueule de bois

La gueule de bois ou veisalgie, désigne l’état de malaise et d’inconfort que ressent une personne après avoir bu quelques verres de trop. Selon la tolérance de l’individu vis-à-vis de l’alcool, cet état peut survenir même après un seul verre ou au bout de 5-6 verres. Elle ne se ressent pas tant que le sujet continue à boire et entretient un taux d’alcoolémie élevé. Elle apparaît seulement après quelques heures, le plus souvent le lendemain d’une soirée bien arrosée. L’intensité et l’incidence de la gueule de bois varient aussi en fonction du type d’alcool consommé, notamment de la teneur en méthanol. À ce point de vue, les vins et leurs variantes ainsi que le brandy ont une concentration élevée en méthanol, leur consommation provoquant très souvent des malaises. Par contre, les alcools purs et la vodka n’en renferment qu’un taux assez réduit, ce qui rend ces boissons mieux tolérées, occasionnant moins d’effets indésirables.

Causes d’une gueule de bois

Le mécanisme, qui explique la gueule de bois, est complexe et fait intervenir plusieurs facteurs. Dans tous les cas, les substances responsables en sont l’éthanol et ses produits de métabolisme dont l’acétaldéhyde ainsi que l’acide formique et ses produits de fermentation. De plus, il s’opère diverses réactions dans l’organisme du buveur : un épuisement des nutriments, une baisse du taux de la glycémie et de l’efficacité du système de défense. Il s’en suit un mécanisme d’oxydation entraînant un état de stress de l’organisme. Les effets de l’alcool se feront ressentir de façon plus marquée si le sujet ne s’alimente pas pendant l’alcoolisation. L’estomac vide est donc un facteur favorisant la gueule de bois. Par ailleurs, on remarque que les femmes sont beaucoup plus exposées à la gueule de bois que l’homme, ceci probablement à cause de leurs prédispositions hormonales.



Manifestations de la gueule de bois

Les manifestations de la gueule de bois ne surviennent que lorsque le taux d’alcool dans le sang commence à diminuer, soit au bout de 6 à 8 heures après la consommation. Elles atteignent leur paroxysme lorsque l’alcool ingurgité est complètement éliminé. Le premier signe qu’on constate est la sensation de soif et de bouche sèche, consécutive à une déshydratation. On note également un état de fatigue intense, dû à l’épuisement des nutriments et à l’hypoglycémie. Il peut s’en suivre un vertige ou un étourdissement. La céphalée est toujours présente. Elle est d’intensité modérée à sévère et peut même entraîner des vomissements dans certains cas. Les nausées sont également de règle et accentuent les sensations de malaise. Par conséquent, le sujet a du mal à se concentrer et à se rappeler son vécu. Sa vigilance est abaissée, rendant par la suite tout travail ou la conduite d’un véhicule difficile à exécuter. La prise concomitante de certains médicaments aggrave la gueule de bois, tels que les médications à base de paracétamol, d’aspirine et d’AINS, des remèdes toutefois classiques contre les maux de tête.

Traitement par les plantes médicinales

Le premier réflexe à adopter pour éviter la gueule de bois est de s’alimenter, prendre une soupe, un bouillon de légumes ou de viande. Il faut également bien s’hydrater et consommer beaucoup de fruits frais, soit tels quels, soit en jus. Les fruits trop acides sont toutefois à éviter, à savoir les raisins, les agrumes et l’ananas. Le Borago officinalis ou bourrache est une plante utilisée pour ses propriétés diurétique, sudorifique et rafraîchissante contre la gueule de bois. On le prépare en tisane, avec ses feuilles et ses fleurs, qui contiennent en abondance du nitrate de potasse. À titre indicatif, on en fait une infusion de 5 à 10g par litre d’eau. La caféine aide à combattre la somnolence et les maux de tête. Le café est donc conseillé mais il faut éviter de le boire trop fort et en grande quantité.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).