Extrasystole


Extrasystole
Noter cet article

L’extrasystole
Causes de l’extrasystole
Symptômes de l’extrasystole
Plantes médicinales

L’extrasystole

L’extrasystole est un désordre constaté au niveau du rythme cardiaque, que l’on associe souvent à une contraction précoce des cavités du cœur. Cette prématurité est engendrée par une irrégularité électrique intense au niveau d’une zone précise du muscle cardiaque. Il peut s’agir du ventricule, de l’oreillette ou encore de la jonction située entre ces deux cavités. D’où les termes à partir desquels sont tirés l’appellation des différents types d’extrasystole, à savoir, l’extrasystole ventriculaire, l’extrasystole auriculaire et l’extrasystole jonctionnelle. Sur un cœur sain, l’extrasystole ventriculaire est banale. L’apparition d’extrasystoles évolue en fonction de l’âge de l’individu. Bien que leur nombre soit croissant au fil des années, cela ne signifie pas qu’il est question d’une anomalie. Si en revanche les extrasystoles surviennent chez un cœur malade, une mort subite est à craindre.

Causes de l’extrasystole

Plusieurs éléments peuvent être à l’origine des extrasystoles. La cardiopathie en est la première cause. Il peut s’agir de myocardite, de prolapsus de la valve mitrale, de contusion myocardique, d’ischémie myocardique ou encore de cardiomyopathie hypertrophique ou dilatée. Il en est de même pour l’hernie hiatale. Notons que ce dysfonctionnement est défini par le passage d’une portion de l’estomac vers le thorax à travers l’orifice du muscle diaphragmatique. Une infection aiguë peut aussi provoquer l’apparition d’extrasystoles, de même que la prise de médicaments tels que les antidépresseurs, les sympathomimétiques, les digitaliques ainsi que les théophyllines. Un trouble métabolique comme l’hypoxie ou l’hypokaliémie peut aussi engendrer ce phénomène. Un effort physique important ou une prise d’excitants tels que les amphétamines, la cocaïne, l’alcool, le café et le thé, est aussi dangereux. Enfin, il faut prêter une attention aux maladies endocriniennes, étant donné que ces dernières peuvent aussi être à l’origine des extrasystoles.



Symptômes de l’extrasystole

Les extrasystoles sont rarement ressenties au moment où elles surviennent. Aucune sensation de douleur n’accompagne ce phénomène. Le patient perçoit plutôt un arrêt du cœur pendant un bref instant. Le rythme de battement du cœur devient irrégulier. D’autres personnes éprouvent en revanche des palpitations ou encore une douleur localisée dans la région sous les seins. Il faut éviter de fournir davantage d’efforts lorsque les extrasystoles surviennent, étant donné le fait qu’elles peuvent parfois aggraver la situation. D’autres personnes ressentent la manifestation des extrasystoles par une sensation de coups dans la poitrine. Des malaises peuvent aussi survenir. Pour les détecter, il faut effectuer une prise de pouls. L’auscultation du cœur doit durer suffisamment longtemps pour que le cardiologue puisse révéler une anomalie du rythme des battements du cœur.

Plantes médicinales

Pour remédier aux apparitions trop fréquentes d’extrasystoles, il est conseillé de préparer une tisane à la valériane. En plus d’apaiser, cette plante a la propriété de favoriser le sommeil et est bénéfique au niveau du rythme cardiaque. Chez la femme en période de ménopause, le houblon est conseillé car calme les palpitations. La mélisse agit non seulement sur le cœur mais également sur le système digestif. L’aubépine ou crataegus, quant à elle, est la plus indiquée pour soigner le cœur. Excellente pour traiter les insuffisances cardiaques légères chez les personnes âgées, elle est aussi efficace pour évacuer la rétention d’eau. Non seulement, elle agit en tant que sédatif au niveau du système nerveux central, mais renforce également la contraction du muscle cardiaque. Pour préparer la tisane, il faut laisser infuser 5g d’aubépine sèche dans un demi-litre d’eau préalablement bouillie et encore chaude. La boisson est à boire au maximum deux fois par jour. Pour que le traitement soit efficace, il faut aussi retirer les excitants, l’alcool, le café et le thé de la liste de ses mauvaises habitudes.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).