Bourdonnements d’oreilles


Bourdonnements d’oreilles
Noter cet article

Les bourdonnements d’oreilles
Causes des bourdonnements d’oreilles
Symptômes des bourdonnements d’oreilles
Traitement par les plantes médicinales

Les bourdonnements d’oreilles

Les bourdonnements d’oreilles sont connus également sous l’appellation d’«acouphènes». Ce n’est pas une maladie en soi mais leur manifestation constitue un vrai gêne au quotidien. Ces bourdonnements peuvent se manifester à n’importe quel moment. Toutefois, ils sont plus fréquents à un certain âge, vers la soixantaine. Dans ce cas, ils seront accompagnés d’une perte progressive de l’audition, un signe caractéristique de la vieillesse. Le patient perçoit, dans l’une ou ses deux oreilles, différents bruits tels que des sifflements, des tintements, des bruissements ou des chuintements. Il existe deux types de bourdonnements d’oreilles. Les bourdonnements objectifs et les subjectifs. Dans le premier cas, l’entourage peut percevoir avec le patient les bruits qui le tourmentent. L’acouphène subjectif est plutôt chronique. Les bruits sont perçus uniquement par le patient de jour comme de nuit. La perception est plus intense la nuit et perturbe le sommeil de l’acouphénique.

Causes des bourdonnements d’oreilles

Une exposition plus ou moins permanente à des bruits de haute fréquence entraînerait les bourdonnements d’oreilles. Certains métiers favorisent donc l’apparition du phénomène, tels que l’utilisation des marteaux piqueurs ou encore la conduite de certains engins. Exposer les oreilles à des sons aigus et très élevés en décibels provoquerait aussi des acouphènes. Une blessure à la tête, responsable d’une entorse cervicale, l’existence d’une tumeur sur le nerf auditif favorisent aussi l’apparition de cette pathologie. La prise de certains médicaments à long terme comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou les antidépresseurs est un facteur non moins important. L’ostosclérose qui affecte le petit os de l’oreille moyenne, serait responsable des bourdonnements chroniques, faisant aboutir à la surdité. La présence d’un bouchon de cérumen dans les conduits auditifs est aussi en cause tout comme l’arthrose cervicale.



Symptômes des bourdonnements d’oreilles

Selon l’origine des bourdonnements d’oreilles, le patient peut ressentir des douleurs dans ses oreilles. Il peut éprouver des vertiges ou des maux de tête et sa tension artérielle peut subir une augmentation. Le sujet percevra des cliquetis, des vrombissements ou de fortes pulsations dans ses oreilles. Dans certains cas, un saignement du nez peut se manifester accompagné d’une douleur plus ou moins lancinante. Le patient peut être sujet à des nausées suivies ou non de vomissements et de somnolences. Nombreuses sont les personnes souffrant de bourdonnements d’oreilles, qui ne supportent pas les bruits, quelle qu’en soit l’origine. La perception entraîne une vive douleur alors que les sons sont d’un volume parfaitement supportable chez les non-acouphéniques. Ce genre de perception anormale s’appelle l’hyperacousie.

Traitements par les plantes médicinales

Les bourdonnements d’oreilles peuvent être soulagés par l’utilisation de certaines plantes médicinales. La verveine odorante, prise en infusion, soulage efficacement l’acouphène: 30 grammes de feuilles dans 1 litre d’eau bouillante à infuser pendant 10 minutes. Boire une tasse, le soir après le repas. Prendre en infusion la mélisse. Mettre dans 1 litre d’eau bouillante 60 grammes de fleurs de la plante avec les tiges séchées. Laisser infuser une dizaine de minutes, filtrer. A boire après les repas, 3 fois par jour. 50 grammes de fleurs séchées d’aubépine pour 1 litre d’eau. Faire bouillir l’eau puis y laisser infuser pendant 10 minutes les fleurs. Deux tasses par jour suffisent. L’utilisation de quelques huiles essentielles aidera aussi à atténuer la désagréable sensation ressentie dans les oreilles. L’huile essentielle de ginkgo biloba atténuera la sensation de vertige éprouvée par le patient. Laisser tomber quelques gouttes d’huile de ricin dans les oreilles avant de se coucher. Laisser agir en se les bouchant avec du coton.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).