Vélar (Erysimum)


Vélar (Erysimum)
Noter cet article

Le vélar
Erysimum
Propriétés et bienfaits du vélar
Précautions d’utilisation du vélar

Le vélar

Le vélar est une plante crucifère, vivace et dicotylédone. Il dispose d’une tige rigide bien dressée. En grandissant, cette dernière devient rameuse et peut atteindre jusqu’à 70cm de longueur. Les feuilles inférieures du vélar présentent de grandes lobes dentés et lancéolés. Celles qui sont plus en hauteur sont plus petites et beaucoup moins lobées. Elles sont disposées de part et d’autre de la tige. De couleur jaune, les fleurs du vélar sont très petites. La floraison a lieu en été, entre juin et septembre. Moutarde des haies, herbe aux chantres ainsi que sisymbre sont autant de noms qui peuvent désigner cette plante.

Erysimum

Dans l’univers scientifique, le vélar est appelé erysimum ou sisymbium officinalis. Il fait partie de la famille des brassicacées et compte plus de 80 espèces. Ce type de plante provient des régions méditerranéennes, d’Amérique du nord, de l’archipel de Macaronésie ainsi que des pays asiatiques du sud-ouest. De nos jours, le vélar évolue surtout sur des pelouses rocailleuses, comme celles des Pyrénées. Ce type de plante est constitué essentiellement d’hétérosides comme le digitoxose ainsi que de dérivés sulfurés ou essence allylique. Les graines, les feuilles ainsi que les sommités fleuries représentent les parties les plus utilisées du vélar.



Propriétés et bienfaits du vélar

Les graines du vélar agissent comme antispasmodiques au sein des voies biliaires. Elles sont donc conseillées chez les sujets présentant des problèmes à ces endroits. Disposant de vertus expectorantes, les feuilles du vélar peuvent calmer la toux ainsi que les inflammations du larynx. Elles sont donc préconisées en cas d’enrouement de la voix. Étant donné que ces mêmes feuilles sont mucolytiques, elles peuvent aussi faciliter l’expulsion des mucus. Elles préviennent également contre la maladie dénommée scorbut et stimule tout l’organisme. Les sommités fleuries de cette plante disposent des mêmes propriétés que ces feuilles.

Associations

Pour calmer la toux associations avec l’eucalyptus ou le thym.
Contre l’enrouement de la voix avec les propriétés de l’échinacéa.

Précautions d’utilisation du vélar

Afin de bien profiter des vertus du vélar, il est important de respecter le dosage dans les diverses préparations thérapeutiques. Pour en faire une infusion, utiliser 10g de sommités fleuries au maximum pour une tasse d’eau bouillante. Le temps d’infusion doit s’étaler sur une vingtaine de minutes, pour un meilleur résultat. 3 tasses suffisent pour une journée entière. Pour le suc frais, le mélanger avec du miel ou du lait avant de le consommer. Pour fabriquer du sirop à base de vélar, peser 125g de sommités fleuries et 0,5kg de sucre. Faire bouillir les sommités dans 0,5l d’eau pendant une dizaine de minutes. Rajouter le sucre puis laisser le tout cuire à feu doux. Avec les teintures-mère, consommer 50 gouttes quotidiennement à raison de 3 doses par jour.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).