Rose trémière (Alcea rosea)


Rose trémière (Alcea rosea)
Noter cet article

La rose trémière
Alcea rosea
Propriétés et bienfaits de la rose trémière
Précautions d’utilisation de la rose trémière

La rose trémière

Vivace, la rose trémière est une plante herbacée à grande taille. Certaines variétés peuvent atteindre plus de 2,5m de hauteur. Son feuillage est caduc et léger. Apparaissant dès la fin du printemps, les fleurs de la rose trémière ont des teintes très diversifiées, dont le blanc, le noir, le rose, le jaune, le carmin, le pourpre, le rouge, l’orange, l’abricot et le violet. Elles peuvent être simples ou doubles. Cette plante trouve sa place devant une haie de conifère ou le long d’un mur d’une cour. Elle évolue correctement sur un sol riche, placé à mi-ombre et peu exposé aux vents. Pour bien vivre, elle a besoin d’une distance d’au moins 30 cm avec sa plante voisine.

Alcea rosea

La rose trémière répond au nom botanique d’Alcea rosea. Elle provient d’Asie et d’Europe. La rose trémière fait partie des malvacées. Elle possède une soixantaine d’espèces répandues dans le monde, dont les plus connues sont la crème de cassis, le nigra, le chater’s double et la majorette. Pour qu’elle puisse pousser correctement, sa plantation doit se faire à l’automne ou au printemps. Quant aux semis, ils se font durant l’été. La rose trémière peut également être désignée par les appellations bâton de Jacob, primerose et passe-rose. Son entretien reste très simple. Il suffit de retirer les fleurs fanées, de bien drainer le sol et de tuteurer les tiges les plus hautes.



Propriétés et bienfaits de la rose trémière

La rose trémière renferme de nombreuses propriétés médicinales. Elle est adoucissante et laxative, préconisée de ce fait dans le traitement des maux intestinaux. Cette plante dispose de vertu apéritive lui permettant d’aiguiser l’appétit. En tant qu’émolliente, elle calme et apaise les inflammations des divers tissus. La rose trémière est également béchique et antiglaireuse. Aussi, elle calme les toux et diminue les risques de glaire. Cette plante comprend également des matières colorantes qui peuvent être extraites et utilisées pour teindre différents types de textiles.

Associations

La ciboulette et le sureau noir pour leurs propriétés laxatives.
Le fenugrec pour améliorer l’appétit.
Le miel et cannelle ou la sauge pour calmer la toux.

Précautions d’utilisation de la rose trémière

La rose trémière est une plante parfaitement comestible. Ses fleurs peuvent se consommer confites, en salades ou en tisane. En tant que plante médicinale, la rose trémière doit être utilisée en toute connaissance de cause. Bien que la rose trémière soit non-toxique, un dosage de 3 tasses de tisane par jour suffit pour bénéficier des vertus de cette plante. Il est préférable de ne pas en donner aux femmes enceintes et allaitantes afin de leur éviter des désagréments tels que des nausées et des vomissements. En raison de leur teneur en colorant, il est déconseillé d’en donner aux enfants en bas âges. Leurs organismes peuvent ne pas tolérer ce type de constituants.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).