Douleurs musculaires


Douleurs musculaires
Noter cet article

Douleurs musculaires
Causes des douleurs musculaires
Symptômes des douleurs musculaires
Traitement par les plantes médicinales

Douleurs musculaires

La douleur musculaire a plusieurs origines. Elle concerne surtout les muscles du tronc et des membres. Un petit rappel est nécessaire pour mieux comprendre les mécanismes de la douleur musculaire. Les fibres musculaires forment des faisceaux qui peuvent se contracter ou se relâcher. Les muscles impriment ainsi aux articulations un certain nombre de mouvements. Par ailleurs, les muscles sont isolés les uns des autres et séparés de la peau par des enveloppes résistantes, les aponévroses. Celles-ci ont pour rôle de protéger les fibres et faciliter le glissement des muscles les uns sur les autres. Toute atteinte des structures avoisinantes d’un muscle provoque ainsi une douleur musculaire, en plus d’une affection directe.

Causes des douleurs musculaires

Une douleur musculaire survient lorsque le muscle concerné est gêné dans ses mouvements, lorsqu’il y a une contracture anormale à l’exemple d’une crampe. Celle-ci est due à un traumatisme causé par un choc direct ou à la suite d’un effort physique exagéré. Dans le cas des traumatismes, la contusion et la rupture par contraction excessive sont les principales causes de la douleur musculaire. La contusion est consécutive à une chute, des coups ou des fractures compliquées. La rupture musculaire par contraction excessive, quant à elle, survient lors des crises d’épilepsie, de tétanos, d’effort intense et maladroit. Il existe toutefois des causes prédisposantes, telles que la fièvre typhoïde, la syphilis, la rougeole, l’alcoolisme, le rhumatisme, l’ataxie et le surmenage. Une cause grave qu’il ne faut pas ignorer est la myosite dont il existe deux formes : la myosite aiguë et la myosite chronique. Il s’agit d’une inflammation des muscles, succédant à une piqûre, à une coupure, à la présence d’un corps étranger dans le muscle, à une contusion ou à une rupture musculaire. Dans d’autres cas, elle est secondaire à une infection locale ou générale. La myosite chronique, qui est une dégénérescence fibreuse, peut succéder à une myosite aiguë. Mais plus souvent, elle est secondaire à une ostéite ou une arthrite chronique du voisinage.



Symptômes des douleurs musculaires

Dans la contusion musculaire, on assiste à une infiltration de sang avec rupture de quelques fibres, ou rupture plus ou moins complète de tout le muscle. On met alors en évidence une douleur profonde, intense, augmentant par la pression ou les mouvements. La douleur est accompagnée d’engourdissement musculaire, d’un gonflement formé par une collection sanguine. Dans les ruptures des muscles superficiels, la douleur est localisée, survenant insidieusement lorsque la lésion se produit au cours d’une maladie infectieuse et brusquement, au contraire, lorsqu’elle succède à un effort. Dans ce dernier cas, la douleur est accompagnée d’une sensation de craquement avec chute s’il s’agit d’un muscle du membre inférieur. La myosite aiguë, pour son compte, se traduit par une douleur musculaire pénible lors de la contraction. Le relâchement du muscle diminue la souffrance. La douleur est accompagnée d’un gonflement et d’une induration de la région enflammée, puis ramollissement et abcès.

Traitement par les plantes médicinales

L’arnica est connue pour son efficacité contre les douleurs musculaires en cas de contusion. Cette plante possède des vertus anti-inflammatoires en application locale. Elle guérit également les hématomes de façon très rapide. Elle est présentée sous forme de pommade, en vente dans les pharmacies. L’effet est d’autant plus efficace quand le patient l’associe avec une prise orale du même produit en homéopathie. Ceci s’explique par une synergie d’action entre les deux formes. Si on est dans l’impossibilité de se procurer de la pommade ou du produit à l’homéopathie, on peut utiliser directement les feuilles écrasées d’arnica sur la partie douloureuse. Il est conseillé ensuite d’envelopper le pansement de compresse et de bandage pour le faire tenir et lui permettre d’agir efficacement. Traitements des douleurs musculaires du bras, des jambes, cuisses, mollets et dos avec les plantes suivantes: pour les douleurs articulaires et musculaires le cassis, le Baume du Tigre et harpagophytum.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).