Douleurs articulaires


Douleurs articulaires
Noter cet article

Les douleurs articulaires
Causes des douleurs articulaires
Symptômes des douleurs articulaires
Traitement par les plantes médicinales

Les douleurs articulaires

La douleur articulaire est un signe observé dans de nombreuses pathologies articulaires. C’est le premier symptôme dont se plaint le malade, quelles que soient la localisation et la cause de la maladie. Quelquefois, elle ne se limite pas à une seule articulation, mais touche simultanément plusieurs parties. Dans la majorité des cas, la douleur articulaire n’est pas isolée mais est accompagnée d’autres signes en fonction de la pathologie en cause. Celle-ci peut être un traumatisme, le rhumatisme, l’arthrite infectieuse, l’arthrose ou encore des tumeurs. La présence d’une douleur articulaire doit donc faire l’objet d’un diagnostic très strict pour connaître la cause exacte afin d’instituer le traitement approprié. La douleur articulaire survient lorsqu’un élément de l’articulation est atteint. Cet élément peut être le cartilage, un os, un ligament ou un tendon. La douleur apparaît généralement à la suite d’une inflammation.

Causes des douleurs articulaires

Le traumatisme est la cause la plus fréquente de la douleur articulaire. La nature de la maladie est alors évidente dans ce cas. Parmi les principales lésions responsables de la douleur, l’on cite les luxations, les fractures osseuses, les décollements du cartilage, les pincements articulaires ainsi que les déplacements et les ruptures de tendon ou de ligament. Une cause également fréquente est le rhumatisme accompagné d’un phénomène inflammatoire. On distingue plusieurs types : le rhumatisme articulaire aigu, le pseudo-rhumatisme infectieux, la maladie de Chauffard-Still qui est l’apanage des enfants de 2 à 8 ans et le rhumatisme chronique survenant après une attaque aiguë. Ce dernier type de rhumatisme a plusieurs origines : infectieuse, hormonale ou métabolique comme les troubles thyroïdiens ou la goutte, les troubles trophiques comme la maladie de Parkinson et l’insuffisance hépatique où le rhumatisme s’alterne souvent avec d’autres maladies comme l’asthme, la migraine ou l’eczéma. L’arthrite et l’arthrose sont également de grands responsables de la douleur articulaire.



Symptômes des douleurs articulaires

Dans l’atteinte articulaire d’origine traumatique, la douleur est souvent intense, survenant immédiatement après l’incident traumatique. Elle est accompagnée d’une tuméfaction et éventuellement de blessures. Dans le cas du rhumatisme articulaire aigu, les manifestations articulaires sont précédées de fièvre, d’angine et de troubles digestifs. Ces manifestations articulaires sont caractérisées par des douleurs vagues et péri-articulaires au début. Ensuite, elles deviennent plus précises, intra-articulaires avec sensations de gonflement de la jointure de l’articulation concernée. L’atteinte devient par la suite mobile, atteignant successivement plusieurs articulations. Les premières articulations touchées sont celles qui se fatiguent le plus. Pour le rhumatisme chronique, la douleur articulaire est surtout intense au réveil, lors des mouvements de déverrouillage articulaire. Par contre, l’inflammation est peu marquée, contrastant avec une déformation importante de l’articulation et la présence d’un craquement caractéristique. Dans les douleurs arthritiques, les phénomènes inflammatoires priment avec une rougeur de l’articulation concernée. La fièvre accompagne souvent la douleur. La douleur de l’arthrose est similaire à celle du rhumatisme chronique. Le froid et l’humidité sont des facteurs aggravants.

Traitement par les plantes médicinales

Comme traitement adjuvant à une prise en charge médicale classique, l’harpagophytum  peut être utilisé pour soigner l’arthrite grâce à son effet anti-inflammatoire. Il est également indiqué dans les cas d’arthrose et de rhumatisme. Cette plante est vendue sous forme de comprimé. La prise orale donne de meilleurs résultats en association avec une application locale de pommade de poivre de Cayenne. Cet émollient peut être appliqué sous compresse notamment lors des crises aiguës d’affection rhumatismale. Pour les douleurs rhumatismales de moindre gravité, le saule en comprimé, en capsules ou en gélules est aussi reconnu pour son efficacité. A prendre pendant une période prolongée, de façon continue au début, puis intermittente en période d’entretien. Traitement de la douleur avec les plantes médicinales suivantes : pour les douleurs articulaires diffuses et nocturnes le cassis, muladha, Baume du tigre et  harpagophytum.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).