Développement intellectuel de l’enfant


Développement intellectuel de l’enfant
Noter cet article

Développement intellectuel de l’enfant
Causes des incidents et des anomalies de développement
Les troubles du développement intellectuel de l’enfant
Traitement par les plantes médicinales

Développement intellectuel de l’enfant

Le développement intellectuel de l’enfant se produit en parallèle avec la motricité. Entre 3 et 6 ans, un enfant traduit surtout ses activités intellectuelles par des jeux fonctionnels. Il s’exerce aux imitations mais développe aussi en même temps ses capacités d’imagination et de fiction. C’est la période où l’observation est à son niveau d’acuité optimal et où l’enfant est très réceptif. A 3ans, l’enfant ne se fixe pas encore un but dans ses activités. Au fur et à mesure qu’il grandit, ses actes prennent une signification précise, ainsi qu’un objectif. A 4ans, il peut déjà distinguer ce qu’il aime de ce qui ne l’intéresse pas. A 6ans, toute activité a un but, d’où la persévérance à finir ce qu’on a commencé. A 6-7ans, l’enfant est apte à faire une représentation symbolique de ce qu’il perçoit. C’est également le moment où se développe l’intuition. A 7-8 ans, la perception devient plus objective et la logique fait son apparition dans le raisonnement. D’ailleurs, la tranche de 6-12ans représente l’âge scolaire.

Causes des incidents et des anomalies de développement

Une atteinte psychologique peut aboutir à un trouble de la préhension, de la locomotion et de l’automatisme chez le jeune enfant. Un trouble intellectuel porte surtout atteinte à l’apprentissage, que ce soit au niveau du langage, des nouveaux mouvements, des gestes quotidiens de la vie, que les performances scolaires. Les troubles du développement intellectuel sont essentiellement dus à des perturbations émotivo-affectives et à des difficultés d’apprentissage. Ces troubles se traduisent en général par un manque de concentration et d’attention, un retard d’apprentissage, voire une régression répercutant sur les résultats scolaires. Ces troubles émotivo-affectives sont le plus souvent la conséquence d’une maltraitance parentale, d’une privation de la présence de l’un ou des deux parents, hormis les tares génétiques ou les malformations congénitales. Le principal facteur en cause est le stress permanent et chronique qui porte atteinte sur certaines structures cérébrales encore en voie de formation chez l’enfant, comme les hippocampes, le cortex frontal et les structures amygdaliennes.



Les troubles du développement intellectuel de l’enfant

Le manque de concentration et d’attention se reflète sur la scolarité de l’enfant. L’apprentissage étant basé sur la disponibilité de l’esprit de l’enfant à accueillir les informations qu’on lui transmet, à les retenir et à les mémoriser. Un esprit distrait n’est pas disposé à apprendre correctement. Le mécanisme de mémorisation est ainsi altéré. L’enfant ne retient pas ce qu’il apprend et il est incapable de faire un rappel. En ce qui concerne l’apprentissage, les incidents portent en même temps sur l’apprentissage de base et l’apprentissage scolaire. Le premier concerne les règles d’hygiène de vie et de comportement. Il permet la maîtrise de soi, des pulsions, de la pensée, des gestes et du savoir-vivre. Le second est caractérisé par une baisse d’intérêt pour les études, sinon un désintéressement total. L’attention porte plutôt sur les problèmes domestiques ou autres.

Traitement par les plantes médicinales

Toute atteinte au développement intellectuel de l’enfant doit faire appel à une prise en charge psychiatrique ou à une assistance psychanalytique. Toutefois, en parallèle avec ces thérapeutiques assez complexes, des plantes médicinales peuvent améliorer la mémoire, la concentration et corriger certains troubles de l’humeur. Le ginkgo possède des vertus incontestables contre les troubles de la concentration et de la mémoire. Il corrige également les troubles de l’humeur. Il est vendu sous forme de comprimés ou de gélules. L’avis d’un médecin est indispensable sur l’utilisation et la posologie du gingko chez l’enfant. La prise de tisane, que ce soit en infusion ou en décoction, est déconseillée. Si l’enfant est soumis à un stress chronique, le ginseng peut être utilisé en tant que stimulant pour pallier la fatigue psychique engendrée par les conflits et les instabilités. Toutefois, ce remède a ses effets indésirables dont il faut tenir compte. L’avis d’un pharmacien ou d’un médecin est donc nécessaire.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).