Dépuratifs de la peau


Dépuratifs de la peau
Noter cet article

Dépuratifs de la peau : pour qui, pourquoi ?
Mauvaise élimination et altération de la peau
Les signes qui doivent alarmer
Les bonnes plantes dépuratives pour la peau

Dépuratifs de la peau : pour qui, pourquoi ?

Les dépuratifs sont des préparations appelées à assumer un rôle spécifique sur l’organisme. Ils sont censés désengorger les tissus des charges de toxines, qui se forment à l’issue des différents métabolismes. Normalement, ces toxines sont convoyées à l’extérieur du corps par des processus naturels d’élimination. La transpiration, le fait d’uriner ainsi que le processus fébrile des infections sont des exemples de ces processus. Mais il arrive que le mode de vie et d’autres excès mettent à mal l’efficacité de ces derniers. Au niveau de la peau, l’inhibition de l’élimination se devine par des signes parfois anodins. Comédons, boutons, tendance acnéique ou aspect terne de la peau sont autant de manifestations qui doivent faire envisager le recours aux dépuratifs.

Mauvaise élimination et altération de la peau

L’on peut naturellement se demander pourquoi l’état de la peau s’altère, quand l’élimination se passe mal. Cela s’explique simplement par le fait que la peau fait, elle-même, partie du grand système naturel d’élimination. Avec le tractus intestinal, les reins, les poumons et le foie, elle intervient quotidiennement dans la purification du sang. Elle est en fait un des derniers recours de l’organisme, pour se débarrasser des impuretés liées à son fonctionnement. Dans cette logique, les dépuratifs à visée cutanée sont d’abord appelés à agir sur le foie. Il est effectivement démontré que les principaux soucis cutanés apparaissent quand le foie est trop surmené pour assumer pleinement sa fonction. La plupart des dépuratifs de la peau sont aussi des tonifiants biliaires. Une meilleure hygiène alimentaire constitue un premier réflexe dépuratif.



Les signes qui doivent alarmer

Avant de recourir aux dépuratifs, il faudrait bien faire la part entre imperfections cutanées symptômes et maladies de la peau. Ces dernières relèvent de mécanismes complexes, infectieux ou allergiques, qui demandent l’intervention d’un spécialiste. Il est la seule personne apte à en poser le diagnostic et prescrire le bon traitement. D’ailleurs, ce genre de manifestation persiste, même après un recours soutenu aux dépuratifs. Ces derniers ne peuvent apporter de réponses qu’aux légères manifestations, véritablement liées à un défaut d’élimination. Les plus courantes sont les acnés et les comédons ainsi que la tendance grasse de la peau, qui signifie une exagération de la sécrétion de sébum. Les démangeaisons inexpliquées et la formation de petits boutons rouges sont aussi des signes courants.

Les bonnes plantes dépuratives pour la peau

Le choix des dépuratifs de la peau est facile, la nature comptant de nombreuses plantes aux effets prouvés. Le commerce propose même des complexes formulés à partir de la combinaison de la plupart de ces plantes. Dans la liste, la bardane tient une place de privilège. Elle agit contre le développement des champignons et autres germes, par la présence de polyphénols. La plante est particulièrement efficace pour réguler une trop forte sécrétion de sébum et lutter contre la peau grasse. De plus, la plante possède des actifs qui en font un excellent sudorifique et un dépuratif d’autant plus puissant. La pensée sauvage constitue une bonne ressource pour en optimiser l’effet. Cette dernière active favorablement la sécrétion biliaire et présente des pouvoirs cicatrisants sur la peau. Le sureau est aussi recommandé contre les irritations cutanées, il favorise la sudation pour une meilleure élimination des impuretés. La sauge, connue pour ses vertus calmantes et réparatrices sur les lésions cutanées, peut être associée à ses voisines. L’on peut tirer partie des bienfaits de ces plantes par les gélules vendues dans le commerce spécialisé. Les infusions, prises quotidiennement et de manière assidue, contribuent en même temps à hydrater l’organisme.Enfin, en tisane le desmodium, le chardon Marie et l’artichaut sont d’excellents dépuratifs.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).