Bronchite asthmatiforme


Bronchite asthmatiforme
4 (80%) 1 - Avis conso

La bronchite asthmatiforme
Causes de la bronchite asthmatiforme
Symptômes de la bronchite asthmatiforme
Traitement par les plantes médicinales

La bronchite asthmatiforme

La bronchite asthmatiforme, dyspnéisante ou encore broncho-alvéolite est une forme d’affection pulmonaire qui réunit simultanément les manifestations symptomatiques de la bronchite et de l’asthme. Malgré les similitudes de cette affection avec l’asthme, elle n’est pas provoquée par des allergies, contrairement à ce dernier. D’origine virale, la bronchite asthmatiforme est une affection saisonnière qui touche en particulier les nourrissons et les enfants de moins de 2 ans. L’épidémie dyspnéisante est fréquente pendant la saison hivernale. Cette maladie, dont les causes sont souvent majeures, peut faire des dégâts importants sur les voies aériennes basses. Durant les phases de son développement, la broncho-alvéolite va progressivement obstruer les bronchioles de l’enfant. C’est la contraction des bronches qui provoque les symptômes similaires à ceux de l’asthme et qui peut faire penser que c’en est un. Les crises qui accompagnent cette affection des voies respiratoires sont appelées éréthismes bronchiques.

Causes de la bronchite asthmatiforme

Lorsqu’elle affecte le nourrisson, la bronchite asthmatiforme est souvent déclenchée suite à une contamination par le Virus Respiratoire Syncitial ou VRS. Pour les plus grands, elle s’attrape surtout dans les lieux propices à la propagation de la maladie comme la crèche ou l’école. L’affection se transmet facilement entre les enfants pendant les jeux, surtout pendant l’hiver. Par ailleurs, une rhinite mal soignée peut se transformer en dyspnéisante. La broncho-alvéolite peut aussi être provoquée par l’aggravation d’une irritation bronchique dont les origines varient entre une insuffisance cardiaque, un reflux gastrique ou une simple infection bronchique. Dans ce cas de figure, elle est d’origine infectieuse. Par la suite le déclenchement de la bronchite asthmatiforme entraîne chez le patient une réaction excessive. L’état du malade peut empirer en cas de surinfection bactérienne.



Symptômes de la bronchite asthmatiforme

Durant son évolution, la bronchoalvéolite va d’abord affecter les voies aériennes extra-thoraciques comme le nez et le thorax avant d’attaquer celles qui sont intra-thoraciques. Le signe couramment associé à la bronchite asthmatiforme est la formation d’une sécrétion de crachats jaunâtres et visqueux. Les sécrétions bronchiques sont souvent accompagnées de gêne respiratoire, causée par le rétrécissement des bronches. Sur le plan physiopathologique, la dyspnéisante se traduit par une entrave de l’activité ciliaire entraînant un bronchospasme. Il n’est pas rare que le patient soit victime d’une intromission bronchiolaire. Le malade peut également tousser fréquemment et présenter de la fièvre. La toux est d’abord quinteuse puis devient progressivement grasse. En outre, cette affection se manifeste par des sifflements provenant de la cage thoracique pendant la respiration. La bronchite asthmatiforme provoque un écoulement nasal qui peut obstruer la fonction respiratoire. Sinon, l’on remarque souvent un manque d’appétit ainsi qu’une faiblesse musculaire chez les malades.

Traitement par les plantes médicinales

La bronchite asthmatiforme se soigne très bien avec des plantes médicinales. Les propriétés de ces dernières atténuent rapidement les symptômes de cette affection. Utilisée sous forme d’huile essentielle, le citrus reticulata ou mandarine relaxe l’enfant. Son administration peut arrêter l’apparition des crises. C’est un remède doux dont l’utilisation nécessite toutefois de suivre la posologie recommandée du fait de la présence de la limonène dans sa composition. Le massage à base d’huile essentielle de rosmarinus officinalis calme les manifestations de cette affection dans toutes les phases de son évolution. Par ailleurs, la décoction de fenouil ou de réglisse favorise l’expectoration. La racine de guimauve, le thym, les bourgeons de sapin, l’eucalyptus ainsi que le bouillon blanc constituent un traitement efficace contre cette maladie. Ces plantes médicinales sont utilisées en huile essentielle, en sirop, en gouttes ou simplement bues en tisane. Ginseng et spiruline pour la convalescence.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).