Baisse de tonus


Baisse de tonus
Noter cet article

Baisse de tonus
Causes d’une baisse de tonus
Symptômes d’une baisse de tonus
Traitement par les plantes médicinales

Baisse de tonus

La baisse du tonus traduit généralement tout état de fatigue, réduisant la force d’un individu. Il peut s’agir d’une baisse de la force musculaire, de l’endurance et de la résistance à l’effort. Elle est le plus souvent bénigne et n’est liée à aucune maladie grave en évolution ou chronique. C’est un symptôme isolé, ne s’accompagnant d’aucun trouble somatique ni psychique. Toutefois, dans certains rares cas, il peut être le signe avant coureur d’une affection nerveuse, neurologique ou psychique. La tonicité musculaire est le degré de tension permanente des muscles. Physiologiquement, les muscles se contre-balancent exactement pour établir un équilibre dans l’organisme. Quelquefois, la baisse du tonus peut être unilatérale, faisant évoquer à ce moment-là une atteinte neurologique ou médullaire. Dans tous les cas, la baisse du tonus porte essentiellement sur la capacité de contraction musculaire, traduisant la force des groupes de muscles mis à l’épreuve.

Causes d’une baisse de tonus

La fatigue est la cause qu’on évoque d’emblée devant une baisse de tonus. Les muscles, ayant épuisé leur réserve d’énergie ou accumulé de l’acide carbonique, ne sont plus aptes à assurer des contractions vigoureuses. Les efforts physiques intenses et surtout prolongés sont les premiers responsables de cette fatigue musculaire. Ensuite, le manque de sommeil et les veilles trop fréquentes empêchent un renouvellement cellulaire suffisant, dont celui des cellules musculaires en l’occurrence. La récupération devient donc incomplète, expliquant la diminution de la force de contraction. Sinon, dans les causes plus graves, on peut citer les atteintes neurologiques, c’est-à-dire au niveau cérébral et les atteintes médullaires au niveau de la moelle épinière. Dans ces cas, c’est la commande des mouvements et des stimulations qui est altérée.



Symptômes d’une baisse de tonus

La baisse de tonus se traduit inévitablement par la réduction des activités de l’individu, incapable de faire des efforts. Quelquefois, la baisse de tonus se manifeste par des crampes ou des contractures lors des efforts physiques forcés. Des tremblements peuvent également apparaître spontanément ou une sensation de petites secousses dans les muscles, qui sont l’équivalent des contractures involontaires. On note également une baisse de l’endurance de l’individu à l’effort ou même au travail quotidien. Dans certains cas, le sujet présente une envie permanente de dormir et des bâillements fréquents. De plus, on observe un manque de réactivité aux stimuli musculaires et parfois même une diminution de l’ampliation des réflexes. Au pire des cas, on assiste une paralysie, c’est-à-dire à une absence totale de contraction et d’activité musculaire. Si la baisse de tonus est secondaire à une atteinte neurologique ou médullaire, les signes sont plus complexes et l’hypotonicité des muscles n’est plus isolée mais fait partie d’un syndrome bien déterminé.

Traitement par les plantes médicinales

Si la baisse de tonus n’est pas sous-jacente à une pathologie neurologique ou médullaire, le principal remède est le repos pour permettre une récupération complète et un regain d’énergie. Le manque de sommeil se traite de la même manière. Il est important de noter que le sommeil est plus récupérateur lorsqu’on dort dans le noir, fenêtres fermées et sans lumière allumée. Un apport vitamino-calcique est de règle, ainsi que d’oligo-éléments. Les plantes les plus riches en vitamine C sont les agrumes, le kiwi et l’acérola. Les fruits d’acérola contiennent particulièrement une teneur très élevée en acide ascorbique. Il est conseillé de faire une cure de tisane de bourgeon de pin. Des préparations dédiées à cet effet sont en vente en pharmacie. Pour revigorer les muscles, on peut ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de thym ou de marjolaine dans l’eau de bain. Certains thérapeutes préconisent la spiruline pour traiter les baisses de tonus plus poussées.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

3 Avis

Afficher le 3eme commentaire

Trackbacks

  1. Ashwagandha (Withania somnifera) | Plantes medicinales, propriétés, bienfaits et vertus
  2. Baies de Goji (Lycium Barbarum) | Plantes medicinales, propriétés, bienfaits et vertus
  3. Gelée royale | Plantes medicinales, propriétés, bienfaits et vertus

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).