Aunée (Inula helenium)


Aunée (Inula helenium)
Noter cet article

A la découverte de l’aunée
La botanique de l’aunée
Une plante riche de vertus
Précautions d’utilisation de l’aunée

A la découverte de l’aunée

Trouvant ses lointaines origines sur le continent asiatique, l’aunée est une plante appréciée au jardin comme dans les soins. Celle qui se faisait aussi connaître comme l’énule campane ravit par ses allures qui rappellent la marguerite. Comestible, tout en étant très décorative, elle surprend les papilles par les desserts préparés avec sa racine. Certains se délectent également des feuilles de cette plante qui a, en plus, de grandes réputations médicinales.

La botanique de l’aunée

L’Inula helenium est une plante de la famille des Asteracea, que l’on retrouve souvent en touffe. Cette plante vivace est assez grande, ses tiges culminant parfois à deux mètres. Elle se reconnaît à son feuillage qui se dessine en étage. La base de l’aunée porte de grandes feuilles pouvant atteindre les 80cm. Celles du sommet sont nettement moins larges, mais toutes ont une couleur vert pâle. A la floraison qui survient en été, elle affiche des capitules jaunes. La soie de couleur rousse qui entoure ses akènes permet aussi de distinguer l’aunée.



Une plante riche de vertus

Les propriétés de l’aunée sont connues depuis très longtemps. La plante est réputée pour ses vertus digestives et toniques. Pour ce trait, elle est de bon usage dans le traitement des diarrhées chroniques, ou encore des atonies digestives. Le manque d’appétit est généralement bien corrigé par cette plante. Les personnes en pleine convalescence, ou souffrant d’asthénie, gagnent à essayer une cure de décoction d’aunée. L’inule est, de plus, un décongestionnant respiratoire de premier ordre. Elle contient un principe actif, l’alantolactone, qui en fait un puissant anti-tussif. Elle est utile pour soulager les complications pulmonaires des grippes ainsi que les symptômes des bronchites. Par inhalation, ou décoction sucrée au miel, la plante exprime ses vertus calmantes et antiseptiques. L’inule aunée est une complice des voies urinaires mal en point. Diurétique, elle calme également les engorgements dus aux calculs, tout comme les douleurs des coliques néphrétiques ou des cystites. Elle active, de la même façon, les sécrétions hépato-biliaires, tout en étant un excellent emménagogue. Les infections de la sphère génitale évoluent favorablement avec l’aunée. En externe, la plante fait des merveilles sur les dermatoses et autres infections cutanées.

Voir également pour les problèmes hépatobiliaires les propriétés du chardon Marie ou les bienfaits du pissenlit ou l’artichaut contre le foie engorgé.

Précautions d’utilisation de l’aunée

Malgré la multitude de ses bienfaits sur la santé, il ne faut pas croire que l’aunée convient à tout le monde. Le contact avec les parties aériennes de la plante, un peu velues, peut donner lieu à des cas d’allergie. L’utilisation de l’huile essentielle doit susciter la même prudence, par rapport à cet aspect. Le recours à la plante est formellement déconseillé en cas de maladies et de tumeurs de siège mammaire.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).