Coqueluche


Coqueluche
Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

Coqueluche
Causes de la coqueluche
Symptômes de la coqueluche
Traitements par les plantes médicinales

Coqueluche

La coqueluche est une une infection bactérienne qui touche surtout les nourrissons. Toutefois, les adolescents non vaccinés et les adultes qui n’ont plus leur immunité pourront également attraper la maladie. Elle est très contagieuse et se transmet facilement. Le contact avec la salive du malade qui se propage sous formes de postillons lorsqu’il éternue ou tousse est une contamination directe. Chez les nourrissons, l’infection peut être grave tandis que chez les adultes, elle se présente comme une maladie banale. Seule la vaccination peut protéger les bébés de cette manifestation bactérienne. Ils doivent recevoir le vaccin à partir du troisième mois en trois injections à intervalle d’un mois. L’immunité n’est pas tout à fait assurée, cependant les effets sont atténués. Après avoir attrapé la maladie, le sujet est immunisé totalement et définitivement. La convalescence sera plus ou moins longue selon l’individu.

Causes de la coqueluche

Comme la coqueluche est une maladie infectieuse due à des bactéries, celle qui en est responsable est la bactérie Bordetella pertussis. Les germes vont entrer dans la gorge et continuer leur chemin jusque dans les poumons. L’irritation de ces zones provoque des toux violentes caractérisées par un bruit spécifique connu sous le nom de  »chant de coq » chez les tout petits. Chez les adultes, cette toux peut durer plus d’une semaine, sans qu’aucun autre signe apparaisse. La paracoqueluche est une autre forme de la maladie. Elle n’est pas aussi grave que la coqueluche proprement dite. Elle est causée par la bactérie Bordetella parapertussis. La période d’incubation de la maladie peut durer deux semaines et le patient peut contaminer son entourage dès que l’affection se déclare. Il reste contagieux pendant plus d’un mois qui suit cette période d’incubation.



Symptômes de la coqueluche

A son début l’infection ne présente aucun signe symptomatique. Elle arrive sous forme d’un simple rhume, accompagné d’éternuements sans gravité. La toux sèche qui se manifeste n’a rien d’inquiétant. Une légère fièvre peut se déclarer et le nez peut couler un peu. Cet état peut durer une ou deux semaines. La maladie évolue au bout de ce temps, la toux se transforme et devient plus fréquentes et plus violentes. Les quintes épuisent le patient, il a la sensation d’étouffer et les toux peuvent même l’asphyxier. Dans certains cas, elles sont suivies de vomissements. La fièvre peut ou non persister, toutefois, le patient a de difficultés à respirer et la respiration est sifflante surtout la nuit. La peau et les lèvres du bébé peuvent prendre une coloration bleue. Une convulsion ou un évanouissement est à craindre. Ces manifestations indiquent que la maladie subit une complication. Dans ce cas, une consultation médicale s’avère obligatoire et urgente.

Traitements par les plantes médicinales

Pour soigner et apaiser les toux de la coqueluche, plusieurs plantes médicinales sont utilisées. En pédiatrie, l’emploi du coquelicot est assez courante pour calmer les quintes de toux des bébés. L’ail en décoction est également efficace. Faire bouillir une quinzaine de grammes de plante dans un litre de lait. A boire chaud tout au long de la journée. Le sirop fabriqué à partir de l’ail donne également de meilleurs résultats. Mettre 100 grammes du produit dans 200 grammes d’eau. Utiliser autant de quantité de sucre. Porter à ébullition et laisser refroidir. Prendre chaque jour 2 ou 3 cuillerées à café du sirop pur ou dilué. Utiliser la tisane de menthe pouliot, de lavande, de thym ou d’origan pour diluer. La ballote est aussi indiquée. Boire, avant les repas, 3 tasses par jour de l’infusion préparée avec de la ballote. Pour cela prendre 20 grammes de plante, les jeter dans de l’eau bouillante et les laisser infuser 10 minutes.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).