Refroidissement du corps


Refroidissement du corps
Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

Le refroidissement
Causes du refroidissement
Symptômes du refroidissement
Traitement par les plantes médicinales

Le refroidissement du corps

Le refroidissement est l’état d’un sujet qui subit une hypothermie, c’est-à-dire une baisse de la température du corps. Cet état indispose le sujet à exécuter ses tâches quotidiennes et peut même devenir invalidant si une prise en charge n’est pas adoptée à temps. Les situations pouvant causer le refroidissement sont nombreuses, mais dans tous les cas, la vitalité et la résistance aux maladies infectieuses sont diminuées à cause d’une atténuation de l’action de la phagocytose, d’où la gravité de l’affection. Le refroidissement a des conséquences sur les nerfs, le cœur, les reins, l’appareil respiratoire et les articulations. Les manifestations du refroidissement seront donc variables selon l’organe qui en souffre.

Causes du refroidissement corporel

Il existe des facteurs favorisant le refroidissement. La fatigue, la malnutrition ou la dénutrition, l’alcoolisme, l’affaiblissement produit par une perturbation psychique, ainsi que les émotions violentes prédisposent les individus à cette affection. Mais la cause principale est bien entendu le froid. Un sujet a de fortes probabilités de subir un refroidissement lorsque son corps est exposé pendant un temps plus ou moins long à une température très basse. Un temps humide et froid expose à des rhumatismes musculaires et à des atteintes nerveuses, mais les maladies pulmonaires graves sont dues bien plus au froid vif et sec. Le froid peut causer des lésions, en agissant à distance du point atteint. Les rhumes du cerveau et les maux de gorge succèdent ainsi souvent à un refroidissement des pieds.



Symptômes du refroidissement corporel

D’une façon générale, en cas de « coup de froid », on observe des maux de tête, une oppression, des douleurs dans les jambes, un engourdissement des extrémités et une paresse musculaire. Il peut également survenir un affaiblissement de la vue, une pâleur générale, une difficulté de la parole. A un stade plus avancé, l’individu tombe dans une sorte de semi-paralysie intellectuelle et physique. La fatigue devient extrême. Si la température continue à baisser, l’individu est envahi par un besoin irrésistible de dormir et s’affaisse. Sans intervention thérapeutique, la respiration ainsi que les mouvements du cœur s’arrêtent, entraînant une anémie cérébrale fatale pour le sujet. Au niveau d’un nerf, le refroidissement est responsable de la névralgie. Celle-ci se manifeste par une douleur continue, avec des paroxysmes survenant sous forme d’accès, sur le trajet du nerf concerné. La douleur éclate de façon brutale sur un ou plusieurs points et irradie dans diverses directions. Elle est similaire à un coup de couteau, de brûlures profondes ou de décharges électriques. En dehors des accès, toute douleur peut faire défaut. Sur l’appareil respiratoire, le refroidissement agit en produisant un état de moindre résistance des tissus, favorisant la virulence et le développement des microbes au niveau des grosses bronches. Les infections surviennent ainsi facilement à ce niveau.

Traitement par les plantes médicinales

Pour combattre les effets du refroidissement, tels que la fatigue, l’affaiblissement, ainsi que pour remonter l’état du sujet, l’argousier est un stimulant et un tonique efficace. Cette plante contient de nombreuses vitamines dans ses principes actifs, notamment de la vitamine C, de la vitamine E, ainsi que des acides aminés. En association avec les médications classiques, l’action de l’argousier ne sera que bénéfique pour accélérer la guérison. La plante se consomme en solution buvable, ce sont donc les baies qu’on utilise. Mais on peut également retrouver dans les pharmacies ou les parapharmacies des présentations plus pratiques comme les gélules et les capsules. Le propolis et le ginseng sont des compléments naturels excellents pour combattre le refroidissement. L’églantier peut également être utilisé selon les mêmes indications que l’argousier pour ses faux-fruits. On le consomme en tisane, des préparations en sachets pour infusion sont en vente chez l’herboriste et dans les grandes surfaces.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).